Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Kartuga – On a testé la Béta

kartuga-innogames-preview-beta

Kartuga – On a testé la Béta

Et autant vous dire tout de suite, j’ai adoré. Kartuga est un MMOG free-to-play de chez InnoGames orienté action sur navigateur qui vous place au commandement d’un bateau pirate à la grande époque de la piraterie. Le jeu reprend les codes classiques des MMORPG avec ses classes de « héros », ses quêtes principales et secondaires, ses montées de niveau et ses choix de spécialisation.

 

kartuga-graphismes-innogames-previewx-betaA la création de votre capitaine, car c’est le capitaine que vous jouez, vous avez le choix entre trois type de bateau, les classiques Tank (très résistant dont le rôle est de prendre les attaques à la place des bateaux alliés), DPS (très puissant dont le rôle est de faire un maximum de dégâts sur les bateaux ennemis) et healer (plus faible à tout point de vue mais dont le rôle est de soigner et renforcer lui-même ou les bateaux alliés). Vous commencez donc le jeu avec une de ces trois classes. Mais la personnalisation va plus loin. En cours de jeu, vous pourrez choisir quelle taille de bateau vous voulez piloter ce qui influera sur le comportement de celui-ci. Vous avez le choix entre trois tailles pour chaque classe, petit, moyen et grand. Un bateau petit sera moins résistant mais plus maniable à l’inverse des grand bateau qui auront beaucoup de points de vie mais seront des briques à déplacer. Et il est tout à fait possible de prendre une classe de tank ave un petit bateau ce qui vous permet d’esquiver les attaques au lieu de les prendre de plein fouet. Vous pourrez également choisir quel type de canons votre bateau transporte, et il y en a près d’une dizaine, et quels boulets vous tirez. Et enfin, vous pourrez affecter des membres d’équipage à votre bateau afin de booster certaines de ses caractéristiques. Toutes ces améliorations s’obtiennent de deux façons. Soit en récompense en accomplissant des quêtes, soit via la feuille de recherche du port. A chaque fois que vous gagnez de l’expérience, vous gagnez également des pièces de bateau qui vous permettent d’effectuer une recherche. Un fois celle-ci faite vous devez dépenser un peu d’or pour acheter le fruit de la recherche. Par exemple pour les boulets de canon, vous devez d’abord rechercher le type de boulet qui vous intéresse et ensuite acheter les boulets que vous avez recherchés. Les boulets sont d’ailleurs des munitions consommables qui diminuent à chaque tir et qu’il faut donc surveiller et recharger. Pour finir sur la personnalisation particulièrement complète de votre vaisseau, à chaque gain de niveau vous gagnez un point de personnalisation à affecter dans trois arbres de spécialisation au choix. Avec toutes ces personnalisations vous pouvez très bien créer un tank qui fait énormément de dégâts.

kartuga-skill-tree -shipyard-innogames-preview-betaPour ce qui est du gameplay, sa simplicité d’accès cache en fait une part de stratégie et d’anticipation non négligeable. En effet, il suffit d’un bouton de souris et quelques touches du clavier pour jouer. Le clic gauche tire une bordée sur le côté où se trouve le curseur, les touches du clavier servent à déplacer le bateau et à déclencher les capacités spéciales. Cependant, là où la difficulté arrive c’est que les tirs de canon ne ciblent pas automatiquement et ont un comportement balistique. Il faut donc anticiper le déplacement du bateau adverse pour maximiser les chances de toucher et les dégâts. Il faut également gérer avec votre propre déplacement d’où l’importance de bien choisir son type de bateau en fonction de votre style de jeu.

Kartuga-PVP-beta-preview-innogamesLes quêtes proposées dans le jeu ne sont actuellement pas particulièrement passionnantes il s’agît la plupart du temps de couler un certain nombre de navires ou de se rendre à plusieurs endroits de la carte. Mais là n’est pas l’intérêt du jeu. Tout l’intérêt réside dans le jeu en pvp (joueurs contre joueurs.) Le gameplay action et très dynamique prend tout son sens rendant les affrontements entre joueurs passionnants tout en étant très tactiques et stratégiques. Il existe deux modes de jeu où les joueurs sont répartis en deux équipes de quatre bateaux. Le premier mode est le mode destruction où il faut récupérer une bombe au milieu de la carte et l’emmener dans le camp adverse pour marquer un point. L’équipe qui gagne la partie est la première atteignant trois points ou celle qui a le plus de points à la fin du temps de jeu. Le deuxième mode de jeu est le mode domination où il faut contrôler des zones pour accumuler des points. L’équipe qui gagne est la première atteignant 2500 points et il n’y a pas de limite de temps. Les modes entres joueurs permettent également, à la différence de nombreux autres jeux, de gagner de l’expérience pour augmenter le niveau de son navire ce qui montre bien l’orientation du jeu. Pour le moment, le seul souci dans ces modes vient de l’équilibrage des équipes. Il n’est en effet pas rare de se retrouver avec des écarts importants entre les joueurs.

Pour ce qui est du modèle économique, il existe une monnaie en jeu, les gemmes, qui s’obtient avec de l’argent réel et qui permet d’acheter quelques améliorations par exemple des boosts d’expérience ou d’or ou des emplacements de capitaines supplémentaires etc, ce qui ne change pas la puissance du navire. Cependant, il existe également un membre d’équipage spécial qui augmente de façon permanente les dégâts des canons et qui ne peut être acheté qu’avec des gemmes. Le bonus ne semble pas suffisamment conséquent pour donner un avantage certain à ceux qui paient mais comme nous n’avons pu tester les objets accessible via les gemmes il faudra attendre de voir comment cela se traduit en jeu pour vérifier que celui-ci ne se transforme pas en pay-to-win.

Au final, on se retrouve avec une très bonne pioche dans les MMOs sur navigateur. Un jeu très complet qui offre une personnalisation assez poussée de son bateau et qui propose par ailleurs des graphismes très agréables pour un jeu navigateur.

 

 

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.