Accueil > Mangas / Animes > Avis Mangas / Animes > Gantz Perfect Edition, tome 3 – Notre avis

gantz 3 fr vf scan manga seinen

Gantz Perfect Edition, tome 3 – Notre avis

gantz perfect edition 3 fr vf scan mangaKei Kurono est le parfait anti-héros. Il n’a aucun succès avec les filles, il n’est pas courageux pour deux sous, il n’est même pas drôle ou atypique, c’est le gars le plus commun qu’on ait jamais vu dans un manga. Pourtant Hiroya Oku, le mangaka, les aime comme ça ses personnages, faibles, pas vraiment empathiques et même parfois moches. Il met en scène des héros qui sont tout à fait réalistes, des gens qu’on pourrait être nous-même, pour justement placer un humain au centre de son scénario et non pas un super-héros qui réussit toujours tout. C’est là l’une des grandes particularités de cet auteur qui est maintenant un sensei reconnu grâce à Gantz, ce manga SF qu’il faut avoir lu si on se dit fan du genre. C’est comme s’il avait pris une histoire du quotidien banal où des gens d’horizons très variés se croisent, et y avait écrit entre les lignes une quêtes SF épique absolument incroyable.

Le susnommé Kei, donc, se retrouve sans arrêt dans la panade, à force de vouloir laisser exploser sa frustration. Mais loin de s’en sortir haut la main, il galère comme un fou pour arriver à ses fins, ce qui fait quand même de lui le héros le plus incroyable de l’histoire de Gantz, car s’il paraît ridicule, il n’en demeure pas moins le seul à réellement s’en sortir avec les honneurs. Parce qu’il est presque antipathique en plus le garçon, on le retrouve à essayer de niquer la seule femme qui reste en vie, puis à la foutre dehors de chez lui pour finalement se retrouver à se masturber tout seul comme un con… Bon maintenant, c’est sûr, vous allez l’adorer ! Plaisanteries misent à part, la qualité des personnages, par leur psychologie qui parait justement très primaire mais qu’on suit difficilement parfois, est bien au-delà de la plupart des œuvres que j’ai lues. Hiroya Oku passe un temps à fou à créer des dialogues qui peuvent à la fois venir de n’importe lequel d’entre nous, tout en étant lourd de sens. Et là où c’est encore plus fort, c’est que la fiction derrière ce drama du quotidien ne sert pas uniquement de faire-valoir.

C’est donc dans ce troisième tome de cette Perfect Edition de Gantz qu’on comprend mieux ce personnage, Kei Kurono, lycéen sans intérêt. Pour autant, les scènes de combats s’enchaînent très bien, d’autant que le rythme est très relevé dès que le groupe se retrouve sur le terrain. On passe du coup du lycéen loser au héros en combinaison qui essaye de prendre confiance en lui, entremêlé de cases gores et crues à souhait. Les dessins sont toujours aussi adultes d’ailleurs, si le mangaka adore le réalisme pour la psychologie des protagonistes, il préfère quand même la plastique Barbie pour le chara design de ses héroïnes, c’est là aussi sa particularité. Mais quoi qu’il arrive, Gantz reste magistral, dans le fond et dans la forme, et c’est avec plaisir qu’on lit et relit ce troisième tome de cette Perfect Edition. Vivement la suite !

Kei Kurono est le parfait anti-héros. Il n’a aucun succès avec les filles, il n’est pas courageux pour deux sous, il n’est même pas drôle ou atypique, c’est le gars le plus commun qu’on ait jamais vu dans un manga. Pourtant Hiroya Oku, le mangaka, les aime comme ça ses personnages, faibles, pas vraiment empathiques et même parfois moches. Il met en scène des héros qui sont tout à fait réalistes, des gens qu’on pourrait être nous-même, pour justement placer un humain au centre de son scénario et non pas un super-héros qui réussit toujours tout. C’est là l’une des…

Ce qu’il faut en retenir

Incontournable

Gantz dépeint des héros si particuliers qu’on les aime seulement avec le temps. Ce troisième tome de cette réédition permet en plus de profiter d’un gros pavé de SF qu’on dévore avec autant de plaisir qu’au premier jour. Incontournable.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis

Créateur du site et rédacteur, j’adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l’enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

A lire aussi :

Re : Zero – Re : Life in a different world from zero – Deuxième Arc : Une semaine au manoir – Tome 2, notre avis

Je suis amoureux de Rem et Ram, je l’avoue ! Les deux soubrettes au visage impassible …

DanMachi : La légende des familias, tome 2 – Notre avis

Bell, le jeune héros plus que prometteur, et se déesse Hestia, sont à la feria …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *