Accueil > Ciné / Séries > Avis Ciné / Séries > Avengers : Endgame – Notre avis

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Logo

Avengers : Endgame – Notre avis

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Screenshot01

Retour il y a pratiquement un an jour pour jour. Je vous parlais de la sortie d’Infinity War, le plus grand rassemblement de super héros de tous les temps et j’étais dithyrambique. Eh bien, ça me paraissait difficilement imaginable mais Avengers : Endgame tape encore plus fort.

Petit rappel, a la fin d’Infinity War, Thanos, le Titan Fou, a réussi à mettre son plan à exécution, rassembler les 6 pierres d’infinité et lancer son fameux claquement de doigts qui a fait disparaitre la moitié de toute forme de vie dans l’univers (rien que ça) nous laissant au final avec plus qu’une poignée de super héros sur la vingtaine d’Infinity War. Entretemps, Marvel a sorti le film origine sur Captain Marvel se déroulant dans les années 90, donc bien avant les événements d’Infinity War, parce qu’elle aura un rôle à jouer dans Endgame. Et nous voici donc juste après, ou plutôt quelques jours après le fameux claquement de doigts et les héros survivants tentent de trouver un plan pour inverser celui-ci.

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Screenshot02

Le film surprend a bien des égards. Tout d’abord, il dure la bagatelle de 3h qu’on ne voit vraiment pas passer. Seule notre vessie nous rappelle que ça fait un moment qu’on est pas allé aux toilettes. Ensuite, si vous avez suivi un tant soit peu les réseaux sociaux ces derniers mois, vous n’avez pas pu passer à coter des nombreuses théories qui ont pullulé ça et là. Et bien là encore, c’est comme si les réalisateurs avaient pris les théories les plus populaires et dit « Eh non ! » Sans parler bien sûr des théories farfelues dont la plus courante est la façon dont Ant-Man pouvait tuer Thanos en rentrant dans ses fesses et en grandissant d’un coup. Même si les frères Russo s’en étaient eux-mêmes amusés sur Twitter. Bien sûr, certains éléments ont été devinés mais personne n’avait la bonne réponse. Et en soit, c’était une surprise et une bonne surprise tant certaines théories m’inquiétaient. Il faut dire que Disney est passé maitre dans l’art de la désinformation à ce niveau là en truffant ses trailers de séquences hors de leur contexte et de plan totalement inexistants ou modifiés pour l’occasion.

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Screenshot03

Les personnages étant moins nombreux, il a été plus simple de leur faire une part importante à chacun dans le film. D’autant plus qu’une partie des survivants (les secondaires on va dire) n’est pas du tout présente une bonne partie du film. Le traitement de certains personnages plus présents est d’ailleurs très surprenant encore une fois mais finalement assez logique. Chacun a vécu différemment leur échec de l’épisode précédent. Mais un personnage sort du lot de par sa place importante dans le film alors que c’était un personnage très secondaire jusqu’à présent. Et ça c’est franchement bien. Et que dire du grand méchant, Thanos, de retour dans cet épisode et toujours magistralement incarné par Josh Brolin et les effets spéciaux d’ILM ? Lui aussi bénéficie d’un traitement nouveau qui le transforme en tant que méchant sans jamais renier ce qui a été fait dans Infinity War. Un travail d’écriture impressionnant. Il restera malgré tout, pour moi, le plus grand méchant du cinéma de par sa profondeur, son charisme et sa psychologie… Jusqu’au prochain peut-être ?

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Screenshot04

A l’époque, beaucoup, dont moi, ont dit être sortis d’Infinity War dans un état second. Si vous êtes de ceux-là, préparez vos mouchoirs. Ce Endgame s’avère plus dur que son prédécesseur. J’ai personnellement jamais autant pleuré devant un film. Bon après, je suis plutôt émotif mais quand même. Mais encore une fois, Marvel oblige, le film n’est pas non plus avare en moment dôles ou humoristique qui permettent de détendre (un peu) l’atmosphère ou en moments héroïques où on a des étoiles dans les yeux. Au final, c’est une ascenseur émotionnel d’une rare intensité. L’expression Anglo-saxonne semble d’ailleurs plus juste pour décrire la situation puisqu’elle parle de montagnes russes émotionnelles. Attendez-vous à des loopings, des vrilles et des chutes vertigineuses. Même si au final, on ressort moins brisés que pour Infinity War, le voyage est beaucoup plus intense.

Avengers-Endgame-Disney-Marvel-Screenshot05

Visuellement, le film place encore la barre très haute avec des effets ultra impressionnants et criants de réalisme avec, il est vrai, comme toujours, ça et là des petits couacs mais qui n’enlèvent rien à la qualité générale. Coté musique on retrouve Alan Silvestri qui fait toujours un très bon job pour accompagner les différents moments du film.

Comme toujours certains fans pourront critiquer l’écart avec le comics ou le traitement réservé à leur super héros préféré (et je pourrais facilement en faire partie) mais le tout reste vraiment cohérent (ou en tout cas, je n’ai pas vu d’incohérences. Peut-être plus tard après plusieurs visionnages et un peu de recul, mais pour l’instant non.) Et encore une fois, il suffit de considérer qu’il s’agît d’un univers parallèle de celui des comics et tout passe mieux. Ma seule crainte est pour l’avenir du MCU. Vu la puissance narrative, visuelle et émotionnelle de ce final en deux parties qu’est Infinity War et Endgame, la suite risque de sembler relativement plate.

Retour il y a pratiquement un an jour pour jour. Je vous parlais de la sortie d'Infinity War, le plus grand rassemblement de super héros de tous les temps et j'étais dithyrambique. Eh bien, ça me paraissait difficilement imaginable mais Avengers : Endgame tape encore plus fort. Petit rappel, a la fin d'Infinity War, Thanos, le Titan Fou, a réussi à mettre son plan à exécution, rassembler les 6 pierres d'infinité et lancer son fameux claquement de doigts qui a fait disparaitre la moitié de toute forme de vie dans l'univers (rien que ça) nous laissant au final avec plus…

Ce qu'il faut en retenir

Meilleur film de super héros (oui, devant Infinity War)

Cet Avengers : Endgame, même si j'avais pu craindre le pire, n'est en aucun cas une déception. Bien au contraire. Il ne prend aucun raccourci scénaristique et ne fait pas non plus dans la surenchère gratuite ou forcée. Il arrive même à faire encore mieux que son prédécesseur, Infinity War. On sent que tout ou en tout cas les grandes lignes avaient été prévus à l'avance. Et ça apporte une vraie cohérence entre les films. Infinity War se voulait être l'apothéose en terme de rassemblement de super héros, Endgame sera à tout jamais la glorieuse fin d'une ère.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.