Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > World of Warcraft : Warlords of Draenor – Le test à rallonge

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Logo

World of Warcraft : Warlords of Draenor – Le test à rallonge

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_Givrefeu Tester un MMORPG c’est toujours compliqué. Déjà, le contenu est souvent assez colossal et il est difficile d’en faire le tour même en prenant son temps et ensuite parce que le jeu évolue sans cesse et que dans quelques mois, mon test ne sera probablement plus d’actualité. Nous parlerons donc aujourd’hui le version 6.0.3 de World of Warcraft qui a introduit l’extension Warlords of Draenor. Après quelques errements philosophique dans l’extension Mist of Pandaria (le véritable ennemi est en toi), Blizzard revient à une recette plus classique et a priori plus appréciée des joueurs. Pour ma part, ce n’est pas le cas. J’ai beaucoup aimé la précédente extension et je l’ai même préférée à la dernière bien que celle-ci possède de nombreux arguments.

 

Une progression très scénarisée

 

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_Fief02Une évolution mise en place de longue date depuis l’extension Wrath of the Lich King avec quelques zone de phasing et quelques rencontres sympathiques avec Arthas, elle est ici poussée à son paroxysme. On est continuellement abreuvé de cinématiques ou de cut-scenes toutes plus classes les une que les autres. Mais revenons un peu sur l’histoire. A la fin de Mist of Pandaria, Garrosh est devenu complètement fou sous le contrôle du Sha de l’Orgueil et a libéré un dieu très ancien emprisonné sous les terres de la Pandarie en récupérant son cœur. Il s’est alors réfugié à Orgrimmar où il utilisait le cœur pour former une armée digne de sa vison de la Horde, des Orcs supérieurs à toute autre race qui écraseraient tout le monde pour asseoir leur suprématie. Après une combat difficile, les héros de la Horde et de l’Alliance secondés par les grands héros de chaque faction et Taran Zhu, réussissent à vaincre Garrosh qui est remplacé à la tête de la Horde par Vol’jin. Garrosh, encore vivant après son combat, est emmené en Pandarie où il sera jugé pour ses crimes. Cependant, lors de son procès, il parvient à s’échapper grâce à l’aide de Kairozdormu, un dragon de bronze renégat, et d’Irion, le fils d’Aile de Mort, qui joue un double jeu depuis le début. Kairoz et Irion emmènent donc Garrosh 30 ans en arrière dans la grande Draenor, la terre d’origine des Orcs et des Draenei afin qu’il empêche la corruption des Orcs par Mannoroth et change ainsi l’Histoire. La Horde de Fer est née. Des Orcs non corrompus dirigés par Grommash Hurlenfer et possédant les technologies développées par les Gobelins pour Garrosh. La question que je me pose du coup, c’est quel est le but d’Irion dans tout ça ? Il est pas particulièrement ami avec Garrosh et pendant Mist of Pandaria, il a essayé de nous prévenir d’un grand danger qui menace Azeroth. Peut-être essaie-t-il de nous mettre à l’épreuve comme il l’a déjà fait pour nous préparer pour cette grande menace ? Pour le moment je n’ai pas eu la réponse à cette question et je ne pense pas l’avoir avant la prochaine extension si on a un jour une réponse. Mon seul regret, au niveau histoire, c’est que cette extension ne fait pas vraiment avancer l’histoire de l’univers comme l’avait fait Mist of Pandaria. On revisite le lore ancien de Wow, on rencontre des figures emblématiques mais l’histoire n’avance que très peu vu que les changements apportés au passé de Draenor ne vont rien modifier, il s’agit en fait d’une voie temporelle différente de la notre. Encore une fois, seul l’avenir me dira si j’ai raison ou tort au fil des mises à jour mais le chemin semble tout tracé et le dernier boss de raid sera Grommash.

