Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Watch_Dogs 2 – Notre avis

watch-dogs-2-test-ubisoft-review-avis

Watch_Dogs 2 – Notre avis

Le monde du numérique et ces amas de lignes de codes, des milliers, voir des millions d’appareils inter-connectés, conspiration et transfert illégal de MEGA – DATA, tout ça vous semble familier ? C’est normal, Watch Dogs 2 a déjà fait son « coming out » depuis le 15 novembre 2016, et on peut dire que dans son ensemble, le jeu est une agréable surprise. Mais pourquoi cet opus serait meilleur que le précédent ? Lui qui c’était fait tant haïr pour ses promesses non tenues…

watch-dogs-2-test-ubisoft-review-avis-1Premièrement, Watch Dogs 2 se caractérise par sa détermination à se différencier de son prédécesseur. Et on le ressent d’entrée de jeu, avec une nouvelle ambiance apporté par un nouvel univers drôle, décalé (et assumé) et un soin particulier aux dialogues et aux cinématiques. En effet dans Watch Dogs 2 vous dites au revoir à Chicago et à Aiden Pierce, pour vous retrouver dans un vaste San Francisco très vivant et coloré, aux commandes de notre nouveau héro Marcus Holloway.
Jeune, adepte du « parkour » et hackeur confirmé, Marcus va livrer une guerre sans relâche à l’aide de son petit groupe secret de hackeurs, appelé Dedsec, pour la liberté et les droits de l’homme dans cette histoire de rébellion qui mêle algorithmes et conspiration…
La ville de San Francisco est grande, détaillé et étonnamment colorée grâce aux graffitis, qui mélange street art et culture geek, répandus au travers de la ville. Le fait que l’« open-world » soit plein de vie, bourré d’activités et plus facile à parcourir grâce aux acrobaties de Marcus, invite à y errer et à l’explorer en long et en large naturellement.

watch-dogs-2-test-ubisoft-review-avis-2Watch dogs 2 c’est aussi un « level design » maitrisé et de qualité, avec des missions principales souvent axées sur l’infiltration, et ce n’est pas déplaisant. La gratification de réussir une mission sans être détecter vaut vraiment le détour. L’I.A n’as pas le Q.I d’Einstein mais elle est pointilleuse et ne vous lâche pas. Sans oublier le « hacking » qui est toujours présent mais qui a été retravailler pour une utilisation plus intuitive, plus fluide. Il est plus complet avec plus de possibilités et d’objets à hacker. Et l’arrivée de deux nouveaux outils très pratique, le jumper à roulette qui vous permettra de parcourir les niveaux par les plus petit passages et le drone aérien qui vous permettra de faire de la reconnaissance. Grâce à ce large panel de possibilités le joueur laisse libre court à son imagination, et créé sa propre façon de faire. Bien sur pour les plus bourrins, il est toujours possible d’arroser dans tous les sens grâce à un arsenal bien fourni. Mais quelque part c’est se priver de l’intérêt du jeu, de plus cela cause un problème de cohérence, car le fait que Marcus soit aussi doué en piratage qu’en « parkour » ne pose aucun problème. Mais qu’il puisse tuer un pauvre agent de sécurité qui a la cinquantaine, un salaire minable et 3 enfants et de l’autre côté qu’il s’autoproclame chevalier de la liberté, pose un léger soucis…

watch-dogs-2-test-ubisoft-review-avis-3Si vous vous concentrez sur les missions principales, le jeu se fait à peu près en une vingtaine d’heures ce qui est déjà respectable, mais si vous voulez faire le jeu à 100 %, sans compter le multijoueur qui reste plutôt simple (mission en coopération, chasse au hacker…), vous pouvez comptez beaucoup plus d’heures.

 

 

Le monde du numérique et ces amas de lignes de codes, des milliers, voir des millions d'appareils inter-connectés, conspiration et transfert illégal de MEGA – DATA, tout ça vous semble familier ? C'est normal, Watch Dogs 2 a déjà fait son « coming out » depuis le 15 novembre 2016, et on peut dire que dans son ensemble, le jeu est une agréable surprise. Mais pourquoi cet opus serait meilleur que le précédent ? Lui qui c'était fait tant haïr pour ses promesses non tenues... Premièrement, Watch Dogs 2 se caractérise par sa détermination à se différencier de son prédécesseur. Et on le ressent…

Cet opus est plus fun, possède un game design plus poussé et un open-world plus vivant, plus intéressant. Il a corrigé ses erreurs, approfondit ses forces, il a tiré de bonne leçons du passé. Il n'est pas parfait à cause de la réalisation qui est peut être encore un poil trop fragile et quelques aléas de « gameplay », mais la franchise est sur la bonne voie.


GG :
- bonne durée de vie
- plus complet
- drôle / décalé
- cinématiques / dialogues
- « hacking »
- laisse libre court à l'imagination
- nouveaux outils
- physiques des véhicules retravaillés
- missions secondaires en masses

Pas GG :
- « Gunfight » qui posent un problème de cohérence
- réalisation fragile
- missions secondaires pas toujours intéressantes
- héro qui manque un peu de « background »
Note des geeks : 3.03 ( 2 votes)

A propos de LaZySmokies

Lis si t'es geek

Warhammer-40000-Dawn-of-War-3-Sega-Relic

Warhammer 40000 – Dawn of War 3 – Notre avis en vidéo

La série Dawn of War continue d’explorer l’univers du jeu de plateau aux innombrables figurines, …

Un commentaire

  1. Loglis

    J’ai envie de faire un contre-avis sur ce jeu car je le trouve vraiment limite mauvais. L’ambiance fun/décalée est peut-être bien pour les plus jeunes, mais en ce qui me concerne les dialogues à base de « wesh ma gueule » c’est horrible. L’IA est une horreur aussi, on ne peut rien infiltrer correctement car elle si elle nous « voit », c’est l’alarme et le déluge d’ennemis sans s’arrêter…
    Bien que l’ensemble soit intéressant, plutôt joli, complet, le fond est assez déplorable, sans compter la conduite qui est limite (un coup de frein et la voiture stoppe net !). Watch Dogs a beaucoup plus dans la presse et les joueurs, mais personnellement je ne le conseille pas si on a plus de 25 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *