Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Forza Motosport 6 – Notre test plein gaz

Forza-Motorsport-6-review-test-xboxone

Forza Motosport 6 – Notre test plein gaz

Forza-Motorsport-6-review-test-xboxone-1Ça faisait un sacré bail que mes fesses n’avaient pas été fixées comme ça au canapé par un jeu de bagnoles. Bon, ça faisait aussi un bail que j’avais pas jouer aux p’tites voitures faut dire. Pourtant j’adore ça. Dès qu’il y a des voitures, dans n’importes quels jeux, je conduits, j’adore ça. Je respecte même parfois le code de la route. Puis j’ai lancé Forza Motosport 6. Wouh !

Forza a la réputation d’être assez difficile, mais grand publique. Moi j’ai la réputation d’être une quiche au jeu de voiture. Bon, ça s’annonçait plutôt mal. Sauf que les petits gars de Turn 10 Studios ont pensé aux fous furieux de la simulation mais aussi aux pas doués du volant. Cool, je lance mon jeu, l’intro me fait penser à une pub du genre Apple-touchage-de-nouille mais pour voiture (ça va, je fais de l’humour) et c’est parti ! Une foule de chose vous passe devant les yeux quand vous parcourez les menus mais sans vous perdre. Je me jette dans le mode carrière pendant qu’une voix féminine me parle des différents circuits sur lesquels je vais user mes pneus.

Forza-Motorsport-6-review-test-xboxone-3Pour commencer, c’est beau ! Sur certains circuits, on ralentirait presque pour regarder autour. Les voitures ont franchement de la gueule, non,  y a pas à tortiller, c’est super beau ! Et là où j’ai pris ma claque, c’est sous la pluie. Le travail sur les effets de lumière sont magnifiques (la réverbérations sur les flaques d’eau…), c’est juste woauh ! Et c’est plein de couleurs. Mais sous la pluie, j’ai trouvé les effets juste fantastiques.

Le jeu se prend bien en main, moi qui suis souvent une quiche à ce genre de jeu, j’ai commencé direct pour ne pas décrocher en fait… J’ai entamé le mode carrière, je ne l’ai toujours pas fini (bon je ne joue pas qu’à ça non plus) et je ne m’en lasse pas. Même si pour certains, je comprends que ça soit répétitif. J’adore les changements d’ambiance d’une course à l’autre. Conduire sous la pluie c’est côté. Conduire de nuit, c’est coton. Mais conduire de nuit sous la pluie, c’est tendue et tellement bien rendue. Vous conduisez par temps bien dégagé mais le matin ? Le soleil sera magnifique mais ça gênera un peu… Bref, j’en ai pris plein les mirettes par tout les temps et bien sûr, votre conduite ne sera pas la même sous la pluie ou sous un grand soleil.

Forza-Motorsport-6-review-test-xboxone-3Vous avez bien sûr la possibilité de vous la jouer arcade ou de vous la jouer simulation. Vous aurez alors tout un tas de paramètres à… paramétrer ! Y a de quoi s’occuper et de quoi s’amuser.  Surtout que vous avez accès à pas mal de véhicules, de style de courses et circuits différents.

Une belle surprise pour moi qui n’avais pas jouer à un jeu de voiture depuis euh… un moment. J’ai adoré me lancer dans le mode carrière, j’ai passé un temps fous à customiser ma voiture, bref, j’ai passé un excellent moment et j’ai pas encore fini !

 

Ça faisait un sacré bail que mes fesses n'avaient pas été fixées comme ça au canapé par un jeu de bagnoles. Bon, ça faisait aussi un bail que j'avais pas jouer aux p'tites voitures faut dire. Pourtant j'adore ça. Dès qu'il y a des voitures, dans n'importes quels jeux, je conduits, j'adore ça. Je respecte même parfois le code de la route. Puis j'ai lancé Forza Motosport 6. Wouh ! Forza a la réputation d'être assez difficile, mais grand publique. Moi j'ai la réputation d'être une quiche au jeu de voiture. Bon, ça s'annonçait plutôt mal. Sauf que les petits…

GG : - C'est beau !! - C'est accessible pour tous : easy pour les débutant et exigent pour les doués du volant. - Plein de caisse dès le départ - Les effets de lumières sont wooouah ! Pas GG : - Temps de chargement un peu long pour chipoter un peu

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.