Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Baldur’s Gate III – Notre avis anticipé

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Logo

Baldur’s Gate III – Notre avis anticipé

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot03

Ca faisait un moment que les joueurs PC n’avaient pas posé les mains sur un jeu Baldur’s Gate qui reste une des références dans la catégorie RPG. L’épisode 2 est sorti en 2000. Des remaster des deux premiers épisodes sont sortis 2012 et 2014 pour ceux qui voudraient se remettre à jour. Mais le développeur du 3, Larian Studios, assure que même si l’épisode 3 est bien la suite du 2, il n’est pas nécessaire d’avoir joué aux précédents pour apprécier le 3 même si les experts des épisodes précédents auront droit à des clins d’œil et des réponses aux questions qu’ils pouvaient se poser à la fin de l’épisode 2.

Du propre aveu de Larian Studios, il s’agît de leur projet le plus ambitieux jamais créé. Mais, il n’en sont pas pour autant à leur coup d’essai puisque c’est le studio derrière la mastodonte Divinity et en particulier Divinity Original Sin 2 sorti en 2017 et qui a placé le studio au rang de référence du RPG. Nous l’avons testé et adoré. Mais qu’en est-il de ce nouvel épisode de la série Baldur’s Gate ? Je dois préciser qu’il s’agit d’une preview d’un jeu en accès anticipé donc il reste en développement et comporte de nombreux problèmes techniques qui sont corrigés régulièrement.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot01

Commençons dans l’ordre par la création du personnage. Baldur’s Gate étant une adaptation du jeu de rôle papier Donjons & Dragons, la création du personnage est une partie très importante du jeu. Et à ce niveau là, Larian Studio n’a pas fait les choses à moitié. Même si la personnalisation physique du personnage est « relativement » limitée, impossible par exemple de changer le corps de son personnage, taille, masse musculaire ou graisseuse, etc., la personnalisation des ses talents, caractéristiques et compétences est très poussée. On commencera par choisir une race (terme qui est pour moi incorrect et devrait plutôt être une espèce, mais c’est un tout autre débat) et une classe. Dans le jeu complet, on pourra choisir directement un personnage pré-créé à l’image des archétypes que l’on trouve dans Divinity mais pour le moment, on ne peux créer que des personnages personnalisés. Larian a pensé à tous les joueurs, pour les novices, quand on choisi une espèce et une classe, le jeu génère un personnage aux caractéristiques équilibrée que l’on peut limite lancer direct. Et pour les experts, il est toujours possible de modifier tous les éléments du personnage permettant d’adapter le personnage à notre façon de jouer voire de foirer complètement un personnage. Par exemple, on peut faire un roublard basé sur la furtivité et/ou le combat, ou un roublard basé sur la tchatche en lui mettant plus de charisme et en choisissant des compétences liées aux dialogues. Et ça peut avoir une grande importance lors de l’aventure. Et chaque classe possède plusieurs sous-classes qui seront disponibles soit directement à la création, soit au fil de la progression. Pour le moment, l’accès anticipé ne propose que 6 classes mais il devrait y en avoir bien plus d’ici la sortie. Une grande personnalisation en somme, voire même une profondeur de personnalisation rarement vue dans un jeu récemment.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot07

Une fois passé une bonne heure (voire plus) à peaufiner son personnage, on peu enfin lancer l’aventure et on découvre les fameuses cinématiques qui avaient déjà été diffusées et qui représentent le tout début du jeu. Notre personnage est prisonnier d’un vaisseau des Illithids ou Flagelleurs Mentaux, des créatures très connus de l’univers D&D, et qui représentent un peu le méchant légendaire dont on entend beaucoup parler mais qu’on ne voit pas trop et heureusement parce que s’ils débarquent on sait que ça va être le bazar. Au sein du vaisseau, notre personnage subit l’insertion d’une larve Illithid qui nous transformera, à terme en Flagelleur Mental. Heureusement, le vaisseau se fait attaquer par des Githyanki, les ennemis naturels des Illithids, nous permettant de nous enfuir avant la transformation. Notre but premier sera donc de trouver une solution pour nous débarrasser de la larve et éviter la transformation. Après une séance d’introduction au sein du vaisseau pour apprendre les bases du jeu, on se retrouve seul sur une plage et l’aventure commence véritablement. Mais on ne restera pas seul très longtemps, on pourra trouver des alliés et former un groupe de 4 personnages soit via des personnages archétypes qui ont leur propre histoire et que l’on rencontrera au cours de l’aventure. Il sont au nombre de 5 actuellement. Ou alors on pourra jouer avec les personnages contrôlés par d’autres joueurs.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot05

