Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Amy

Amy

Mardi j’ai été gentiment conviée par VPCom pour une petite présentation d’Amy. Pour ceux qui ne connaissent pas, Amy est un survival-horror développé par Lexis Numerique et VectorCell, avec à sa tête un certain Paul Cuisset (Flashback, la série des Moto Racers… Rien que ça). Oui les jeunes, une petite équipe française est derrière ce jeu extrêmement prometteur et flippant (oui bon moi j’ai eu peur). Amy est un jeu téléchargeable, comprenez par là qu’il sera dispo pour pas cher sur le Xbox Live Arcarde et le PSN. Si vous aimez le survival, le vrai, que vous voulez jouer à un bon jeu pour pas cher, j’ai envie de dire FONCEZ quand ça sort parce que déjà c’est pas cher, de qualité et, certes je m’enflamme de joie (comme la guitare de Johnny Hallyday) mais le peu que j’ai vu et joué, bah ça m’a drôlement donné envie de continuer et j’ai hâte de remettre les mains dessus !

amy1Maintenant je vais vous parler du jeu. Nous sommes en 2035 et la Terre va mal : réchauffement de la planète, maladie qui se propage, catastrophes naturelles qui se déclenchent aux quatre coins du monde, bref, ça débloque. Vous êtes Lana, vous êtes dans le train avec Amy, autiste de 8 ans qui ne pipe pas un mot (le voyage va être sympa…) quand une lumière traverse le ciel, le train déraille, le contrôleur essaie de vous bouffer le bras (la SNCF c’est vraiment plus ce que c’était) c’est la fin du monde en gros. Et bien sûr, au réveil, Amy a disparu et vous n’êtes pas en super forme. Mais vous devez la retrouver. Et merci au contrôleur, vous êtes contaminé ! Alors évidemment, vous la retrouver assez rapidement la p’tite. Et pour cause, vous avez besoin d’elle. La coopération est omniprésente, vous avez besoin l’une de l’autre car vous êtes faible et malade et le monde qui vous entoure n’est franchement pas des plus sympa…

amy2Comme je vous l’ai dit vous êtes contaminée. Si vous inhalez l’air de certaine pièce, vous pourrez voir en temps réel votre transformation, voir votre visage se zombifier. Votre vue se trouble et vous commencerez à entendre des voix. Ce qui peut vous être utile si vous devez passer à travers une pièce remplie de zombies. Mais attention, il faudra savoir gérer votre timing si vous ne voulez pas mourir. Et si vous êtes en présence d’Amy et que vous la tenez par la main, vous êtes immunisée. Donc comme vous le devinez, Amy est importante mais elle peut aussi n’en faire qu’à sa tête. Tenez lui la main, félicitez la quand elle fait une action qui vous aide dans votre avancée, elle est autiste et ne parle pas, ne l’oubliez pas. Elle peut partir comme ça, sans rien dire. La miss dispose également de pouvoir mais ça, je vous en parlerais dans mon test, je ne vais pas tout vous livrer d’un coup !

amy3Point d’armes à feu dans ce jeu. Et oui ! La pression mes amis, la pression ! Vous n’aurez que des armes dans le genre bâton de bois qui s’use. Du coup, vous devrez apprendre à ruser, sachant que vous êtes bien plus faible que vos ennemis. La fuite, l’esquive ou encore la discrétion s’impose. Si vous êtes touchée, votre vie met du temps à remonter. Si vous êtes attaquée par un zombie, que vous mourrez, pas sûr qu’il soit au même endroit quand vous repasserez. Pas sûr qu’il soit la tout court en fait ! Vous me suivez ? Pas d’avancée par l’échec. Et ça c’est chouette, parce que quand j’ai peur, moi je fais n’importe quoi…

Bref, comme je vous l’ai dit, Amy sera bientôt disponible et je ne tiens pas à tout vous dévoiler, j’ai moi-même stopper mon avancée lors de la présentation pour ne pas trop voir le jeu. En tous cas ça fait plaisir de voir un survival prometteur, avec une ambiance flippante, un gameplay novateur, un scénario qui donne envie d’être creusé. Le tout pour environ 8h de jeu et à un prix mini. Puis c’est Paul Cuisset et sa petite équipe de frenchies, alors franchement, ca vaut le coup de se pencher sur ce jeu.

A très vite… Si le virus ne vous a pas eu d’ici là !

 

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Un commentaire

  1. Je vais sûrement me laisser tenter même si j’ai trop de jeux à terminer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.