Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > GT Sport, le test sur PS4 !

GT Sport, le test sur PS4 !

C’est la saison des jeux de course. Après Forza Motorsport 7 sur Xbox One et PC (testé ici) et Project Cars 2 un peu avant, c’est au tour de l’exclusivité PS4 de montrer le bout de son nez, j’ai nommé GT Sport. Derrière ce nom tout le monde aura reconnu la licence Gran Turismo de Polyphony Digital qui, au passage, fête ses 20 ans ! Voilà qui ne nous rajeunit pas, d’autant qu’en deux décennies pas mal de choses ont changé, à commencer par la place occupée par GT : au départ fer de lance de la simulation sur consoles (« the real driving simulator »), Gran Turismo s’est fait rattraper par la concurrence, bien aidée par les erreurs de Polyphony : I.A. à la traîne, dégâts absents, conduite qui stagne, retards insensés de développement… GT a accumulé les fautes durant les années 2000, jusqu’à devenir une licence parmi d’autres. C’est dans ce contexte, et avec un regain de concurrence dans le registre de la simu’ (Project Cars, Forza sur Xbox, iRacing et Assetto Corsa sur PC, Dirt Rally, etc.) que sort GT Sport sur PS4. Avec une petite idée derrière la tête pour reprendre la pôle.

Il n’a pas échappé à Polyphony Digital (et Sony, sûrement) que l’heure est à la compétition online. C’est donc simple : GT Sport est entièrement tourné vers cet aspect. Les deux modes centraux de GT sont le mode Sport, et les salons. Dans le premier, c’est le jeu qui met en place des compétitions entre joueurs à heure fixe – il y en a toute la journée, plusieurs fois par heure – sur les différents circuits du titre. Le joueur s’inscrit avant le départ de la course, fait des tours de qualif’, et à l’heure dite, c’est parti ! Sans oublier les championnats à thème, dont les premières manches auront lieu dans quelques jours. Carré, efficace, et exigeant : c’est dans le mode Sport que l’on perd et gagne les RP (rang de pilote) et RFP (rang de fair-play) qui déterminent le classement de chacun. Avec ce mode, GT Sport est un championnat automobile en ligne permanent. Dans les salons, ce sont les joueurs qui créent et configurent les courses. Et tout est réglable : les catégories de voitures, le niveau d’assistance, essence ou pas, usure des pneus, qualif ou non… Tout. C’est un régal et en ligne, soyons clair : GT Sport domine Forza Motorsport 7, le rival d’en face.

Et heureusement car à côté, le nouveau titre de Polyphony Digital souffre (encore) de lacunes difficilement admissibles en 2017, surtout avec une telle concurrence. La météo ? Oubliez, dans GT il fait beau, sauf à de rares exceptions. Les dégâts apparents ? Toujours pas ou si peu (mais leur impact mécanique y est, à la marge). Les circuits ? Vraiment moins que chez la concurrence (Project Cars par exemple), et de grands noms sont absents. Les voitures ? Moins de 200, contre 700 pour Forza ! La campagne ? Une simple course aux médailles sur tous les circuits, avec heureusement quelques défis pour varier les plaisirs. Polyphony Digital a beau assumer ces impasses, elles font tache. Le contenu solo est vraiment austère, centré sur des défis qui se répètent sans soucis de mise en scène. On roule, on collectionne les temps, on débloque des récompenses et des niveaux, et basta.

Ce qui est fou c’est que malgré tout, GT Sport est réussi. Grâce au jeu en ligne bien sûr, mais pas que. Déjà, l’enrobage est somptueux. Les voitures sont mises en valeur d’une manière exceptionnelle, avec des options un peu ridicules (le mode photo hyper complet, les décors pour poser partout dans le monde) mais marrantes. L’interface, qui met en avant l’histoire de la course automobile, est géniale : un vrai petit Wiki ! Ensuite, et c’est peut-être l’essentiel, Polyphony Digital a trouvé dans la conduite un compromis très juste entre réalisme et accessibilité. Le titre est à la fois conçu pour les puristes qui jouent au volant, chassent le chrono et poussent les réglages, et les « amateurs éclairés » qui veulent passer du bon temps dans un vrai jeu de course. Les voitures sont moins lourdes que dans Forza, plus réactives, et les aides suffisamment souples pour que chacun s’y retrouve et ait l’impression permanente de progresser. GT Sport n’est pas le titre le plus clinquant, c’est sûr. Il lui manque des choses, du contenu. Dans sa manière de tout centrer sur la course, il fait un peu penser à PES, dans un autre registre (le terrain avant la forme). GT Sport est un jeu de collectionneurs, de passionnés de la voiture, et cela se sent. Si vous aimez la compet’ et que les chronos vous obsèdent, foncez !

C'est la saison des jeux de course. Après Forza Motorsport 7 sur Xbox One et PC (testé ici) et Project Cars 2 un peu avant, c'est au tour de l'exclusivité PS4 de montrer le bout de son nez, j'ai nommé GT Sport. Derrière ce nom tout le monde aura reconnu la licence Gran Turismo de Polyphony Digital qui, au passage, fête ses 20 ans ! Voilà qui ne nous rajeunit pas, d'autant qu'en deux décennies pas mal de choses ont changé, à commencer par la place occupée par GT : au départ fer de lance de la simulation sur consoles…

Ce qu’il faut en retenir

On craignait le pire avec un titre encore en retard et toujours les mêmes lacunes (pas de météo, pas de dégâts, contenu solo rébarbatif, etc.), mais Polyphony Digital nous surprend avec un GT Sport tourné vers le jeu en ligne. La conduite est excellente, à la fois permissive et exigeante, et tout est construit autour de la compétition. Les options sont nombreuses et le mode Sport rend accro. Go !


GG :
- Le mode Sport (PS+ requis)
- Les salons 100% paramétrables (idem)
- La conduite, à la fois accessible et pointue
- L'interface classe qui met en valeur les voitures

Pas GG :
- Pas de vraie carrière
- Il fait toujours beau, ou presque
- Il manque des circuits (et des voitures)
Note des geeks : 2.45 ( 1 votes)

A propos de Tick

Tick

Le sidekick foireux officiel de Loglis ! Depuis 15 ans je lui pourris ses instances dans WoW, ses missions dans The Division, ses raids dans Destiny. Plus lamentable, c’est impossible. Vous êtes prévenus…

A lire aussi :

Agents-of-Mayhem-Volition-Deep-Silver

Agents of Mayhem – Nouvel agent

Un nouveau personnage vient rejoindre le casting haut en couleur d’Agents of Mayhem. Il s’agît …

L.A Noire est désormais disponible sur PS4, Xbox One et Switch

Arrêtez tout ! L.A Noire version remise au gout du jour est maintenant disponible sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *