Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > The Division – Notre avis

the-division-gameplay-fr-youtube

The Division – Notre avis

Alors que Destiny avait amorcé le genre « demi-MMO » d’une façon assez agréable, Ubisoft a repris l’idée en l’adaptant à sa sauce. The Division propose d’incarner un soldat d’élite juste après la propagation d’un virus en plein cœur de Manhattan. Vous créez votre personnage selon vos goûts, puis vous débloquez au fur et à mesure des missions principales vos capacités offensives et défensives que vous pouvez changer à tout moment. Le système est très proche d’un Diablo III, vous devez même choisir des mods à ces compétences (l’équivalent des runes du jeu de Blizzard).

La première particularité de The Division, surtout comparé à Destiny, c’est que le monde ouvert ne vous fera croiser personne d’autre que des PNJ, sauf dans la fameuse Darkzone, endroit mêlant PVP et PVE. Du coup, on a rapidement le sentiment d’être dans une ville fantôme, d’autant que les graphismes avancés du titre ont certainement obligé les développeurs à faire des choix et donc ne pas mettre trop de personnage à l’écran en même temps. Finalement, en dehors des planques, où vous récupérez vos munitions, vous serez dans un système totalement instancié. Bien entendu, si vous commencez une mission en matchmaking, vous rejoindrez jusqu’à trois joueurs, pouvant se balader sur toute la carte.

the-division-ps4-test

Autant être honnête, The Division est un bon jeu. À la fois fun et exigeant sur les boss, il est même fichu de présenter un excellent level design. L’ambiance post-apocalyptique sous la neige est parfaitement rendue, la bande-son fait son boulot et le doublage est bon. Le seul « problème » c’est qu’il faut jouer au moins avec un ami, sans quoi le titre va vous sembler très fade. Comme je le disais, les matchmaking sont là pour éviter ça, mais l’entente est de mise dans The Division, surtout pour planifier une attaque contre un boss ou une vague d’ennemis. Ces derniers n’étant pas très malin, ils vont souvent venir au corps à corps, ce qui n’est pas pratique pour vous car ils ont beaucoup d’armure les bougres !

L’aspect RPG est simple, comme mentionné, ressemblant à un Diablo, on se contente de choisir nos préférences au fil de l’aventure. L’inventaire se gère aussi facilement, on passera le plus clair de notre temps à démanteler les armes et armures pour en fabriquer d’autres plus puissantes. L’avancée se fait donc doucement mais sûrement jusqu’au level 30, et là, vous pourrez vous éclater à rejouer les missions principales en difficile ou à arpenter la Darkzone. Cette zone est remplie de PNJ et (normalement) de vrais joueurs sur lesquels vous pouvez tirer, ou pas. Les loots se stockent dans votre sac et ne peuvent être réellement remporté que si vous les évacuez après avoir appelé l’hélico. Ce dernier vient à un point précis de la map, tout le monde peut en profiter, mais du coup tout le monde peut aussi se tirer dessus dans tous les sens pour voler les loots d’autrui. Car la particularité de cette Darkzone, c’est que vos objets ramassés tombent à terre, du coup un allié peut vite devenir un ennemi par appât du gain.

the-division-matchmaking-ubisoft

Si le jeu dans sa globalité est fun, facile à prendre en main, très agréable avec son système de couverture et toutes les possibilités offertes par les compétences (soin, bouclier, bombes collantes (voir vidéo ci-après), tourelle etc.), on ressent un sentiment de vide une fois le jeu bouclé, exactement comme Destiny. Le contenu devrait arriver pour nous donner de quoi ronger notre frein, mais dans tous les cas je conseillerai The Division à ceux qui veulent un TPS arcade avec un ou deux potes pour jouer, en solo, il va perdre de son intérêt. Et une fois au niveau max, si vous n’aimez pas le farming, passez définitivement votre chemin.

 

The Division, la vidéo avec des bombes collantes :

Alors que Destiny avait amorcé le genre « demi-MMO » d’une façon assez agréable, Ubisoft a repris l’idée en l’adaptant à sa sauce. The Division propose d’incarner un soldat d’élite juste après la propagation d’un virus en plein cœur de Manhattan. Vous créez votre personnage selon vos goûts, puis vous débloquez au fur et à mesure des missions principales vos capacités offensives et défensives que vous pouvez changer à tout moment. Le système est très proche d’un Diablo III, vous devez même choisir des mods à ces compétences (l’équivalent des runes du jeu de Blizzard). La première particularité de The Division, surtout…

Ce qu'il faut en retenir

The Division est bon, très bon même, si on le joue avec des potes. Exactement comme Destiny, le titre d'Ubisoft peut vous gardez longtemps devant l'écran, mais une fois au niveau maximum, vous risquez de farmer encore et encore, vous êtes prévenus.


GG :
- Gameplay très bien dosé
- La personnalisation de la "classe"
- Excellent avec des amis
- Level design soigné
- Bien fourni en missions secondaires

Pas GG :
- Tout est instancié
- Un peu trop vide
- Le farming obligatoire au niveau max
- IA limite
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.