Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Bayuk – Notre avis
bayuk-404-editions-justine-niogret-bayou-crocodile-vaudou-jeunesse-roman-livre-avis-review-1

Roman – Bayuk – Notre avis

Bayuk, de Justine Nogriet, nous embarque dans une aventure à travers le Bayou. Avec sa faune, ses esprits, son vaudou, ses habitants atypique de Coq Fondu et même des pirates. Merci à 404 Editions pour leur confiance.

« Tu as son sang. Elle a tué ma lignée, je tuerai la sienne ! »
On raconte que c’est arrivé un soir sans Lune, au village de Coq-Fondu, dans l’endroit le plus reculé du Bayou. Qu’une jeune fille a été maudite pour les crimes de sa mère, la pirate la plus redoutée des mers, qu’elle n’a jamais connue. Où qu’elle aille, les esprits iront aussi, la traquant pour nourrir leur colère et leur tristesse.
On raconte encore qu’il existe un endroit abandonné, où tout commence et tout finit, et que c’est là qu’elle devra avoir le courage d’aller.
Cette histoire, c’est celle de Toma. Mais c’est aussi celle de Boone et celle de Roi-Crocodile, qui l’accompagneront dans sa quête de vérité. Une jeune héroïne qui devra faire face à son destin et à son passé, au cœur du plus sombre des bayous.

Dès les premières pages, on est embarqué dans ce drôle d’univers. On entre dans le bayou et on a vraiment l’impression d’y être : ça colle, ça poisse, c’est boueux, ça sent le marécage et le chaud… Nous somme en compagnie de Toma, entre autre, orpheline vivant dans le village de Coq-Fondu qui, au détour d’un chemin, aide une vieille femme à la recherche de ses deux fils. Mais cette femme lui révèle que ses fils sont morts, tué par la mère de Toma, pirate redoutée et cruelle mais qu’elle n’a jamais connu. Et elle mourra sous son toit, maudissant la jeune fille au passage. Elle partira en quête des deux frères afin d’apaiser les esprits qui la poursuive et elle sera accompagné par Boone, mystérieux jeune homme qui semble cacher des choses et par Roi-Crocodile, prêtresse vaudou qui semble vouloir protéger Toma (même si c’est celle-ci qui est venu demande de l’aide).

Nous voilà plongé dans un roman fantastique prenant place dans un bayou poisseux et chaud mais de cette chaleur qui colle, pas agréable avec un village et ses habitants particuliers. Et cette impression de ressentir cette ambiance si particulière nous immerge encore plus dans l’histoire. Bravo à l’autrice qui, de par sa belle plume nous fait ressentir tout les environnements que l’on visite au court de cette aventure ! Peu importe où nous nous trouvons, que ce soit dans le village, un bateau, une ville côtière, un marais… On ressent tout. La nature qui entoure, le bruit de l’eau, le bruissement d’un crocodile qui file dans l’eau… Bref, tout et ça, j’adore ! On s’y croirait !

Le côté magie et folklore est bien exploité tout en étant respectueux. Ce que j’appelle vulgairement vaudou pour Roi-Crocodile est en fait « Yoruba » et cela permet de mieux cerner le personnage et ses origines en faisant quelques petites recherches. Mais le folklore et croyance sont aussi en mer avec des mythe comme le Kraken par exemple. Mais tout nous entraine dans le monde des morts (les pratiques, les bateaux fantômes, les esprits…) Les personnages sont bien développé et ont leur personnalité propres. Même ceux qui ne sont pas là longtemps. Ils marquent. Tout est vraiment bien rendu, bien décrit, bien écrit sans jamais être ennuyant. Loin de la. On embarque dans l’aventure avec l’impression de faire parti de ce drôle de trio. On ne s’ennuis pas, tout est bien ficelé et des thèmes important y sont abordés même si cela ne saute pas aux yeux, ce qui veut dire que tout est bien intégré. Que ce soit la soif de justice ou de vengeance, de l’enfance volé ou de la place des femmes dans ce genre de récit (bah oui là, on est pas dans le typique de la jeune femme qui tombe dans les bras du méchant pour ne citer que ce cliché..) La lecture donne l’impression d’une équité, que les femmes peuvent aussi tenir le devant de la scène dans ce genre de récit, que ce soit pour le bon ou le mauvais rôle.

Bref, Bayuk est une excellente surprise qui nous plonge littéralement dans le bayou et son ambiance collantes. Avec des personnages atypiques, une histoire originale et pleine de magie de là-bas. Avec une passage une très belle couverture !

bayuk-404-editions-justine-niogret-bayou-crocodile-vaudou-jeunesse-roman-livre-avis-review-2

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.