Le jeu se déroule sur 3 phases principales. Les phases d’exploration, les phases de dialogue et les phases de combat. Comme leur nom l’indique, durant les phases d’exploration on déplacera notre personnage au sein du monde relativement grand qui nous est offert ici. On fouillera, on explorera et on pourra utiliser des compétences comme le saut pour atteindre des zones inatteignables autrement. Et on pourra trouver des « trésors » cachés grâces à nos compétences. La détection se fera automatiquement et si on échoue on ne pourra plus faire de test de détection pour le trésor en question qui restera définitivement inaccessible. Heureusement chaque membre du groupe pourra faire un test ce qui augmente les chances de découvrir le trésor. Quand je parle de test, il faut savoir que, comme c’est un jeu adapté d’un jeu de rôle papier, il s’agit d’un jet de dé dont la difficulté est déterminé par l’objet en lui-même et les caractéristiques et compétences du personnage qui fait le test. Certains lancés de dé seront transparent et ne seront pas montrés quand d’autres seront affichés directement à l’écran.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot04

Lors des phases d’exploration on peut rencontrer des créatures agressives, ce qui lancera un combat, ou des créatures neutres ou alliées avec lesquels on pourra discuter. Pour les combats, on retrouve un système assez similaire à ce qu’on pouvait trouver dans Divinity. On aura donc droit à des combats stratégiques au tour par tour. Même si le système est assez similaire à Divinity dans son ensemble, il y a tout de même de grosses différences qui changent tout. Exit les points d’action qui sont communs quelque soit l’action, on aura ici des points ou jauges spécifiques aux différentes actions. On peut donc, dans un tour de jeu, déplacer le personnage, effectuer une action principale ET effectuer une action gratuite. Certaines compétences utiliseront un ou plusieurs points d’action différents. Par exemple, une action de saut utilisera le point d’action gratuite et une partie de la jauge de déplacement. Ou certains sorts utiliseront le point d’action principale et celui d’action gratuite. Il faudra donc jouer avec tout ça pour optimiser chaque tour de combat. Chaque personnage possèdera également des ressources spécifiques à leur classe permettant de lancer leur aptitudes. A la différence des points d’action, ces ressources ne se rechargent pas à chaque tour. Il faudra se reposer pour les recharger mais ils permettent de lancer des aptitudes assez puissantes.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot02

Passons enfin aux phases de dialogue. Lorsqu’on croise une créature neutre ou alliée, on pourra communiquer avec (ou tenter en tous cas.) Et là, on passe en phase de dialogue. A noter que notre personnage ne parle pas, nos réponses ne sont pas doublées (actuellement en tout cas mais pas sûr que ce soit le cas lors de la sortie du jeu.) A chaque échange il nous faudra choisir nos réponses aux différents interlocuteurs. Certaines réponses nécessiteront l’usage d’une compétence. Dans ce cas là, un jet de dé visible sera effectué. Il faudra donc choisir la réponse utilisant les compétences les plus élevées du personnage. Par exemple, pour convaincre un interlocuteur, on peut utiliser sa force pour l’intimider, son intelligence pour le convaincre ou son charisme pour l’embobiner. Il y a de nombreuses compétences de dialogue et c’est là que l’on voit l’importance que peut avoir un roublard basé sur les dialogues comme je l’expliquait plus haut. Les membres du groupe, qu’ils soit contrôlés par d’autres joueurs ou par le joueur, peuvent intervenir dans les dialogues mais pas influer sur les réponses du joueur. Les dialogues sont légèrement mis en scène, contrairement à Divinity mais on conserve une narratrice qui raconte les détails qu’on ne peut pas voir.

