Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – American Royals 2- Sa Majesté, notre avis
american-royals-2-sa-majeste-lumen-1

Roman – American Royals 2- Sa Majesté, notre avis

Après avoir accroché au premier tome d’American Royals, j’attendais bien sur la suite. Katharine McGee nous offre le second tome de cette duologie. Dommage, j’aurais bien poursuivi l’aventure avec Sa Majesté !

Comme un premier amour, le pouvoir peut devenir une véritable obsession. La princesse Béatrice en a reçu beaucoup à la naissance. Sa sœur Samantha, un peu moins. Certains, comme Nina Gonzalez, cherchent à lui échapper. D’autres, comme Daphné Deighton, font des pieds et des mains pour l’obtenir… Tandis que l’Amérique se fait peu à peu à l’idée d’une reine sur le trône, Béatrice apprend à accepter tout ce qu’elle a perdu en échange de la couronne. Quant à Samantha, en revanche, elle se perd tous les jours un peu plus dans son personnage de princesse qui aime un peu trop la fête. Tandis que Nina essaie à tout prix d’éviter le palais – et le prince Jefferson – Daphné voit tous ses plans pour passer la corde au cou de ce dernier soudain compromis par la révélation d’un secret… pour le moins gênant. Un nouveau règne commence… Les États-Unis sont-ils prêts pour leur première reine ?

Entre personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve, le deuxième et dernier tome d’une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume à la fois sensible et cruelle de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sous le regard de la planète tout entière !

Alors si vous n’avez pas lu le premier tome, passez votre chemin ! Même si je ne suis pas du style à spoil dans tout les sens, la forcément, on est sur le tome 2. American Royals, sa Majesté se penche sur la royauté américaine avec une femme à la tête du pays. La première.

La famille, forcément bousculé par la mort du Roi, se remet peu à peu et doit désormais faire face à leur devoir. Béatrice devient reine. La première de l’histoire, dans un monde pas toujours très ouvert à laisser de grosse responsabilités aux femmes. Et autant dans le premier tome, j’avais un peu de mal avec Béatrice, autant la, elle évolue vraiment bien, elle souhaite s’affirmer et casser un peu les protocoles. On suit bien sur toute la famille, comme dans le précédent tome, un chapitre par personnage.

On suit surtout leurs amours, pas toujours facile quand on est la famille royale, les mariages d’amours ne sont pas toujours au rendez-vous. Béatrice s’apprête à épouser Teddy et leur histoire est vraiment belle. Elle évolue comme il se doit et on est touché par leur histoire malgré le chagrin et la colère de Samantha (petite sœur de Béatrice qui était amoureuse de Teddy, vous suivez ?). Bref ! On est un peu dans Gossip Girl version royauté et les amours se mêlent à l’intrigue. Le prince, Jefferson, est tiraillé et semble manipulé par Daphné (grrr), toujours prête à tout et au pire pour reconquérir son cœur. Ce qui fait que Nina essaie de s’éloigner du palais histoire de ne pas croiser le prince.. Bref, c’est un poil le bazar. Je n’en dirais pas plus !

On se laisse emporter par l’histoire et la plume fluide de l’autrice. Les personnages que l’on a croisé dans le premier tome se développe vraiment bien et les nouveaux arrivants sont attachants et ont leur importance. Dans un livre qui se veut léger, des sujets plus sérieux sont abordés comme la place des femmes ou alors les familles royales issu de minorités. Et c’est très bien traité. Sans être étouffant, sans être maladroit.

Bref, un second tome que j’ai dévoré comme le premier. Tout part dans tout les sens et pas dans celui qu’on avait prédis et ce n’est pas plus mal. Une lecture feel-good, parfaite pour la période un peu compliqué que nous vivons. Un livre qui fait sourire, qui fait dire « Mais NON !! Mais pourquoi ?? » Un livre qui fait du bien tout simplement.

american-royals-2-sa-majeste-lumen--1

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.