Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Faust McCarthy, tome 1 : L’appel – Notre avis
faust-mccarthy-tome-1-l-appel-1-romance-urban-fantasy-loup-garou-vampire-sorciere

Roman – Faust McCarthy, tome 1 : L’appel – Notre avis

On commence la semaine avec une romance urban-fantasy, le premier tome de la trilogie Faust McCarty : L’appel de Kate Owyn. Oui, le monde de la romance est vaste, et c’est tant mieux, cela permet de découvrir plein de mondes, plein d’histoires, de personnages… On est donc ici dans un monde fantastique avec des loup-garous, sorcières et autres créatures mais porté dans notre réel. Vous suivez ? (eh bah… je ne sais pas comment vous faites, même moi j’ai du mal…) Bref !

Faust McCarthy a mauvais caractère, ne se lie avec personne et veille jalousement sur elle-même. Sa condition de demi-sorcière fait d’elle une cible pour les Surnaturels, elle sillonne donc les États-Unis en évitant soigneusement les endroits où ces créatures – vampires, sorcières, loups-garous, faës – pullulent.
Lors de son arrivée à Wolf, une petite ville du Wyoming, elle comprend qu’elle vient de mettre les pieds dans un véritable nid à Surnaturels. Si être une demi-sorcière est une source de problèmes, elle possède tout de même un atout : Louve.
En effet, Faust partage son monde onirique avec cette étrange louve et, lors de sa première nuit à Wolf, celle-ci l’avertit d’une présence. Elle découvre alors un loup blessé qui va changer le cours de sa vie.
Peu à peu, Faust en apprendra plus sur elle, sur les Surnaturels, mais aussi sur l’amour…

C’est un genre que j’aime plutôt pas mal et on tombe autant sur du bon que sur du moins bon. Mais là, pfeuh ! Impossible de lâcher ma liseuse ! On rentre de suite dans le monde de Faustine dite « Faust ». Même si le prologue est raconté par l’homme qui reçoit l’Appel. Un Alpha, Alek, à la tête d’une meute de garous et il ne peut résister à cet appel. Quand à Faust, c’est une demi-sorcière donc considérer comme une interdite, les règles chez les Surnaturels sont assez stricte, pas d’amour ou de relation inter espèce… L’Alliance, qui contrôle tout ce petit monde, ne le tolère pas. Voilà, en gros. Parce que je n’ai pas envie de rentrer à fond dans l’histoire et trop vous en dire. Mais sa condition fait que notre héroïne ne reste jamais bien longtemps à un même endroit et quand son amie vétérinaire lui demande de la remplacer pour un congé mater, elle ne peut pas lui refuser mais sait qu’elle prend des risques malgré son amour pour son boulot de vétérinaire. Et elle se retrouve à Wolf, une petite ville remplie de Surnaturels. Un danger pour elle même si c’est une demi-sorcière et que Louve semble veiller sur elle. Louve, qu’elle ne peut voir que dans ses rêves.

On s’imagine bien que tout ne va pas se passer comme prévu. Sa rencontre avec un loup blessé va grandement changer la donne et son remplacement ne sera pas de tout repos. Et Faust va commencer un chemin pour en apprendre plus sur elle, sur les surnaturels, sur sa famille… Elle a un caractère bien bien trempé mais j’ai accroché direct avec elle (j’ai noté des similitudes avec mon caractère hum…) Puit la première fois qu’elle dit « Jamais sans mes Doc Martens », je l’ai définitivement adopté (team jamais sans mes docs !) Mais malgré sa force, elle passera pas des moments compliqué, des moments où son monde s’écroule et les pions se replacent autrement que ce qu’elle aurait aimé et dans ses moments la, sa fragilité est touchante.

Quand à Alek, notre Alpha, j’ai adoré son personnage. Sur de lui mais en même temps touchant. Passé son côté hot (bah oui, autant se faire plaisir hein !), on découvre un personnage déterminé, protecteur et ouvert d’esprit. Que ce soit sous sa forme de loup ou d’humain. Il y a des règles à respecter dans une meute mais il est celui qui en bouscule aussi certaines, ce qui a le chic de ne pas faire plaisir à tout le monde. Une promesse pour lui, c’est sacré et il entraine la meute avec lui.

On a beau être dans le premier tome, où le monde se met en place, il n’y a pas un moment d’ennui ! On nous montre les différentes facettes des Surnaturels et certains mériteraient autre chose qu’un coup de Doc Marten’s à travers les dents ! L’action ne manque pas, l’humour non plus, Faust étant brut de décoffrage, j’ai adoré sa répartie. C’est fluide, agréable à lire et les scènes un peu plus caliente sont bien amenées, se calent très bien dans l’histoire (elles ne sont pas là pour être là juste parce qu’il en faut) et font travailler juste ce qu’il faut de l’imagination. Tout se mets en place et malgré le fait que ce premier tome ne se termine pas sur un cliffhanger, on n’a vraiment qu’une hâte, pouvoir se plonger dans le second. Bref, j’ai adoré !

faust-mccarthy-tome-1-l-appel-1-romance-urban-fantasy-loup-garou-vampire-sorciere

Le livre est déjà disponible en eBook et sera disponible en broché le 18 février.

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.