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_Talador_AuchindounMais revenons à nos moutons, la Horde de Fer nouvellement formée décide de conquérir l’Azeroth d’aujourd’hui au moyen d’un portail dimensionnel et temporel. Mais encore une fois c’était sans compter sur la Horde et l’Alliance et plus précisément sur notre personnage car dans cette extension, on est plus un héros parmi tant d’autres, on est LE héros, commandant des forces de notre faction envoyées en Draenor pour repousser/anéantir la Horde de Fer. Et qui dit commandant, dit centre de commandement sous la forme d’un fief, mais nous y reviendrons après. La progression de notre personnage s’étale sur 10 niveaux, du niveau 90 au niveau 100. L’hyper scénarisation de la progression la rend vraiment très agréable à parcourir mais je la trouve un poil court. Il est plus rapide de gagner 10 niveau dans Warlords of Draenor que d’en gagner 5 dans Mist of Pandaria. Les zones sont grandes et en plus des quêtes de l’histoire principale il existe de nombreuses quêtes annexes qu’il nous appartient de découvrir pour pouvoir les réaliser. L’exploration est remise en avant dans cette extension. Les quêtes peuvent se présenter de façon classiques avec un donneur de quête ou sous la forme de zones de quêtes où il conviendra d’accomplir quelques objectifs. La plupart du temps les objectif sont classiques : tuer tant de montres ou tuer certain boss. Mais il est intéressant de constater qu’on peut accomplir certain objectifs, en particulier les boss, à plusieurs sans être groupés. Encore une fois, c’est dans l’optique de Blizzard de proposer un contenu de progression très solo malgré le fait que l’on soit dans un MMO. A coté des quêtes, on trouve également un nombre colossal de monstres rares, mais qui n’ont de rare que le nom, qui donnent un butin de bonne qualité qui permet de progresser encore plus vite et avec plus de facilité. Par ailleurs, à chaque fois qu’on reçoit du butin, que ce soit sur un monstre rare ou en récompense de quête, il est possible d’obtenir de façon aléatoire un butin de qualité supérieure. Par exemple, en récompense d’une quête on obtient un bâton de qualité verte. Et bien aléatoirement on peut obtenir à la place un bâton bleu ou même violet qui sera forcément plus puissant. Les zones explorées rappelleront des souvenir aux fans de la première heure puisque Draenor n’est autre que l’Outreterre avant la corruption des Orcs mais celles-ci sont suffisamment différentes pour éviter la réutilisation. Et ainsi on arrivera tranquillement au niveau 100. Dernière petite précision importante, même arrivé au niveau 100, l’usage de montures volantes n’est pas disponible en Draenor.

 

Et le fief dans tout ça ?

 

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_Fief01Lorsque Blizzard a annoncé lors de la Blizzcon la présence de fief dans la nouvelle extension de WoW, je me suis dit « Ah tient, eux aussi se mettent au Housing« , ce contenu très présent dans les MMO gratuits qui permet de posséder un lopin de terre rien qu’à soit que l’on peut personnaliser à l’envie. Mais c’était sans compter sur le génie et le talent des gens de chez Blizzard. En fait de housing, le fief prend une place centrale dans cette extension car il représente notre quartier général en Draenor et tout partira de là, en particulier les quêtes d’histoire. Mais ce n’est pas tout. Le fief permettra également de récolter des ressources comme du minerai ou des plantes ou de fabriquer des objets alors même qu’on ne possède pas les métiers adéquats. Le fief se présente sous la forme d’une petite zone phasée, comprendre qu’on est tous au même endroit (différent en fonction de la faction) mais que chacun ne voit que son propre fief, qui dispose d’emplacements de construction. Il est possible de faire évoluer son fief pour augmenter le nombre d’emplacements. Les emplacements sont répartis en trois catégories de taille, petits, moyens, grands. Chaque catégorie pouvant accueillir un certain nombre de bâtiments différents qu’il faudra choisir. Il ne sera pas possible de placer tous les bâtiments disponibles. Chaque bâtiment donnera accès à des compétences ou des objets et/ou pourra nous donner des bonus. Il existe plusieurs bâtiments qui sont fixes et ne peuvent être remplacés. Les premiers sont la grande salle, élément central du fief, et la mine, permettant la récolte de minerais. Chaque bâtiment pourra évoluer sur 3 niveaux, augmentant ses possibilités et bonus. Pour faire évoluer un bâtiment, il faudra posséder le plan correspondant. Pour les évolutions de niveau 2, les plans s’achètent à un vendeur. Pour les évolutions de niveau 3, il faudra d’abord débloquer le plan chez le vendeur via la réalisation d’un Haut-fait spécifique. La plupart des bâtiments permettent également de passer des commandes pour obtenir certaines ressources en échange d’autres ressources. Par exemple dans la mine, on échange des pierres draeniques contre des minerais. Chaque commande prend un certain temps pour se réaliser et les commandes continues de défiler même une fois déconnecté. La monnaie principale de cette extension est, par ailleurs, les ressources de fief qui permettent de construire ou faire évoluer des bâtiments ou faire évoluer le fief lui-même voire même de passer des commandes dans un bâtiment.

