Accueil > Jeux Vidéo > Dishonored 2 – Notre avis dans le feutré
dishonored-2-bethesda-arkane-infiltration-logo

Dishonored 2 – Notre avis dans le feutré

Après un premier épisode encensé par la critique et les joueurs (et par notre rédacteur), la saga Dishonored nous revient avec un deuxième épisode qui fait suite à l’histoire du premier toujours développé par Arkane Studio et édité par Bethesda. On se retrouve 15 ans après les événements narrés pendant le premier épisode. Emily Kaldwin, la fille de l’impératrice qui s’est fait assassiner dans le premier épisode, est impératrice à son tour. Corvo Attano, le père d’Emily (c’était suggéré mais pas confirmé dans l’épisode précédent) est toujours le protecteur royale en charge de la défense de l’impératrice. La ville de Dunwall est perturbée par une série de meurtres sanglants qui visent les opposants d’Emily et qui font donc accuser Corvo. C’est dans ce climat que la demi-sœur de Jessamine Kaldwin, la mère d’Emily, décide de réapparaitre pour prendre le trône en usant de ses pouvoirs fantastiques.

 

On pourra jouer au choix Emily ou Corvo et comme dans le précédent opus, une grande liberté d’approche sera proposée au joueur. Létal, non létal, furtif ou non, c’est au choix de chacun. Chacun des deux personnages possèdera également différents pouvoirs liés à l’Outsider, entité quasi divine déjà présente dans le précédent jeu, mais les pouvoirs seront différents d’un personnage à l’autre. Il est d’ailleurs même possible de jouer sans pouvoirs ce qui augmente la difficulté. A noter que de mon point de vue, le jeu est pas mal plus dur que le précédent. En effet, les ennemis sont plus intelligents. Par exemple, si un garde patrouille et qu’il passe à un endroit où devrait se trouver un autre garde, que l’on vient d’éliminer, il s’empressera de chercher aux alentours pour le retrouver. Pareil si l’on brise un objet, le garde cherchera qui a brisé l’objet. L’approche furtive s’en trouve hautement plus dure.

 

Test en vidéo de Dishonored 2 sur XBOX ONE :

note

Ce nouvel opus est une vrai réussite au niveau du gameplay, un peu moins niveau technique. Mais la patte artistique remonte le niveau. La possibilité de jouer deux personnages très différents propose une rejouabilité importante et l'histoire est vraiment sympa. Par contre la difficulté importante même en mode facile pourrait en rebuter certains.

User Rating: Be the first one !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.