Accueil > Jeux Vidéo > Rayman Origins

Rayman Origins

Son image fût souillée par certains lapins pendant quelques années à travers des jeux destinés à un public casual. Cette fois, Rayman revient à ses origines pour le plus grand plaisir de ses fans nostalgiques mais aussi pour celui des nouveaux curieux.

En effet, dans le mot « origins » n’y voyait pas forcément une explication bien scénarisée et structurée de la provenance de notre héros sans bras ni jambes. Le jeu ne vous apportera rien de ce côté-là. En revanche, si vous êtes un vieux de la vieille comme moi des jeux de plateforme 2D à l’esprit old school, vous allez retrouver dans ce nouveau Rayman, tout ce qui avait fait sa réputation sur jaguar, PS, Saturn et PC, à l’époque, à savoir : De la pure plates-formes dans la vieille tradition.

Ici, le tapage nocturne causé par les forts ronflements de Rayman et son pote Globox est la seule excuse à deux balles qui va faire que les créatures souterraines très irritées de ne pas pouvoir dormir, vont envahir la Croisée des Rêves. Forcément, Rayman et sa bande ne vont pas les laisser faire et décident donc de partir à l’aventure.

C’est indéniable, dans le titre de Michel Ancel, et dés les premiers niveaux, j’ai senti tout de suite que j’avais affaire à une œuvre dotée d’une patte artistique remarquable : D’une part grâce à ses graphismes d’une élégance très cartoonesque, et d’autre part, grâce à des éléments du décor très vivants et issus d’une imagination folle et burlesque à la fois. Après, on adhère ou pas au style mais il faut savoir que les différents mondes parcourus sont à chaque fois dépaysant. Les musiques sont vraiment agréables à écouter avec un coup des morceaux orchestraux et parfois même super jazzy, jusqu’à un style plus électro. Le seul reproche que je puisse faire à propos des musiques, c’est qu’elles sont souvent accompagnées de chants rappelant les voix aigues des Chipmunks. Croyez-moi, c’est assez fatiguant à la longue, surtout lorsque je devais recommencer le même niveau plusieurs fois d’affilée.

Mais entrons dans le vif du sujet : le gameplay ! La jouabilité dans Rayman Origins est vraiment simple et accessible à tous même si, ici, sur Wii, je conseille vivement de jouer avec la totalité des contrôleurs car la télécommande seule peut poser problème lors des séquences de sprint où le bouton B est peu confortable.

Si globalement, parcourir les nombreux niveaux de Rayman Origins se fait agréablement (certains sont toutefois corsés), parfois quelques phases se transforment en frustration du fait qu’il y’a des soucis dans l’inertie du personnage. On meurt pour une broutille.

Mais je n’ai pas boudé mon plaisir pour autant car le challenge et le fun sont au rendez-vous et le plaisir est doublé voir quadruplé car en effet, on peut jouer jusqu’à 4 joueurs en même temps (à la façon d’un New Super Mario Bros), et c’est très utile pour récolter tous les Lums jaunes ainsi que les Electoons capturés et bien dissimulés dans chaque niveau. Seul bémol, c’est qu’il n’y a pas de coop en ligne.

 

En gros, ce qu'il faut retenir

Note

User Rating: Be the first one !

A propos de jacen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.