Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Borderlands 2

borderlands-2-pc-consoles-test

Borderlands 2

borderlands-2-soluce-astuceQui aurai pu penser qu’un jeu de shoot à la première personne dans un univers post-apocalyptique / western avec des armes futuristes, le tout entièrement en cel-shading façon BD pouvait voir le jour et avoir autant de succès. Borderlands 2 apparaît en ce mois de septembre et nous fait plaisir, son gameplay, basé simplement sur un FPS avec une dosette de RPG et 4 classes à jouer, n’a pas beaucoup évolué par rapport au premier épisode, c’est dommage, mais on trouve quelques idées sympas comme le marché noir avec une monnaie spécifique pour obtenir des améliorations d’armes ou, ce que j’adore, le système de succès qui débloque des jetons pour choisir ensuite un boost sur, par exemple, la cadence de tir ou le vitesse de recharge du bouclier.

A la limite de la bordure

borderlands-2-fps-rpg-screenshotPour les retardataires, dans le soft de 2K Games, vous avez un arbre de talent qui débloque au niveau 5 une seule et unique compétence de classe qu’on pourra faire évoluer ensuite avec les points gagnés. Exemple avec mon préféré, le commando et sa tourelle, une pression de touche et on fait apparaître un bon allié en métal qui va servir d’appât mais aussi, et surtout, de support. Libre à vous de la rendre plus précise, plus puissante ou de vous concentrer sur le maniement de vos armes en mains ou même de vos capacités à vous soigner.

Le HUD est assez simple mais efficace, d’un côté on voit notre bouclier baisser avec les coups ennemis et ensuite notre barre de vie, si on tombe à zéro partout, on doit buter un gars dans les quelques secondes qui restent pour revivre, sinon c’est la téléportation et de l’argent en moins. D’ailleurs les dollars sont utiles dans le jeu, permettant d’acheter des armes, boucliers ou améliorations, mais surtout de recharger ses munitions parce que dans Borderlands 2 vous allez tirer… Beaucoup tirer ! Au départ des balles simples puis les différentes armes (shotgun, mitraillette, minigun, pistolet, lance-roquette…) auront des avantages élémentaires, comme le feu pour caresser d’une flamme le corps de ses salauds d’en face.

« Bien séchée, ta gueule pleine d’acné fera du papier de verre »

borderlands-2-bd-western-madmax

Restant quand même un FPS, Borderlands 2 se joue très facilement, avec un rythme parfois effréné, surtout en multi. Parce que le jeu peut, et doit même, se jouer avec 3 autres potes, ainsi on pourra défourailler dans tous les sens, relever ses amis, partager ses loots… Ah d’ailleurs, gros point noir pour moi, les loots se ramassent à l’arrache, donc il faudra vous jetez très souvent sur le butin pour ne pas jouer pour rien ramasser, c’est bien dommage. Bref, on tire, on avance, on prend des quêtes secondaires et on suit la trame principale, ce qui nous fait rencontrer pas mal de personnages, tous plus délirants les uns que les autres. Presque comme dans un Tarantino ou Pixar, les mises en scènes sont à la hauteur des répliques de ces personnages à la fois pervers, sadique et tellement drôles.

Mad Max sans la mulette et en BD

borderlands-2-2kgames-cel-shadingInutile de vous prouver que Borderlands 2 est vraiment joli, fluide sur pas mal de bécane pour la version PC, il a l’avantage de proposer des graphismes vraiment travaillés, avec des tonnes de petites choses à voir dans les décors. La bande-son de son côté est une perle, les musiques bien punchies sont parfaites, les ambiances sont de qualités. A titre totalement personnel, je regrette de devoir me taper la voix atrocement lourde du vendeur d’armes, mais c’est rien ne vous en faites pas. Un très bon point techniquement, c’est qu’on peut enfin choisir la profondeur du champ de vision ! Oui oui, terminé cette impression étrange de ne voir que droit devant soit comme avec des œillères.

2K a fait du bon travail avec Borderlands 2, apportant finalement peu de nouveautés que certains regretteront tant au niveau du gameplay que des environnements assez vides de PNJ, mais ayant un vrai cachet, une patte graphique très prononcé mais plus globalement, une direction artistique assumée et excellente. La quantité d’armes, l’aspect RPG non rebutant et l’action omniprésente et intensifiée en multijoueurs en font un très bon titre à se procurer.

 

Qui aurai pu penser qu'un jeu de shoot à la première personne dans un univers post-apocalyptique / western avec des armes futuristes, le tout entièrement en cel-shading façon BD pouvait voir le jour et avoir autant de succès. Borderlands 2 apparaît en ce mois de septembre et nous fait plaisir, son gameplay, basé simplement sur un FPS avec une dosette de RPG et 4 classes à jouer, n'a pas beaucoup évolué par rapport au premier épisode, c'est dommage, mais on trouve quelques idées sympas comme le marché noir avec une monnaie spécifique pour obtenir des améliorations d'armes ou, ce que…

En gros, ce qu'il faut retenir


GG :
Une infinité d'armes, la bande-son, les répliques, les personnages, les succès pas inutiles

Pas GG :
Zones un peu trop "mortes", peu d'évolution par rapport au premier, le ninja-loot en multi
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.