Accueil > Jeux Vidéo > Brick-Force
brick-force-preview-2

Brick-Force

Attendu depuis seulement quelques semaines, le jeu Brick-Force a fait parler de lui et est devenu très rapidement LE soft free-to-play à suivre de près. Ayant proposé sur notre site des clés pour la beta, il était normal de m’y essayer pour vous en donner mes premières impressions.

Tout d’abord la création, elle permet beaucoup de liberté mais les cartes ne sont pas aussi grandes qu’on l’espérait. Des blocs de toutes sortes peuvent être posés mais en dehors du verre ou des objets comme les échelles, le reste n’a pas réellement d’influence sur le jeu. En tous cas certains se sont lancé dans la conception de superbes maps qui permettent des échanges vraiment sympathiques. Il reste cette histoire de tickets qu’il faut acheter pour accéder aux éléments de décorations un peu plus avancés. Enfin, on notera qu’on peut bien évidement créer une partie en mode construction, ne reste plus qu’à faire venir les amis et leur donner une autorisation.

brick-force-preview-1

L’autre aspect, une fois la création terminée, est le combat ! Ici on ne change rien par rapport à un Counter-Strike, on ne peut pas « viser » avec une arme comme dans les FPS modernes. Il est d’ailleurs fréquent de mettre des headshot, vu la taille des têtes des bonhommes (très sympathique d’ailleurs, comme les petites voix à l’accent japonais). Il reste tout de même un gameplay réduit à son plus simple appareil, seulement quelques modes de jeu mais, et là ça fait plaisir, on trouve du coup rarement des campeurs étant donné qu’on ne peut pas s’accroupir et que notre boîte crânienne est énorme !

brick-force-preview-2Brick-Force tient son pari jusque là, mais ce qui m’a vraiment fait tilter, c’est le modèle économique. Oui, rappelez-vous que nous sommes dans un free-to-play, donc il faut bien trouver un moyen de payer les développeurs derrière ce titre. Et bien accrochez-vous parce que ça risque de coûter cher à la longue… D’un côté vous avez des points et de l’autre des jetons. Les points se gagnent en faisant des parties et les jetons seront sûrement la monnaie à payer avec des vrais euros. Lorsque vous voulez améliorer votre personnage, vous devez acheter des armes ou équipement avec vos points, très bien, mais, et c’est là que ça fait mal au porte-feuille, chaque « achat » n’est en fait qu’une location allant de une journée à 90 jours. Plus votre personnage a d’expérience, moins l’achat est cher, mais tout de même, il faudra faire bien attention à rentabiliser son AK47 dans la semaine, sinon on risque de beaucoup trop dépenser entre ça et la création puis mise en ligne de cartes, ça fait beaucoup !

Si les fans de Minecraft ne verront là sûrement qu’une pâle copie, les autres auront le plaisir de jouer à un FPS fun, mais reste à voir si le business model imposé ici tiendra le long terme. En tous cas cette beta est sympathique mais entre un gameplay un peu vieillot et beaucoup de choses à payer pour un free-to-play, je reste sur la réserve pour le moment.

 

A propos de Loglis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.