Accueil > Mangas / Animes > Avis Mangas / Animes > Kasane : La Voleuse de Visage, tome 9 – Notre avis

Kasane : La Voleuse de Visage, tome 9 – Notre avis

kasane tome 9 fr vf scan tradLe tome 8 de Kasane se terminait sur une scène où Nogiku était en passe d’arriver à ses fins en révélant au monde le vrai visage de Kasane. Ce neuvième tome reprend exactement à ce moment et… je vous laisse le découvrir par vous-même, pas de spoil donc, par contre je peux vous dire que l’essentiel du tome nous parle du passé, celui de la mère de Kasane, Izana. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de vous pencher sur le roman dont on vous a parlé il y a peu.

L’aventure de Daruma Matsuura ne s’arrête pas, à croire que la mangaka cogite sans jamais s’arrêter. Le scénario de Kasane est pourtant assez simple à la base et je dirais même que l’ensemble aurait facilement pu être un seinen à l’issue perceptible dès le second tome, mais voilà, l’auteure maîtrise parfaitement le sens de la narration. Loin de servir des scènes haletantes les unes après les autres, elle construit d’abord un personnage, puis articule toute sa vie autour de son mal-être. Vivre avec un visage aussi laid pour trouver sa place dans une société devenue si superficielle est difficile, on en a déjà parlé, mais ce tome 9 parle plus largement d’un handicap. Comment vivre ou même survivre quand on né différent ? Quand tous ceux qu’on croise ne voient rien d’autre que ce qui leur apparaît comme un défaut ? Entre l’ombre et la lumière il n’y a qu’un pas, mais pour le franchir il faut une dose de courage que la plupart des mortels ne possèdent pas. Les personnes handicapés, comme Kasane, ont ces ressources, enfouies, mais bien présentes, elles le prouvent comme l’héroïne en se mettant en avant par leurs compétences exacerbées. La seule erreur de Izana aurait-elle été de penser que la beauté est la compétence qui lui manque ?

On est ravi de découvrir l’histoire de la naissance de notre actrice fétiche, de même qu’on apprendra comment son père est devenu fou. Tout s’explique, presque simplement, parce que Daruma Matsuura n’a rien laissé au hasard, et parce que sa mise en scène est une fois encore proche de la perfection. Les cases mettent en avant les malaises des personnages et l’angoisse naissante de Izana, elle-même sublimée par les dessins éblouissants de la mangaka. C’est comme à chaque fois la mise en opposition de la noirceur du cœur de l’héroïne, transformé par les réactions des autres, à la clarté aveuglante des beautés naïves qu’elle rencontre, qui apporte cette ambiance particulièrement travaillée à l’œuvre. Cette petite perle de scénario, de personnages, de dialogues et de dessins est sublimée à chaque nouveau tome, vivement la suite, encore et encore.

Le tome 8 de Kasane se terminait sur une scène où Nogiku était en passe d’arriver à ses fins en révélant au monde le vrai visage de Kasane. Ce neuvième tome reprend exactement à ce moment et... je vous laisse le découvrir par vous-même, pas de spoil donc, par contre je peux vous dire que l’essentiel du tome nous parle du passé, celui de la mère de Kasane, Izana. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de vous pencher sur le roman dont on vous a parlé il y a peu. L’aventure de Daruma Matsuura ne s’arrête…

Ce qu'il faut en retenir

L’histoire principale ne bouge pas beaucoup mais on apprendra beaucoup de choses sur sa mère, initiatrice du pouvoir de la voleuse de visages. Encore un tome qui ne déçoit pas, qu’il faudra absolument acheter pour récompenser l’incroyable travail de la mangaka.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

A lire aussi :

ex arm tome 5 fr vf scan manga

Ex-Arm, tome 5 – Notre avis

Retrouvons l’équipe de Akira, ce lycéen qui est revenu dans le monde des vivants sous …

My Hero Academia, tome 9 – Notre avis

Kohei Horikoshi commence ce neuvième tome avec un petit mot disant que c’est ici que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *