Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman graphique – Ed Gein, autopsie d’un tueur en série – Notre avis
planche-bd-ed-gein-autopsie-d-un-tueur-en-serie-3

Roman graphique – Ed Gein, autopsie d’un tueur en série – Notre avis

Depuis très longtemps, je suis passionnée par les tueurs en série. Entendez par là que non, je ne suis pas en admiration devant leur fait hein, soyons clairs, mais que j’ai toujours été passionné par la psyché humaine de ces gens. Tenter de savoir ce qui se passe dans leur tête pour en arriver là… Bref. Je me souviens qu’il y a un moment, j’ai lu un livre de poche sur Ed Gein. Mon premier livre sur le sujet. Alors quand le roman graphique Ed Gein – Autopsie d’un tueur en série de Harold Schechter et Eric Powell a débarqué chez Delcourt, je n’ai pas pu résister…

A compter du moment où ces innommables crimes furent découverts en novembre 1957, l’histoire de celui qui fut baptisé « Le Boucher du Wisconsin » n’a cessé d’enflammer les imaginaires. Immortalisé par les personnages de cinéma qu’il a inspirés, que cela soit Norman Bates dans Psychose, Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse ou encore Buffalo Bill dans Le Silence des Agneaux, ce fermier en apparence respectueux des lois est en réalité un implacable tueur en série bien plus dérangé et dérangeant que ses avatars.

Alors bien sûr, c’est un ouvrage pour un public averti, c’est pas le truc qu’on lit le soir à ses enfants hein, sauf si on ne les aime pas et qu’on souhaite les traumatiser… Et ça ne serait vraiment pas sympa ! Je connaissais donc déjà bien ce charmant personnage qu’est Ed Gein donc je connaissais bien l’histoire avec les détails et le reste et du coup, on peut dire que ce roman graphique est super bien documenté. Et que l’histoire soit dessinée, ça l’a rend encore plus terrifiante ! On découvre comment ce gentillet du village est devenu l’un des plus terrifiant et sordide tueurs en série des Etats-Unis. On retrace sa vie de son enfance dans une famille ô combien aimante et équilibrée (vous le sentez le second degré ou pas ?) entre un père absent, alcoolique et j’en passe et une mère, ma foi, assez spéciale… A vous de le découvrir ! Mais moi, elle m’a terrifié !

Ayant un imaginaire assez débordant, j’avais bien sûr le film qui se déroulait dans ma tête quand j’avais lu le livre… Mais là, les dessins donnent encore une autre dimension à l’histoire. J’ai trouvé ça superbement bien représenté, dérangeant et sombre. Parfait pour relater les faits qui se sont produit à l’aube des années 60.

planche-bd-ed-gein-autopsie-d-un-tueur-en-serie

Une lecture très intéressante, prenante et qui donne une autre dimension à l’histoire du fait d’être illustrée. Que l’on connaisse ou non ce personnage, si l’on s’intéresse au sujet, c’est une lecture à ne pas manquer ! On comprend un peu mieux pourquoi Ed Gein a complètement dérivé. Cela n’excuse bien sûr pas l’horreur, mais cela explique un peu comment il fonctionnait et pourquoi il en est arrivé là.

ed-gein-ausopsie-dun-tueur-en-serie-delcourt-comics-bd-graphique-eric-powell-harold-schechter-1

A propos de Shoop

Avatar photo
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.