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_ArakEn plus des bâtiments, le fief propose des  sujets. Ce sont des personnages que l’on rencontre au cours de nos pérégrinations dans les terres de Draenor et qui décident de se joindre à nous pour vaincre la Horde de fer. Les sujets possèdent un niveau et une qualité. Plus la qualité est élevée plus ils possèdent de compétences. Les sujets peuvent gagner de l’expérience pour atteindre finalement le niveau 100. Une fois le niveau 100 atteint, l’expérience gagnée leur permet de gagner en qualité, ainsi, avec le temps tous les sujets seront de qualité violette. Ils peuvent également, au niveau 100, s’équiper d’items qui augmentera leur niveau d’équipement. Mais pour quoi faire tout ça me direz-vous. Les sujets peuvent réaliser des missions, aider dans un bâtiment ou même nous accompagner au combat. Les missions leur permettent de gagner de l’expérience et de nous rapporter des items, de l’or ou de l’équipement pour sujets. Chaque sujet possède des compétences lui permettant d’affronter un certain type d’ennemi, il faudra donc faire correspondre le ou les ennemi(s) de la mission avec le ou les héros possédant la bonne compétence pour maximiser les chances de succès de la mission et ainsi récupérer le butin de mission. Même si la mission échoue, les sujets ayant participé gagneront tout de même l’expérience de la mission. L’interface pour ça est super bien faite comme à son habitude chez Blizzard. Les sujets possédant les compétences qui vont bien seront placés en tête de liste. Pour pouvoir aider dans un bâtiment, le sujet doit posséder la compétence qui correspond. Par exemple, pour aider dans la mine, il faut posséder la compétence mineur. Chaque bâtiment ne peut accueillir qu’un seul sujet. Une fois le sujets affecté à un bâtiments, les commandes rapporteront plus de ressources et le sujet pourra également réaliser des actions. Par exemple, dans le bâtiment de joaillerie, le sujet donnera une quête journalière qui demandera de fabriquer des objets de joaillerie en échange de pas mal d’or.

 

Et une fois le niveau 100 atteint ?

 

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_NagrandUne fois que nous sommes niveau 100 c’est là que le vrai jeu commence, la progression n’étant qu’une étape à franchir pour atteindre le niveau max. On peut continuer à faire évoluer son fief pour obtenir un maximum de Haut-faits ou des équipements puissants grâce aux missions de sujet. On peut aussi repousser, en groupe, des invasions lancées contre notre fief. Personnellement, je n’en ai pour le moment pas faites car aucune n’est apparu dans mon fief. Je n’ai peut-être pas bien compris les conditions de déclenchement. La campagne du fief se débloque également au niveau 100. Il s’agit d’une série de quête permettant d’assoir la domination de notre faction sur Draenor et de réduire l’influence de la Horde de Fer. De nouveaux donjons s’ouvrent et la version héroïque de tous les donjons est disponible. Cependant, pour pouvoir faire les donjons héroïque, il faut au préalable posséder un équipement suffisamment puissant et réussir l’Ordalie. L’Ordalie, qui existait déjà dans Mist of Pandaria mais n’était pas obligatoire, est un scénario solo où l’on doit prouver nos compétences dans la spécialisation choisie (protection, soin, dégâts) en affrontant un challenge spécifique. Par exemple en protection, il faudra éviter à un PNJ de se faire tuer par des monstres tout en évitant de mourir soi-même. Pendant ce temps, le PNJ nous soignera et fera des dégâts aux montres. Bizarrement, j’ai trouvé que les instances héroïques étaient beaucoup moins dur que les instances normales à niveau équivalent. En effet, étant de la spécialisation protection, je suis plus souvent mort dans les instances normales qu’en héroïque et la première impression disant que Blizzard avait décidé de rehausser le niveau de difficulté des instances a vite été anéanti arrivé en mode héroïque. Il y a également les raids. Pour l’instant, un seul est accessible, Cognefort, un bastion Ogre. N’ayant pas de guilde, je n’ai pas pu tester le raid en mode normal, héroïque ou même mystique, le nouveau mode de difficulté ultime introduit dans cette extension. Mais j’ai tout de même eu l’occasion de le tester en mode recherche de groupe via l’outil implémenté en jeu. Et encore une fois, je dois dire que la difficulté n’est pas du tout au rendez-vous. Comparativement, les raids de Mist of Pandaria étaient beaucoup plus stratégique. Au premier essai, alors que je ne connaissais pas du tout la stratégie, les deux ailes disponibles ont été terminées sans encombres. Enfin, on trouve un certain nombre de quêtes journalières. Bizarrement, je n’ai pas trouvé, comme c’était le cas dans Mist of Pandaria, des quêtes journalières permettant d’augmenter notre réputation auprès d’un faction. D’ailleurs, alors que Mist of Pandaria comptait une dizaine de faction à sa sortie, 15 aujourd’hui, Warlords of Draenor n’en compte que 4. Autre étrange disparition, les scénarios à 3 joueurs ont également totalement disparu de l’extension. Bien sûr, on a toujours aussi la possibilité de collectionner/combattre des mascottes ou de faire de l’archéologie. Et voila pour le JcE. Il est évident que le contenu sera étoffé ultérieurement mais cela représente déjà pas mal de temps de jeu.

