Accueil > Jeux Vidéo > Assassin’s Creed 3, notre test
assassins-creed-3-impressions-ubisoft-connor

Assassin’s Creed 3, notre test

assassin-s-creed-iii-jeu-test-planqueL’air de rien le cinquième épisode de la série, Assassin’s Creed 3 débarque enfin après toutes ces années d’attente. Parce que ça fait longtemps qu’on espère trouver de vraies nouveautés, un nouveau héros pour cette aventure qui ne s’est jamais autant développée que dans cet épisode qui nous emporte dans les colonies américaines, toujours avec des templiers (les salauds !).

Je ne vous spoilerais pas le scénario mais sachez que Assassin’s Creed III permet d’incarner plusieurs personnages, des nouveaux comme des anciens et on peut ainsi en découvrir plus sur leur background. Ici vous démarrez dans une grotte qui s’ouvre grâce à la pomme d’Eden, une fois à l’intérieur vous en saurez beaucoup plus sur la première civilisation. Voilà je n’en dis pas plus, ensuite dans l’Animus, vous aurez la joie d’être dans les moonboots de Connor (après une intro de quelques séquences), un indien qui a découvert la ligue des assassins et compte bien faire un peu le ménage dans les colonies du nouveau continent.

Cours Connor, cours (dans les arbres) !

assassins-creed-3-test-multiMais parlons tout de suite de ce qui nous intéresse, à savoir le gameplay. Quelques nouveautés avec un personnage plus souple, plus rapide dans les escalades, des combats sans ciblages et donc avec plus de patate ! Dans AC3 pas question de faire n’importe quoi n’importe où, je vous le dis les gardes sont beaucoup plus regardant sur vos actions, ainsi vos notoriété augmentent toujours mais dès le premier niveau, les gardes viennent vous chercher des noises. En dehors de ça, vous pouvez passer au travers de quelques maisons dans les villes de Boston et New-York et dans les arbres en pleine forêt ou carrément escalader des falaises. Bien entendu la plus grosse nouveauté vient de la campagne environnante qui offre un terrain de chasse très étendu. Il faudra inspecter les indices, tuer des bêtes et récupérer leur peau pour ensuite les revendre ou carrément les crafter !

Grosse nouveauté dans ce Assassin’s Creed 3 avec l’apparition d’un système de gestion de son domaine, on va donc recruter différents artisans pour ensuite leur donner des recettes qui permettront de créer des objets parfois utiles comme des armes ou beaucoup moins comme des tonneaux, mais tout cela se revend. Du coup, ça m’amène à l’autre nouveauté, originale et très réussie, qui est la navigation. Oui vous aurez votre propre bateau d’époque avec canons et matelots et devrait arpenter les côtes pour plusieurs missions annexes. Comme je le disais, la maniabilité du bâtiment est vraiment réussie, je pense que les fans de Pirates des Caraïbes vont être ravi.

« Qu’il ne vienne pas se plaindre s’il se fait mal »

ac-3-ubi-test-bugUbisoft a beaucoup travaillé ce nouvel épisode de l’une de ses plus grosses licences. Mais je suis obligé de parler des bugs qui sont réellement gênants pour l’expérience de jeu. Le moteur physique est très mal conçu, créant de gros soucis de collisions, ainsi on se retrouve souvent avec des personnages tordus dans tous les sens ou coincé dans les décors. Pire encore, le path-finding est complètement buggé ! Les passants ou vos alliés se percutent, tournent en rond ou pire… Bref, Assassin’s Creed III est aussi réussi que buggé et c’est vraiment dommage.

Graphiquement par contre c’est très beau, les visages et animations ont été très soignés, tout comme les décors qui, même s’ils présentent un clipping dissimulé dans la brume, sont fabuleux. La musique est en retrait par rapport aux autres épisodes il me semble et les sans ambiants ne sont pas toujours super, les passants répétant parfois inlassablement les mêmes paroles.

Un pour tous et tous sur un !

assassin-s-creed-3-bateau-capitaine-navigationPour finir, Assassin est doté d’un mode multi-joueurs enrichi d’une nouveauté, le mode Meute. Derrière ce petit nom se cache simplement l’idée de créer des clans entre amis comme dans un COD pour gagner plus de points dans les parties online. Je ne vous cache pas que ce n’est pas une idée révolutionnaire, les parties se résumant un peu à courir après des IA pour les défoncer au plus vite. En revanche le reste des modes déjà présents auparavant, comme Chasse à l’Homme, sont vraiment plus complets grâce à la boutique Abstergo où l’on va acheter des compétences avec les points obtenus dans le multi. On peut même entièrement personnaliser son perso, bien entendu ça ne se remarquera pas dans les parties. Par contre, je vous préviens que Ubisoft a confondu Xbox Live (ou PSN ou Steam) avec Appstore, car on peut se procurer des points par in-app pour débloquer tout de suite des tas de compétences… Pas une bonne idée car du coup ça déséquilibre les niveaux.

Assassin’s Creed 3 est à la hauteur de nos espérances aussi bien dans l’Animus qu’en dehors. On reste réservé sur les bugs vraiment grossiers, mais le multi, le craft, la gestion de son équipe d’assassins, la chasse, les missions annexes… Et bien plus encore rendent le soft incontournable.

 

En gros, ce qu'il faut retenir

Note

Tomahawk d'or

User Rating: Be the first one !

A propos de Loglis

Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.