Accueil > Geekeries > Expo / Spectacles > Spectacle – L’Oiseau de Feu, par la Compagnie de l’Alouette – Notre avis
loiseau-de-feu-cie-alouette-spectacle-familial-paris-2

Spectacle – L’Oiseau de Feu, par la Compagnie de l’Alouette – Notre avis

Mes filles et moi avons enfin pu assister au spectacle de théâtre de l’Oiseau de Feu. Voici 2 ans que nous attendions de découvrir cette nouvelle création de la Compagnie de l’Alouette, maintes fois repoussée à cause de notre chère covid.

Nous apprécions énormément cette troupe qui reprend des histoires classiques en leur apportant une touche de modernité. Nous l’avons découvert avec Casse-Noisette puis avec le Carnaval des animaux qui nous avait fait tellement rire, que nous y étions retournés une deuxième fois en embarquant notre mère-grand, elle aussi conquise. Leurs créations sont destinées à un jeune public mais, en tant qu’adulte, on ne s’ennuie pas !

loiseau-de-feu-cie-alouette-spectacle-familial-paris-1

D’habitude, nous apprécions particulièrement les mimiques d’Aurélie Lepoutre qui, en plus de jouer dans le spectacle, a mis en scène l’Oiseau de feu. Manque de bol ! Cette fois elle portait un masque pour jouer ses différents personnages (le frère du héros et le loup). Mais cela ne nous a pas empêché d’apprécier son jeu.

Dès le lever de rideau, l’utilisation de masques a été un peu déroutant pour ma plus jeune fille, mais elle s’est très vite laissée porter par l’humour du texte et du jeu des acteurs, ainsi que par l’esthétisme globale de la mise en scène. Car contrairement aux productions précédentes, les costumes et les décors m’ont semblé plus travaillés. Ils nous permettent de pénétrer encore plus dans l’histoire. Mention spéciale pour le loup qui est superbe et le tsar, premier personnage à entrer sur scène et qui en impose. Quant aux trois structures végétales lumineuses en fond de scène, elles ont tout de suite plu à mes filles. Elles s’intègrent parfaitement tout au long de l’histoire, que cela soit pour représenter les pommes d’or volées par l’oiseau de feu, pour projeter une partie de l’histoire avec de très belles ombres chinoise ou pour y apercevoir jouer des marionnettes. Le tout est très poétique et s’accorde très bien avec la musique qui allie sonorités classiques et tendances modernes.

loiseau-de-feu-cie-alouette-spectacle-familial-paris-3

L’histoire est assez fidèle au conte original enfin jusqu’à un certain point !

Pour guérir son père d’une profonde tristesse, le jeune Yvan Tsarévitch part à la recherche d’un oiseau au plumage magnifique, l’oiseau de feu. Dans son errance, il accepte l’aide d’un loup étrange qui le mènera dans différents royaumes. Mais son inexpérience l’empêche d’interpréter correctement les paroles de ce Loup-gris, l’amenant à rejouer sans cesse les mêmes erreurs. Comme dans la plupart des contes, une princesse, Hélène, va entrer en scène. Et si dans l’histoire originale, elle fait tout ce que font les princesses de contes : « sois belle et tais-toi », ici, elle se rebelle avec une scène désopilante, où elle tente de sortir d’un sac suivi par petit discours féministe rigolo. J’ai tout de même regretté que ce petit ajustement ne soit pas plus approfondi au cours de l’histoire. Car nos personnages vont, inévitablement, tomber amoureux et le caractère bien trempé de cette princesse rebelle va vite se calmer.

L’heure que dure ce spectacle est donc très plaisante et je vous encourage vivement à le découvrir. En petit bonus, l’accent italien de Valerio Zaina qui joue le prince Yvan, est un ravissement pour les oreilles. Monsieur n’est pas désagréable non plus à regarder … jouer la comédie 😉 ! N’hésitez pas à y amener vos mères grands, lutins et méchantes sorcières, toute la famille appréciera.

Prochaines dates : 23 au 25 mai au théâtre Montansier à Versailles.

Plus d’infos :

https://www.compagnie-alouette.com/

https://www.facebook.com/Ciealouette

A propos de ClaireO

Geek dans ma jeunesse (team Megadrive 2), j'ai un peu (beaucoup) abandonné la manette afin de me concentrer sur l'élevage de mes 3 lutines. J'aime les sortir et leur faire découvrir des univers variés. Quand il me reste quelques minutes avant de sombrer, je dévore les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.