sleeping-dogs-cover

Sleeping Dogs

Sleeping Dogs revient de loin. Pensé à la base par Activision sous le nom de True Crime : Hong Kong, il était la suite du jeu lancé par la firme pour contrer le fameux GTA. Le premier jeu n’aura finalement jamais vraiment brillé et Activision abandonne la licence qui est reprise in extremis par Square Enix qui le nomme Sleeping Dogs. En général, un jeu avec un développement chaotique, ça fait toujours un peu peur. Puis la communication de Square sur le jeu a commencé à attirer mon attention. Les vidéos étaient plutôt convaincantes et quand j’ai eu la chance de mettre les mains sur le jeu, j’ai été conquise et je voulais en voir plus. J’ai surveillé mon facteur tous les jours en attendant mon enveloppe et bien sûr, je l’ai reçu en retard (grrr la Poste en août) et je voulais jouer plus d’un heure avant de faire mon test.

Wei Shen, un flic qu’on nem bien

sleeping-dogs-testVoici donc Sleeping Dogs, un GTA-like qui prend place à Hong-Kong. Le héros du jeu est Wei Shen, natif de cette ville, il s’exile aux États-Unis afin de mener une vie « normale » et d’y suivre une formation de flic. De retour sur sa terre natale, il est chargé d’infiltrer les terrifiantes (oui moi elles me font super flipper) Triades avec l’aide de ses amis d’enfances. Vous bossez donc sur les deux plans : d’un côté vous ferez vos missions et vos preuves au seins des Triades et de l’autre vous effectuerez des missions pour la Police. Mais étant infiltré, peu de monde sait qui vous êtes réellement, donc vous finirez souvent en taule si vous déconnez trop ! Vous avez tout d’un bad guy sans oublier que vous êtes aussi motivé par une vengeance personnelle. Vous n’avez pas la possibilité de choisir votre camp et vous avez quand même une trame à suivre mais l’histoire est très bonne et le scénario bien ficelé avec pas mal de rebondissements qui font penser aux films d’action asiatiques. Les missions sont assez variées et l’on passe de l’infiltration, où vous devez discrétos poser des micros, caméras ou suivre un suspect, aux courses-poursuites effrénées dans les rues de la ville. Suffit qu’une fusillade se greffe et alors là, c’est un bordel pas possible. Le tout vous permettant de monter votre réputation chez les Triades ou la Police et de débloquer des compétences utiles comme plus de résistance aux coups ou voler des voitures sans déclencher les alarmes.

Autre chose que New-York

sleeping-dogs-testWei évolue dans une ville plutôt bien fichue. Le rendu de Hong-Kong est vraiment bien avec ses autoroutes, ses petites rues parfois glauques, celles plus éclairées avec tout un tas de palettes de couleurs avec les devantures de magasins aux néons fluos assez kitsch. Tout ça est particulièrement immersif et vivant : on passe d’un temple au quartier des affaires ou encore un marché nocturne, le tout bien animé. Entre les vendeurs qui crient, ceux qui mettent la musique local à donf ou alors les groupes de danseurs de rue, la ville est vivante. Les gens vaquent à leurs occupations sans se soucier de vous. Alors il y a quelques bugs graphiques mais rien de bien méchant, pour un monde ouvert, le jeu reste très agréable pour les yeux surtout qu’on est sur console là (accessoirement sur ma Xbox 360) donc cela reste vraiment sympa. Côté bande-son, on est bien dans l’ambiance que ce soit les bruits environnants (les gens qui vous râlent dessus, qui répondent au tel), les bruits des véhicules (j’adore le bruit de la moto au démarrage !) ou alors les différentes stations de radio où il y en a pour tous les goûts (rouler à fond sur l’autoroute avec « La lettre à Élise » en fond, top !) et le doublage est de très bonne qualité. Certaines échoppes vous permettent d’acheter à manger ou à boire afin de remonter votre vie et de vous donner un bonus temporaire. Vous pouvez également acheter des fringues, des voitures, motos… Et si vous voulez errer sans but spécial dans la ville, partez donc à la recherche des coffres (qui contiennent argent ou fringues) ou des autels qui vous permettent d’augmenter votre jauge de santé. Vous pouvez même pirater les caméras de surveillance avec votre portable, certaines vous permettrons de mettre des dealers de drogues au trou ! Se balader dans Hong-Kong, c’est super agréable. On peut même impressionner les filles au karaoké et ça, c’est la super classe.

