Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Père et Fils, tome 5 – Notre avis

pere-et-fils-tome-5-kioon-manga-avis-review-critique-2

Père et Fils, tome 5 – Notre avis

Mi Tagawa nous emporte pour un cinquième tome de Père et Fils où l’on continue de suivre les petites aventures d’un papa, Torakichi, qui essaye d’apprendre à être père. Évidemment il essaye d’apprendre ce qu’il sait de la vie à son fils, adorable petit garçon de 4 ans qui démarre ce tome sur une déception. Shiro est timide à la base, mais depuis qu’il s’est un tout petit peu plus ouvert, le voilà meilleur ami avec Koma, autre petit garçon orphelin. Malheureusement leur route se sépare et c’est un premier apprentissage de la vie assez difficile qui s’amorce dans le cœur du petit.

Il y a beaucoup à dire sur la paternité, sur le lien qui unit un papa et son fils, c’est pour cela que Mi Tagawa continue de nous faire explorer les âmes de nos héros du quotidien. Alors que Torakichi doute sans arrêt de l’éducation qu’il promulgue à son fils, il va vite se rendre compte qu’une fois libéré, même un peu, de sa timidité, Shiro ne lui portera plus autant d’attention. Lui qui voulait que son petit arrête de pleurer sans arrêt et ne lui traîne plus dans les pieds, envie presque cette époque pas si lointaine. C’est tout le paradoxe des parents que la mangaka exprime dans son œuvre, on élève nos enfants pour les voir grandir, s’épanouir, partir, mais finalement arrivé à ces moments, on veut les garder juste pour nous ! Une belle façon de montrer qu’élever des enfants est à la fois difficile et magnifique, qu’on soit papa ou maman.

Si le cinquième tome de Père et Fils se concentre sur Shiro, c’est aussi pour montrer qu’il évolue, apprend déjà de ses erreurs et apporte finalement beaucoup plus à son père qu’il l’imagine. Père et Fils est une belle œuvre qui développe une aventure du quotidien légèrement atypique (des herboristes quand même) avec pour seule ambition de nous éclairer sur le difficile chemin de l’éducation. En tout cas, c’est comme ça que j’interprète ce manga, réussi, que cela soit dans sa narration, fluide, ou dans ses dessins, très centrés sur les visages kawaii des enfants. Les décors sont bien présents, assez travaillés mais sans en faire trop, exactement comme l’ensemble du manga jusqu’à présent.

 

pere-et-fils-tome-5-kioon-manga-avis-review-critique-1

Mi Tagawa nous emporte pour un cinquième tome de Père et Fils où l’on continue de suivre les petites aventures d’un papa, Torakichi, qui essaye d’apprendre à être père. Évidemment il essaye d’apprendre ce qu’il sait de la vie à son fils, adorable petit garçon de 4 ans qui démarre ce tome sur une déception. Shiro est timide à la base, mais depuis qu’il s’est un tout petit peu plus ouvert, le voilà meilleur ami avec Koma, autre petit garçon orphelin. Malheureusement leur route se sépare et c’est un premier apprentissage de la vie assez difficile qui s’amorce dans le…

Ce qu’il faut en retenir

Père et Fils est un manga atypique mais fort en émotions. Simple, jamais exagérée, l’écriture de Mi Tagawa est une bouffée d’air frais dans un monde brutal où élever des enfants parait de plus en plus difficile.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.