Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Rotastic

Rotastic

Dans ma grosse bibliothèque de jeux, il y a une bonne place pour tout un tas de petits jeux sur lesquels je me dis toujours « Bon aller je joue cinq minutes et j’arrête ». Bin voyons… il m’est arrivé de rester trois heures sur Zuma.

rotastic-screen1Rotastic fait partie de ces jeux qui vous vissent l’arrière-train sur votre canapé et qui vous poussent à améliorer votre score. Édité par Focus et développé par Dancing Dots (des petits français !), Rotastic est rapidement addictif. Vous avez le choix entre quatre persos hauts en couleur : Fraguar, le puissant viking, Legalos, l’elfe qui s’aime beaucoup (un elfe quoi…), Gamman, le sanglier qui se bat avec un saucisson et La Mort elle-même.

 

RotasticLe principe du jeu est simple : récolter des joyaux en un temps imparti sans sortir de l’écran avec l’aide de votre perso accroché à sa corde. Vous suivez ? Je m’explique. Vous avez des points auxquels vous pouvez accrocher votre corde, prendre de l’élan, sauter à un autre point en chopant les joyaux au passage. Sans tomber ou atterrir dans un piège (comme par exemple des scies circulaires, des béliers, des pics, des lance-pattes d’ours… ). Une fois les joyaux ramassés, une porte s’ouvre et à vous de vous jeter dedans. Vous pouvez augmenter votre score en faisant certaines figures et vous serez même amené à casser des caisses dans certains tableaux. Moi j’aime bien casser des trucs. Et bien sûr vous avez un handicap, sinon ça serait trop facile. Vous disposez de deux jauges et si celles-ci sont au plus bas, impossible de s’agripper et c’est la chute fatale. Restez accroché pour les recharger ou faites des figures, certains points d’attache se détruisant parfois, vous pourrez vous servir des murs pour rebondir et autres petites aides pour tenter d’éviter les pièges mortels.

Rotastic-screen2La prise en main est instinctive et bien expliquée. On utilise peu de touches et on s’amuse de suite. Vous traversez dix mondes à l’ambiance médiévale pour presque soixante-dix niveaux. De quoi vous amuser. La difficulté augmente progressivement et vous amène même à réfléchir à la meilleure stratégie pour éviter les pièges. N’étant pas toujours très douée, j’ai beaucoup mangé les pièges à un certain moment. Bon, comme à ma grande habitude, j’ai balancé quelques injures à la Marcus Fenix et c’était reparti. Alors certes, c’est un jeu un peu répétitif mais extrêmement difficile à lâcher ! L’aspect cartoon lui va comme un gant et le design des personnages est vraiment fun, suffit de voir la tronche qu’ils tirent quand vous les faites lamentablement tomber. Les animations sont fluides et le jeu ne souffre d’aucun ralentissement alors si vous loupez les accroches, vous êtes nuls, c’est pas la faute du jeu !

Vous avez droit à plusieurs défis : la collecte de joyaux bien sûr, la survie (accrochez-vous ! Ah ah… Hum…), le casse-briques, les puzzles (faut réfléchir un peu quand même). Le jeu possède également un mode multi-joueurs mais uniquement en local. Alors forcément, là c’est le grand bazar et y a pas d’amis. Soyez fourbe et sans pitié pour gagner.

Pas cher et disponible sur le Xbox Live Arcade, Rotastic est un petit jeu bien sympa à posséder, que vous soyez fan du genre ou pour jouer entre amis, vingt minutes ou passer des heures à essayer de battre vos scores. Attention gameplay extrêmement addictif !

 

Dans ma grosse bibliothèque de jeux, il y a une bonne place pour tout un tas de petits jeux sur lesquels je me dis toujours « Bon aller je joue cinq minutes et j'arrête ». Bin voyons... il m'est arrivé de rester trois heures sur Zuma. Rotastic fait partie de ces jeux qui vous vissent l'arrière-train sur votre canapé et qui vous poussent à améliorer votre score. Édité par Focus et développé par Dancing Dots (des petits français !), Rotastic est rapidement addictif. Vous avez le choix entre quatre persos hauts en couleur : Fraguar, le puissant viking, Legalos, l'elfe qui s'aime…

En gros, ce qu'il faut retenir


GG :
Hautement addictif, prise en main intuitive, pas cher, multi super fun

Pas GG :
Pas de multi en ligne, un peu répétitif
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.