Accueil > Jeux Vidéo > Prison Architect – Notre avis derrière les barreaux
Prison-Architect-Introversion-Gestion-Postcard

Prison Architect – Notre avis derrière les barreaux

Après une longue phase d’Early Access sur Steam, le jeu de gestion de prison est enfin disponible. Prison Architect vous place à la tête d’une prison que vous devrez construire entretenir et gérer afin que les détenus s’y sentent bien ou qu’ils aient trop peur pour se rebeller.

 

Prison-Architect-Introversion-Gestion-Screenshot-01Une fois une partie lancée il nous faudra gérer la totalité des aspect d’une prison. De la zone d’accueil temporaire des prisonniers, aux cellules à proprement dit, en passant par la cantine, les zones de visites ou le planning de la journée des détenus et tant d’autres. Tout sera bâtit de zéro. On nous donne un terrain sur lequel placer notre prison et c’est tout. Forcément, ça fait beaucoup de choses à gérer et ça peut vite devenir compliqué de commencer. Pour cela, les développeurs ont pensé à nous. Ils ont créé un gros tutorial sous la forme d’une campagne de 5 missions scénarisées. Dans chaque missions, on prend le contrôle d’une installation déjà existante mais qui rencontre des problème. Et ce sera à nous de corriger les problèmes avec l’aide d’un personnage qui nous expliquera pas à pas comment faire. Ca peut aller d’un incendie dans la cantine qu’il faut maitriser pour ensuite en reconstruire une. La gestion d’une émeute meurtrière au sein de la prison, etc. On est accompagné et ça c’est bien. Ca évite de laisser certains joueurs sur le carreau. Chaque mission proposera des objectifs principaux, nécessaires pour terminer la mission et des objectifs secondaires abordant d’autres aspects de la gestion d’une prison. Au final, une fois les bases acquises il reste malgré tout des millions de trucs à faire pour gérer au mieux sa prison. En effet, chaque partie est différente car chaque prisonnier possède sa propre personnalité et dangerosité. Il sera possible de ne prendre que des prisonniers peu dangereux mais cela diminuera les subventions acquises permettant de financer la prison. Comme dans tout jeu de gestion, il faut trouver un équilibre entre revenus et dépenses. En plus du mode gestion classique, il existe un mode appelé Escape Mode dans lequel on incarne un prisonnier qui essaie de se faire la malle. Sympa. Bien entendu, s’agissant de l’univers carcéral, le jeu présentera des thèmes et histoire très adultes. A ne pas mettre entre toutes les mains donc.

 

Prison-Architect-Introversion-Gestion-Screenshot-02Visuellement, le jeu entièrement en 2D est plutôt simpliste mais extrêmement clair. On reconnaît immédiatement un détenu d’un gardien ou même la différence de dangerosité entre deux détenus ceux-ci ne portant pas une tenue de la même couleur. L’interface est très fournie mais plutôt claire encore une fois. L’accent a été mis en particulier sur la lisibilité que ce soit au niveau du rendu ou de l’interface utilisateur. Niveau musique, rien de bien notable. Ni trop lourd qui fait qu’on fini par la couper ni particulièrement mémorable. En revanche, cela colle bien à l’ambiance du jeu. Niveau ambiance d’ailleurs les différents bruitages donnant vie à notre prison sont très bien rendus. A noter, qu’il n’y a pas de doublages, uniquement des bruits de foule dans les endroits très peuplés (cantine ou pendant une émeute.) Il est proposé à partir de 28 € sur Steam.

Note

Prison Architect est un très bon jeu de gestion possédant un nombre astronomique de choses à faire. Le rendu et l'interface permettent une grande lisibilité malgré la quantité conséquente d'informations fournies. Bien qu'il s'adressera surtout aux fans du genre, le jeu propose une campagne suffisamment bien faite pour permettre aux néophytes de s'y mettre.

User Rating: Be the first one !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

3 Commentaires

  1. Le jeu est intégralement traduit en français !

    • Merci pour ce commentaire. En effet, ma faute ! N’ayant pas vu de gestion de la langue dans Steam, j’en ai déduit qu’il n’était qu’en anglais. Je corrige mon article dans ce sens.

  2. J’ai déjà essayé et j’aime beaucoup le concept. J’ai pris beaucoup de temps pour construire une prison parfaite !

Répondre à Hobbes Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.