Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Disloqué – Notre avis
disloque-isaac-de-mont-glp-editions-thriller-fantastique-1

Roman – Disloqué – Notre avis

Aujourd’hui, on va parler thriller fantastique, un des genres que je chéris même si ça m’empêche parfois de dormir. Oui, ça arrive. Avec Disloqué, d’Isaac de Mont, par exemple, y a des moments où j’ai évité la lecture le soir tard. Ou d’aller aux toilettes sans allumer de lumière. Tant pis pour le chéri et les chats, j’y suis aller plein spot allumés de partout. Avec un gros chat sous le bras. Et j’assume.

En plein coeur du Devon, des hommes sont retrouvés décapités, et des enfants disparaissent. Dans le village d’Ashtown, les efforts des autorités sont vains. Personne ne semble se soucier du sort des habitants.
Anna, que le décès de sa mère a plongée dans un profond chagrin, se voit bouleversée par la lettre d’un oncle qu’elle n’a jamais connu : Fergus Crossman, le fossoyeur de la maudite bourgade.
Malgré le danger, poussée par sa solitude et l’espoir de renouer avec une famille qu’elle croyait éteinte, Anna décide de tout plaquer et partir pour Ashtown.

Et là, j’ai envie de dire « Mais pourquoi Anna ?? » Bah oui, pourquoi tu m’embarques dans ton histoire ? J’ai rien demandé à personne moi ! Enfin non, je devrais déjà remercier l’auteur (ou pas !) de m’avoir contacté et proposé cette lecture. Donc merci mais pas merci pour mon angoisse hein !

Bref, revenons à notre lecture. Non parce qu’en vrai, j’ai beau systématiquement me faire peur, j’adore ça ! Nous voilà donc embarqué avec Anna qui décide de rejoindre un oncle qu’elle n’a jamais connus dans un village paumé : Ashtown. Elle y est née mais elle n’a pas eu le temps de connaitre, sa mère en est partie alors qu’Anna était bébé. La voilà qu’elle débarque dans ce village pris dans la tourmente des évènements tragique qui s’y passe mais elle ne compte pas en repartir malgré le fait qu’elle n’est pas vraiment accueilli à bras ouvert et que ça serait mieux si elle repartait. Puis j’avoue qu’être la nièce du fossoyeur, c’est pas super pour se faire des amis dans un patelin déjà pas mal éprouvé par la mort et la violence des crimes…

Comme souvent (tout le temps même), j’ai horreur de rentrer dans les détails d’un livre. Encore plus dans ce genre là ! Dès les premières lignes, j’ai été plongé dans l’ambiance, avec l’impression d’être moi-même entourée de brume et ne sachant pas où j’avançais. Mais quand vous vivez dans un patelin paumé avec des bâtisses abandonnées et des bois partout et qu’une chouette effraie a élu domicile pas loin, autant vous dire que quand elle chasse et que son cri retenti dans la nuit alors que vous êtes en pleine lecture, baaaah… Mon palpitant a souvent fait des bons (et ma liseuse aussi) ! Entre le livre et les bruits extérieurs, c’était une aventure assez épique (quel idée de lire le soir tard, vraiment…).

Bref, revenons à notre histoire. L’écriture est fluide, soutenue sans être barbante de mot scientifique, c’est soigné et l’ambiance est tellement immersive que l’on ressent le froid, la peur… On voit la brume, on ne comprend pas ce qu’il se passe mais on a envie de savoir. Comme Anna. Qui ne lâche rien et son caractère fort ne va pas forcément l’aider dans ce drôle de village avec ses drôles de rituel. Car ils sont seuls. Tout le monde a échoué à essayer de trouver le coupable. Et cette forêt qui semble si spéciale… Les habitants sont eux-mêmes un peu spéciaux, on a parfois l’impression que le temps s’est arrêté à Ashtown. C’est sombre, c’est mystérieux Chacun semble avoir une part d’ombre. Les personnages sont bien construits, même les secondaires. Ils sont spéciaux et on ne sait pas réellement s’ils cachent quelques choses. On a des doutes sur certains mais en fait non et c’est déroutant car rien ne se dévoile rapidement. Surtout si l’on part sur de fausse piste. On ne sait plus ce qui est vrai et ce qui ne l’ai pas. Mais quel est donc ce mal qui s’en prend aux hommes et enlève les enfants ? Est-il seulement réel ? Palpable ? Est-ce un démon ? Une créature ? Un animal ? On se pose toutes ces questions et il faudra refermer ce livre pour enfin savoir ce qui se passe à Ashtown.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture qui m’a régulièrement fait frissonné voir fait allumer tout les lumières histoire de révéler les coins cachés et souffler un bon coup. C’est une belle découverte. Mais c’est tellement bon de se faire peur ! Et là, c’est tellement bien fait qu’on n’en ressort pas indemne et une lecture plus légère s’impose à la suite de ce Disloqué ! Jusqu’à la fin on est pendu à l’intrigue que l’auteur se fait un plaisir de monter, lui seul sait où il nous emmène et nous, pauvre lecteur / lectrice, on le suit dans la brume. A nos risques et périls.

A propos de Shoop

Avatar photo
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.