Accueil > Jeux Vidéo > WildStar – Le test (enfin !)
wildstar-mmorpg-test-review-carbine-studios-ncsoft

WildStar – Le test (enfin !)

wildstar-pc-carbine-test-screenshots-1Le monde des MMORPG, c’est un peu comme Dallas, un univers impitoyable où tous se battent pour s’imposer comme un certain World of Warcraft a su le faire et qui, d’ailleurs, continue de régner en maître dans ce petit monde (oui, on a beau dire ce que l’on veut, il est toujours là et y a encore des gens qui y jouent !), même si la concurrence du free-to-play n’est pas toujours facile. Aujourd’hui, je vais vous parler de WildStar, petit dernier arrivé sur le marché et comme souvent, il m’est difficile d’écrire un test sur un MMORPG vu qu’il a, je pense, encore du chemin devant lui, que du contenu va être implanté, que des mises à jour vont corriger tout un tas de choses… Bref, je vais vous donner mon ressenti surtout après ces premiers temps d’exploitation du soft tout jeunot dans ce monde des MMO.

 

Ah la planète Nexus ! Tout les yeux sont braqués sur elle. Non parce que les Eldans ont disparus et laissé derrière eux moult fragments de technologie d’une civilisation super évoluée, du coup, ça attire tout les clampins de la galaxie ! On nous laisse le choix entre deux factions : les Exilés, qui voit Nexus comme une nouvelle terre d’accueil, de l’autre le Dominion qui y voit une nouvelle terre à conquérir. Bon j’vous laisse deviner les méchants, les gentils tout ça… Une fois qu’on a choisi, huit races s’offrent à nous. WildStar a un côté cartoon super sympa et certain personnage sont drôles (ou complètement fous !), nous offrant des personnages hauts en couleurs avec de l’humour dedans. Le choix des classe reste basique : Guerrier, Toubib, Arcano, Esper, Ingenieur (du tank, du heal, du dps distance…) mais une petite nouveauté débarque, les vocations. Selon votre style de jeu, on choisi d’être scientifique afin de percer le secret des Eldans, Explorateur si on aime fouiller les maps de fonds en combles ou encore le Colon si votre kif c’est d’aider les autres avec tout plein de buffs. Tout ceci s’intègre très bien au jeu et rajout du contenu à jeu déjà bien remplis mais choisissez bien, une seule vocation par personnage !

wildstar-pc-carbine-test-screenshots-2Le jeu se prend facilement en main et on a beaucoup de choses à faire donc pas le temps de s’ennuyer ! Même si niveau quêtes, c’est un peu brouillon. Les PNJ vont par contre à l’essentiel, pas de perte de temps avec des textes de quêtes à rallonge et on se surprend à rire souvent, non parce que l’humour est omniprésent dans ce jeu qui bénéficie d’une écriture soignée. Après c’est sûr que quand ça fait 10 ans qu’on joue à un jeu et qu’on est ultra fan du Lore (Wow et moi…), c’est jamais facile de rentrer dans un autre univers, mais WildStar possède un bon contenu dès le départ et donne envie d’approfondir l’aventure. Le MMO n’a pas du tout la prétention de révolution le genre. Les mécanismes de combat reste classique mais bien fichu, ce qui donne des combats fluides. Par contre, on reste concentré quand on se bat, on regarde pas son écran d’un œil et de l’autre la télé. Un peu de concentration est requise.  Il y a des indications au sol qui dessine la zone d’action d’un ennemie ou d’un allié, du coup, la zone marqué d’une ligne rouge au sol, je vous conseille de l’éviter pendant le combat, sinon vos points de vie vont prendre un sacré coup dans la tête. On appelle ça une Télégraphe. Et au départ, la zone du Télégraphe ne demande pas beaucoup de stratégie mais forcément, plus on avance plus ça se complique.

Côté graphique, c’est plutôt sympa, j’adore le côté cartoon complètement assumé. Coloré, simple et efficace, que demander de plus.

wildstar-pc-carbine-test-screenshots-3WildStar est déjà bien complet au niveau donjon et raid, de quoi s’occuper. Et les raids sont pour des groupes de 20 ou 40 personnes. Oui oui, 40 clampins, à l’ancienne ! Je ne m’étendrais pas dessus car je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester le haut-niveau mais pour en avoir eu des retours, j’ai pas eu vent de personnes déçues par ce point. Pas non plus testé le PvP mais ça c’est surtout parce que ce n’est pas du tout ma tasse de thé, que ce soit dans ce MMO ou d’autres, je n’ai jamais vraiment accroché. Mais par contre, le housing est disponible dès le départ, enfin dès qu’on atteint le niveau 14. Un bout de terre vous attend, qui sera bien vide au départ, forcément, mais que vous aller pouvoir faire à votre goût au fur et à mesure de votre avancée. Au delà de jouer les Valérie Damidot, vous aller surtout pouvoir placer des outils plutôt utiles comme une table d’artisanat, un coin de récolte pour des ressource ou encore un vendeur. Il y a même des constructions qui débute des quêtes journalières. Bref, c’est plutôt complet.

Niveau craft, la récolte des matières premières ne diffère pas trop des autres MMO. Par contre une fois devant votre table de confection, c’est un peu compliqué et on se sent un peu paumé mais une fois le truc compris, on s’en sort et on s’amuse à craft des tonnes de trucs (oui, moi j’aime bien le craft, plus que le PvP). L’artisanat est vraiment complet et prenant.

WildStar est un MMORPG à abonnement mensuel, ce qui peut diviser la communauté. Mais Carbine a mis au point un système hybride : soit vous payez votre abonnements soit vous achetez sur le site officiel (contre de l’argent réel donc) un C.R.E.D.D., acronyme de Certificat de Recherche, d’Exploration, de Destruction et de Développement. Vous pouvez alors le revendre en jeu contre de la monnaie virtuelle. L’achat d’un C.R.E.D.D correspond à un mois d’abonnement.

wildstar-pc-carbine-test-screenshots-4WildStar est donc un MMORPG à suivre qui n’a pas la prétention d’être le tueur d’autre MMO bien en place, ce qui est tout à son avantage ! C’est joli, fun, avec plein de contenu dès le départ donc de quoi s’occuper pendant un bon moment. Il sait s’inspirer des grands sans faire de vulgaire copier-coller, bref, si vous aimez les MMO et que vous en chercher un bon, sautez sur WildStar les amis.

En gros, ce qu'il faut retenir

Note

User Rating: Be the first one !

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.