Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Assassin’s Creed Chronicles : China – Notre avis

Assassin-Creed-Chronicles-China-Ubisoft-Main

Assassin’s Creed Chronicles : China – Notre avis

LAssassin-Creed-Chronicles-China-Ubisoft-Screenshot01a grande série des Assassin’s Creed revient avec un nouvel épisode un peu différent. Exit le monde ouvert et les quêtes et autres activités en pagailles, on est ici face à un jeu plutôt linéaire en 2.5D. Le jeu nous place aux commandes de Shao Jun, la dernière Assassin de la confrérie chinoise. Elle revient dans son pays après le massacre de sa confrérie par les Templiers et a soif de vengeance. Elle va donc traquer un à un les Templiers responsables du massacre. Un pitch assez classique pour un jeu Assassin’s Creed.

 

Assassin-Creed-Chronicles-China-Ubisoft-Screenshot02Comme dit précédemment, le jeu ne présente plus la forme d’un monde ouvert mais plutôt d’un jeu en 2.5D qui s’apparenterait plus à un puzzle game qu’à un jeu d’action comme les autres jeux de la série. Ici c’est l’infiltration qui prime. Bien qu’il soit tout de même possible de se battre, l’infiltration sera fortement récompensée, en particulier si on joue les fantômes, c’est-à-dire traverser le niveau sans se faire repérer et sans tuer personne. On retrouve en revanche tous les éléments phares de la série. La possibilité de se cacher dans des buissons, des interstices sombres dans un mur ou même derrière des colonnes. La possibilité d’escalader des murs ou de se déplacer au plafond. La possibilité d’assassiner discrètement les gardes grâce à la lame des Assassins. Des gadgets à foison pour détourner l’attention des gardes. Etc. Chaque niveau se présente sous la forme de plusieurs tableaux connectés où il faudra rallier la sortie. Trois possibilités s’offrent à nous. L’infiltration pure, le style ombre, où il faudra rejoindre la sortie sans se faire repérer ni tuer aucun garde. Le style assassin où on tue les gardes sans se faire repérer. Et enfin, le style combattant où on affronte les gardes au combat en mode bourrin. Bien évidemment, le style ombre étant le plus dur, il est aussi le plus gratifiant. Car à chaque fin de tableau, notre style est évalué et une note nous est donnée. La note prend en compte les différentes actions menées pendant le tableau. On peut avoir une note bronze, argent ou or dans un des trois styles. Si on ne tue personne, on restera dans le style ombre, si on assassine des gardes sans se faire repérer, on passe au style assassin et si on affronte les gardes après s’être fait repérer, on passe au style combattant. Chaque récompenses de fin de tableau nous octroie des points qui s’ajouteront pour définir le score du niveau. Ce score permettra de débloquer des récompenses, plus de vie, gadgets supplémentaires, etc. Bien que le jeu soit dans l’ensemble linéaire, il nous sera parfois donné la possibilité de choisir entre plusieurs chemins. Chaque niveau propose également des objectifs secondaires qui rapporteront des points supplémentaires à la fin du niveau. Chaque niveau est séparé par des cinématiques de toute beauté qui semblent toutes droit sorties de fresques chinoises peintes à la main.

 

Assassin-Creed-Chronicles-China-Ubisoft-Screenshot03Visuellement, au delà des cinématiques qui sont sublimes, le jeu n’est pas en reste. Tout est magnifique et ultra poétique dans ce jeu. On se croirait vraiment, à tout moment, devant des scènes peintes à la main à l’aquarelle. En revanche techniquement, on est pas devant un Unity. Certaines animations sont rigides et le tout manque de détails. Mais ça n’enlève rien à la grande beauté générale du jeu. Niveau musical, c’est du très bon également. Les musiques sont agréables et tout à fait dans le thème. Elles accompagnent à merveille la progression du personnage. Les doublages sont également très bons. En revanche, pour ceux que ça pourrait freiner, les doublages ne sont qu’en VO, anglais et chinois. Comptez une petite dizaine d’heures de jeu pour un joueur normal pour terminer le jeu. Un bon joueur qui rush la fin des niveaux sans se préoccuper des objectifs secondaires fera forcément moins. Pour à peine 10 € quelque soit la plateforme choisie, c’est plutôt correct.

La grande série des Assassin's Creed revient avec un nouvel épisode un peu différent. Exit le monde ouvert et les quêtes et autres activités en pagailles, on est ici face à un jeu plutôt linéaire en 2.5D. Le jeu nous place aux commandes de Shao Jun, la dernière Assassin de la confrérie chinoise. Elle revient dans son pays après le massacre de sa confrérie par les Templiers et a soif de vengeance. Elle va donc traquer un à un les Templiers responsables du massacre. Un pitch assez classique pour un jeu Assassin's Creed.   Comme dit précédemment, le jeu ne présente plus…

Résumé du test

Assassin's Creed Chronicles : China est un bon jeu qui tranche avec les autres jeux de la série niveau gameplay mais qui ne renie pas les bases depuis longtemps établies. D'une grande beauté artistique mais souffrant d'une technique faible le jeu saura à coup sûr séduire les joueurs quels qu'ils soient. Et tout ça pour un petit prix.


GG :
Très beau
Gameplay infiltration maitrisé
Bonne durée de vie
Petit prix
Personnages charismatiques

Pas GG :
Technique faible
Histoire trop simpliste
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.