Accueil > Geekeries > Gadgets > Retour sur la DRL

Drone-Racing-League-AB-Groupe-Logo

Retour sur la DRL

Samedi 7 juillet a eu lieu la première diffusion de la DRL. Et nous y étions ! Enfin, on était sur le canapé devant la télé, hein. La diffusion était séparée en deux séquences d’une heure chacune. La première était une introduction à ce que c’est que la DRL et les différents compétiteurs. C’était vraiment intéressant pour comprendre les enjeux d’une telle compétition. En effet, lors de la première édition en 2016, aucun des participants n’était professionnel et partageait le pilotage de drones avec leur travail et leur vie de famille. Mais les finalistes de la saison se verraient offrir un contrat pour la saison suivante. Ils pourraient ainsi vivre de leur passion, le grand vainqueur gagnant forcément plus que les autres.

 

La deuxième partie couvrait la première étape de compétition qui se déroulait dans le stade des Dolphins de Miami totalement vide et équipé pour l’occasion. 12 pilotes s’affrontent et seuls 6 sont sélectionnés pour aller à l’étapes suivante où il rencontreront 6 nouveaux pilotes, si j’ai bien tout compris, c’est encore un peu flou. A chaque étape, les meilleurs pilotes engrangent des points qui leur permettent de passer à l’étape suivante et de se qualifier pour les phases finales de la saison dans l’espoir de décrocher le titre tant convoité de champion du monde.

Et bien, la course est ultra impressionnante, ça va vite, ça brille de partout, les drones et obstacles du circuits étant équipés de LED, les accidents sont ultra impressionnants bien que personne ne soit blessé. On se prend vite au jeu, on retient son souffle, on crie. Honnêtement, on a adoré et on a hâte d’être à la semaine prochaine pour la suite. Et puis les commentaires sont très bons. Les amateurs de catch connaissent déjà Marc Chavet qu’on adore retrouver. Mais son comparse Pierre-Yves Gaudillat fait également un excellent travail. Pour conclure, la course de drone est originale et très agréable à regarder pour tout amateur de sports qui sortent de l’ordinaire, de jeux vidéo ou de courses.

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.