Jackie Chan VS Bruce Lee VS Niko Bellic

sleeping-dogs-massageMais parlons du système de combat qui a souvent été mis en avant pendant la promo du jeu. Wei Shen se bat à mains nu la plupart du temps et c’est juste jouissif ! On sent bien l’impact des coups sur nos adversaires (ou dans nos dents parce qu’on en prend aussi). Plus vous avancez dans le jeu plus vous apprenez des coups et des parades (par exemple casser un bras ou un genou…). Les enchaînements et combos destructeurs sont excellents et l’animation est super. Ça kick, ça tatane, ça désarme (oui parce que des fois, vos ennemis vous attaquent avec des couteaux et autres hachoirs). C’est dynamique et comme le reste du jeu, ça se prend rapidement et facilement en mains. Lors de combat, vous pouvez parfois utiliser les éléments du décor afin d’exploser le gars qui vous cherche des noises : assommez-le à coup de combiné de téléphone, de porte de voiture, jetez-le à la benne ou dans un bassin à poulpes ! Avec de chouettes finish moves en prime. Mais attention, les mecs ne sont pas toujours faciles à battre et l’utilisation de la riposte ou de l’esquive est primordial. Wei Shen a beau se battre à mains nues, il y a quand même des phases de fusillades parfois un peu brouillonnes. Il y a les fusillades à pieds et les fusillades en voiture, et en voiture, visez les pneus, ça explose et ça vole dans tous les sens et surtout, ça vous débarrasse plus vite des ennemis. A pieds il suffit de rester à couvert, certains ennemis pas très malin se placent juste à côté de bonbonnes explosives. Et quand vous sortez de votre couvertures, il y a comme un bullet time qui se lance et vous permet de viser. Ces phases sont toutefois moins intéressantes que les combats Kung-Fu style !

Yata dans ta tronche !

sleeping-dogs-xbox360-testNiveaux défauts, l’IA n’est pas toujours super futé, quelques bugs de collisions parfois pénibles lors de courses-poursuites en moto ou en voitures et rester coincé dans un mur, ça énerve un peu… Échapper à la police est relativement facile et la caméra s’affole parfois, quand on recule par exemple, du coup on ne sait plus où l’on est. La durée de vie est honnête même si parfois les quêtes annexes sont assez répétitives.

Certes Sleeping Dogs a ses défauts mais le jeu possède une ambiance et un scénar top et l’univers des Triades est un super sujet. De même que la ville de Hong-Kong qui dépayse les joueurs que nous sommes. Je ne saurais que vous conseiller ce jeu pour peu que vous aimiez le genre et bien sûr, Wei Shen est un héros charismatique et sexy avec ses tatoos et son côté bad guy un peu torturé par sa situation d’infiltré. Square Enix a réussi la où Activision a abandonné. A posséder !

 

Sleeping Dogs revient de loin. Pensé à la base par Activision sous le nom de True Crime : Hong Kong, il était la suite du jeu lancé par la firme pour contrer le fameux GTA. Le premier jeu n'aura finalement jamais vraiment brillé et Activision abandonne la licence qui est reprise in extremis par Square Enix qui le nomme Sleeping Dogs. En général, un jeu avec un développement chaotique, ça fait toujours un peu peur. Puis la communication de Square sur le jeu a commencé à attirer mon attention. Les vidéos étaient plutôt convaincantes et quand j'ai eu la chance…

En gros, ce qu'il faut retenir

Coup de coeur


GG :
Les combats !! Le rendu et l'ambiance de la ville, le scénario, c'est immersif, les Triades, les petits bras musclés et les tatouages de Wei

Pas GG :
L'IA pas super futée, quelques bugs énervants, missions annexes répétitives
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Un commentaire

  1. Vraiment une super bonne surprise ce jeu ! Le soin apporté aux détails, à la bande-son (mortelle avec un bon casque) fait vraiment honneur à cette cité. Square Enix a vraiment la talent pour faire revivre des licences oubliées, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.