Accueil > Geekeries > Parcs d'Attractions > Les 30 ans du futuroscope – Nous y étions

futuroscope-poitiers

Les 30 ans du futuroscope – Nous y étions

C’est le 31 mai 1987 que le parc d’attractions technologique Le Futuroscope a vu le jour. 30 ans plus tard ce parc qui met en avant les nouvelles technologies et le futur continue de faire rêver petits et grands. Pour cet anniversaire, le parc a vu les choses en grand. Un nouveau spectacle en association avec le Cirque du Soleil, et de nouvelles attractions dont un unique en Europe, l’Extraordinaire Voyage. Une plateforme géante sur laquelle sont assis les visiteurs s’incline à 90° fasse à un écran sphérique géant pour nous donner l’impression de voler dans ce voyage magique à travers le monde. Manque de bol, nouvelle technologie oblige souvent, l’attraction était en panne lors de notre visite. Mais nous ne manquerons pas de vous en parler à la prochaine occasion.

 

futuroscope-poitiers-danse-avec-les-robotsMais pour autant, étant donné que notre précédente visite datait de 3 ans, nous avions bon nombre de nouveautés à découvrir. Et nous n’avons pas forcément pu tout voir. Comme quoi, le temps passe vite au Futuroscope. Parmi les nouveautés, on trouve un nouveau spectacle de magie Illusio, le nouveau spectacle nocturne La Forge aux Etoiles, l’attraction l’Age de Glace, le film La Loi du plus Fort, Futur l’Expo, le film Le Monde de L’invisible, et le film l’Explorarium. Et bien sûr, on retrouve les attractions devenues des classiques du parc, La Machine à Voyager dans le Temps des Lapins Crétins, l’Aventure 4D d’Arthur et Danse avec les Robots. Le parc propose aussi des expériences hors du commun avec le voyage Les Yeux Grands Fermés. Autre nouveauté assez sympa, des personnages costumés ont fait leur apparition dans le parc. Il est ainsi possible de croiser des Lapins Crétins, les personnages de l’Age de Glace ou encore Arthur et la princesse Selenia. D’autres personnages non tirés d’univers connus sont également présents comme par exemple le Guerliguet, l’esprit arbre présent dans le film La Vienne Dynamique.

 

futuroscope-poitiers-futur-expoMais revenons un peu plus en détail sur les nouveautés et en particulier, car c’est bien là le mot d’ordre du parc, sur les technologies utilisées. On commence par Futur l’Expo. Il ne s’agît pas à proprement parler d’une attraction mais, comme son nom l’indique, plutôt d’une exposition. On entre dans un grand espace dédié à ce que sera la maison du futur. Assistants virtuels, avatars numériques, dressing virtuel et autres pots de fleurs intelligent. On découvre à travers plusieurs salles les technologies que l’on pourrait trouver dans les maisons de tout le monde d’ici quelques dizaines d’années. Forcément, les technologies actuelles ne faisant pas encore des merveilles, il y a quelques limitations mais l’ensemble reste plutôt sympa et bien que, pour moi, et c’est un avis très personnel, certaines technologies présentées soit peu utiles, le tout fleure bon le futur où tout sera simplifié à la maison. A la fin de la visite, l’espace propose une boutique d’objets connectés et futuristes en tout genre et un bar servant des boissons moléculaires. Ici, il s’agît de jouer avec des réactions chimiques pour proposer des expériences gustatives nouvelles.

 

futuroscope-poitiers-explorariumEnsuite, on a pu tester l’Explorarium. Il s’agit d’un nouveau film dans un concept déjà éprouvé par le parc. Dans une grande salle sphérique, un film est projeté sur près de 180°. On est complètement dans le film. Le film nous propose de plonger au cœur des océans pour découvrir les plus petites créatures de ce milieu. Le voyage est réalisé par Jean-Michel Cousteau, le fils du célèbre capitaine Cousteau et son fameux bonnet rouge. Le film et la présentation sont très spectaculaires et permettent, s’il en est encore besoin, de comprendre l’importance de préserver les océans, sources de toute vie sur Terre. Car c’est aussi un aspect important du parc, la sauvegarde de la planète et l’écologie.