Baldur-Gate-3-Larian-Studio-Screenshot06

Visuellement, le jeu est plutôt beau que ce soit techniquement ou artistiquement mais comme il n’est pas encore optimisé il faudra un PC drôlement puissant pour pouvoir en profiter (ce qui n’est pas mon cas.) C’est pour cela que je fais un test écrit et non un test vidéo. Je ne voulais pas vous imposer un jeu qui rame pas mal. Mais bizarrement, le jeu fonctionne mieux graphismes à fond que quand je les baisse. Après, mon PC est relativement vieux donc ceci explique surement cela. Mais tout cela sera surement lissé d’ici la sortie du jeu qui n’est pas prévu avant au moins 1 an. En revanche, les animations ne sont pas toujours maitrisées. Mais encore une fois, c’est un accès anticipé. Coté son, c’est du tout bon, que ce soit les doublages, l’ambiance sonore ou la musique, tout est très bon mais rien de surprenant quand on voit la qualité de Divinity. Mais il y a encore quelques petits bugs, avec des sons qui ne se lancent pas. Coté durée de vie, c’est difficile de se prononcer mais après une 15aine d’heures de jeu, il y a beaucoup de choses à faire et tout ça annonce une durée de vie assez conséquente une fois le jeu complet, l’accès anticipé ne proposant que le premier acte du jeu.

Ca faisait un moment que les joueurs PC n'avaient pas posé les mains sur un jeu Baldur's Gate qui reste une des références dans la catégorie RPG. L'épisode 2 est sorti en 2000. Des remaster des deux premiers épisodes sont sortis 2012 et 2014 pour ceux qui voudraient se remettre à jour. Mais le développeur du 3, Larian Studios, assure que même si l'épisode 3 est bien la suite du 2, il n'est pas nécessaire d'avoir joué aux précédents pour apprécier le 3 même si les experts des épisodes précédents auront droit à des clins d'œil et des réponses aux…

Ce qu'il faut en retenir

Au final, cet accès anticipé augure d'un très bon jeu lors de sa sortie. Bien sûr, pour le moment, à moins de posséder un PC récent et relativement puissant, on ne jouera pas dans des conditions confortables mais ce n'est pas le but. Le jeu impressionne par sa technique et son ambiance sonore mais les animation sont parfois un peu rigides. Et comme toujours, la qualité d'écriture de Larian fait des merveilles mais le jeu souffre de pas mal de problèmes de traduction même si on peut saluer l'effort du studio de proposer des textes en français pour un accès anticipé. On a hâte de voir la suite et la sortie du jeu même si aucune date n'a été avancée et si l'accès anticipé durera au minimum 1 an.


GG :
C'est beau
Les musiques, les bruitages et les doublages excellents
Les dialogues très bien écrits
Les personnages hauts en couleurs
Une durée de vie qui s'annonce conséquente
Des environnement très grand et avec de nombreux secrets à trouver
Une personnalisation de personnage extrêmement poussée

Pas GG :
Encore de nombreux bugs
Quelques problèmes de traduction
Des animations trop rigides
Pas d'optimisation
Mais c'est logique pour un accès anticipé
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Un commentaire

  1. Pour moi, après prés de 50h passées sur cette version anticipée, le POINT NOIR concerne la gestion de la caméra.
    Le fait de ne pas pouvoir la déplacer sur un axe vertical, mais seulement en horizontal et en profondeur (zoom bridé dommage) gâche le plaisir des yeux durant l’exploration, mais surtout s’avère extrêmement pénalisant lorsque les combats ont lieu en fermé sur plusieurs niveaux de hauteur.

    J’espère vraiment que Larian rectifiera cela dans la version finale.

    Pour le reste, hormis les soucis soulevés liés au fait qu’il s’agit d’une version anticipée, le jeu est prenant et superbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.