Pour ce qui est du JcJ, n’étant pas particulièrement un fan de ce mode de jeu, je n’ai pas trop regardé. Le fief propose un bâtiment dédié au JcJ permettant de récupérer des objets sur les ennemis de la faction adverse que l’on bat. Ce bâtiment permettra également d’obtenir un bon nombre de nouveaux Haut-faits spécifiques. Le jeu ne propose pas de nouveau champs de bataille mais propose l’ile d’A’shran une zone de JcJ permanente proposant également des événements de façon régulière. Encore une fois, je n’ai pas tellement testé car le JcJ ne m’intéresse pas tellement, et je n’ai pas eu le temps.

 

Et sinon, ça rend comment ?

 

World_of_Warcraft_Warlords_of_Draenor_Blizzard_MMORPG_Screenshot_TaurenVisuellement, le jeu est très agréable. Le moteur de Blizzard prouve qu’il en a encore dans le ventre malgré les années. Bien entendu on est pas non plus devant une prouesse technique mais le jeu tournera sur des configuration modestes et le talent des équipes artistiques de chez Blizzard rend certains environnements vraiment somptueux. D’ailleurs, comme à son habitude, Blizzard a suffisamment varié les environnements entre chaque zone afin d’éviter la lassitude en distillant également ça et là des références à ce que sera Draenor dans le future, l’Outreterre. Une autre grosse feature de cette extension était la refonte des modèles de personnages des anciennes races. Presque toutes y ont eu droit à l’exception des Elfes de Sang qui ne devraient plus tarder mais qui n’avaient pas pu être intégrés directement à l’extension faute de temps et des Gobelin, Worgen et Pandaren qui possédaient déjà des modèles nouvelle génération. Et bien on peut dire qu’ils ont pas fait les choses à moitié chez Blizzard. Nos personnages sont plus beau que jamais, leurs animations sont plus fluides et détaillées et leurs expression faciales sont hilarantes. On a vraiment l’impression de jouer à un jeu tout neuf alors qu’il a eu 10 ans cette année. Au niveau des musiques c’est toujours aussi bon même si personnellement j’ai préféré celles de Mist of Pandaria ou Wrath of the Lich King. Les musiques sont vraiment belles et collent parfaitement à l’environnement. La musiques de la crête de Givrefeu est juste sublime. Le seul bémol c’est que je ne suis pas fan des musiques présentes dans le fief alors que c’est l’endroit où je passe le plus clair de mon temps. Niveau doublages, Blizzard a enfin pensé aux gens comme moi et donne la possibilité de profiter des voix originales tout en conservant le reste du jeu, les textes, en français. Et force est de constater, que, 1 les doublages sont toujours aussi bons que ce soit en français ou en anglais, et 2 le rendu est vraiment meilleur en VO.

Tester un MMORPG c'est toujours compliqué. Déjà, le contenu est souvent assez colossal et il est difficile d'en faire le tour même en prenant son temps et ensuite parce que le jeu évolue sans cesse et que dans quelques mois, mon test ne sera probablement plus d'actualité. Nous parlerons donc aujourd'hui le version 6.0.3 de World of Warcraft qui a introduit l'extension Warlords of Draenor. Après quelques errements philosophique dans l'extension Mist of Pandaria (le véritable ennemi est en toi), Blizzard revient à une recette plus classique et a priori plus appréciée des joueurs. Pour ma part, ce n'est pas le…

En gros, ce qu'il faut retenir

Le maître n'est pas mort

Cette extension ravira tout le monde. En revenant à une recette plus classique il plaira aux ancien qui ont lâché sur Mist of Pandaria et son contenu suffisamment maitrisé plaira aussi à ceux qui n'ont jamais arrêté. La progression très agréable et le contenu haut niveau titanesque lui assurera un avenir radieux. Le tout servit par une réalisation au petits ognons. Beaucoup l'ont qualifiée de meilleure extension de Wow mais je la placerait personnellement 3ème derrière Mist of Pandaria et Wrath of the Lich King surtout pour son manque d'avancée dans l'histoire du monde et son coté un peu trop prédictible.


GG :
Très beau
Nouveaux modèle de personnages
Progression très scénarisée et maitrisée
Environnements variés
Nombreuses références
Contenu impressionnant alors qu'on est qu'au début de l'extension
Le fief véritable centre névralgique de l'extension
Très bonnes musiques
Possibilités de mettre les doublages en VO

Pas GG :
Difficultés au démarrage mais aujourd'hui résolues
Instances héroïques et raids un peu faciles
Quelques musiques moins bonnes
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.