 

futuroscope-poitiers-monde-de-invisibleLe film Le Monde de l’Invisible reprend le même principe que l’Explorarium mais traite un sujet bien différent. Ici il est question de voir ce qui ne peut être vu par l’œil humain trop limité. Que ce soit parce que trop lent, trop rapide ou trop petit, les nouvelles technologies nous permettent de découvrir ce que nous n’aurions jamais pu voir à l’œil nu. Ainsi on découvrira, entre autres, les mouvements des plantes qui se révèlent bien plus vivantes qu’il n’y parait, le mouvement d’une goutte tombant sur une flaque d’eau, ou enfin la structure des pattes du gecko lui permettant de s’agripper sur les surfaces les plus lisses. Encore une fois, le résultat est impressionnant et les informations prodiguées à la hauteur du spectacle. On apprend autant qu’on est émerveillé par ce qu’on voit.

 

futuroscope-poitiers-la-loi-du-plus-fortLe film La Loi du Plus Fort est une première en France. Un écran géant, classique cette fois, sur lequel est projeté un film en IMAX 4k 3D, la plus haute résolution d’affichage pour un film 3D actuellement. Le film nous raconte la dure survie de deux petits mammifères dans un monde hostile. Un Tamia, petit écureuil, doit accumuler de la nourriture pour survivre à l’hiver et, à plusieurs centaines de kilomètres, un jeune souriceau scorpion découvre la liberté et les dangers de sa première nuit seul à l’extérieur du terrier familial. Encore une fois, le spectacle est au rendez vous. Le film est impressionnant non seulement par sa technologie, la netteté de l’image, la qualité de la 3D mais également par sa mise en scène qui nous amène à nous demander comment ils ont bien pu filmer ça dans la nature. La fin de la projection et la sortie de la salle se fait de plus sur une scène quelque peu surréaliste que je vous laisserai découvrir par vous-même.

 

futuroscope-poitiers-les-yeux-grands-fermésEt c’est toutes les nouveautés que nous avons pu découvrir. Ca nous laisse encore de la marge pour une future visite. Mais j’aimerais vous parler d’une attraction un peu particulière du parc et qui me tient à cœur. Il s’agît de l’expérience Les Yeux Grands Fermés. C’est un voyage au cœur du monde des personnes non voyantes. Dans un décor plongé dans le noir le plus total, vous êtes emmené par un personne non voyante à découvrir plusieurs environnements comme eux les « voient ». On ira donc dans le Bayou, à New York et sur un sommet de l’Himalaya. L’idée est ici de faire découvrir aux gens qui se reposent trop souvent sur leurs yeux qu’ils ont d’autres sens qui peuvent très bien leur permettre de se repérer. Le toucher, l’ouïe et l’odorat seront mis à contribution. Petite particularité, cette expérience est payante. L’argent est entièrement reversé aux associations d’aide aux personnes mal ou non voyantes et est considéré comme un don, donc déductible en partie de ses impôts. Je pense aussi que le coté payant permet de limiter le nombre de personnes accédant à l’attraction. D’ailleurs, je conseille d’essayer de le faire en petit comité. L’ayant fait deux fois, une fois avec un petit groupe relativement silencieux et la deuxième fois avec un groupe plus large et beaucoup moins silencieux, la première expérience a été la plus enrichissante. On se plonge plus dans nos sens quand on est au calme.

 

Les nouveautés du parc sont dans la plus pure lignée du parc depuis sa création, un mélange entre découverte, culture et haute technologie. Et c’est bien ce qu’on aime dans ce parc. On a l’occasion d’apprendre des choses dans des conditions de visionnage jamais égalées, de participer à des expériences hors du commun ou tout simplement de s’amuser dans des attractions plus classiques qui permettent de combler les espaces entre les différents shows.

 

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.