Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Manga – Oneira, tome 2 – Notre avis
oneira-dark-kana-cab-frederica-di-meo-manga-fantasy-tome-2-avis-review-chronique-2

Manga – Oneira, tome 2 – Notre avis

Je vais être honnête. Quand j’ai ouvert mon courrier et que je suis tombée sur le deuxième tome d’Oneira, j’ai littéralement poussé un cri et fait la danse de la victoire. Pour vous dire que je l’attendais tellement j’avais été complètement conquise par le premier tome. Est-ce que c’est pareil pour ce second tome ? Est-ce que je suis déçue ? Ou est-ce que Cab et Frederica Di Meo ont réussi à me garder dans l’aventure ? AH AH SUSPENSE !!

En quête de réponses, Vénus pousse Arane à lui révéler sa propre nature. Ne pouvant se résoudre à simplement lui annoncer une telle nouvelle, Arane, épaulée par Bastione, va donc lui raconter l’histoire entourant sa naissance 19 ans plus tôt. De leur côté, les paladins aux ordres du mystérieux cardinal Lemegeton font route vers Heosias et ont, semble-t-il, des raisons de s’en prendre à Vénus. Alors que leur relation est ébranlée à cause des secrets désormais confessés, comment Arane et Vénus s’en sortiront-elles à l’aube d’une menace imminente ?

Le premier tome avait été une telle claque : j’avais absolument tout aimé ! L’ambiance, les dessins, l’histoire… Un véritable coup de cœur. Forcément, quand on a le tome 2 entre les mains, on espère que tout ça ne retombera pas. Et une fois que je me suis plongée dedans, c’était la même sensation. Même si je connaissais un peu l’univers, les personnages. J’ai été emporté direct, dès les premiers dessins, dès les premiers mots.

Dans ce tome, on nous en dévoile un peu plus sur le passé des principaux protagonistes, de l’enquête qui a changé leur vie et des mystères qui entourent la naissance de Vénus. Une bonne partie de ce tome se trouve d’ailleurs dans le passé. Et forcément, les choses changent maintenant qu’Arane fait ces révélations à Vénus mais malgré tout ça, ils doivent faire face à des problèmes dans le présent et ils devront rester unis pour ce qui arrive. Et j’adore Bastione ! Un vrai crush pour ce personnage.

Je le répète quasiment à chaque chronique mais je déteste en dévoiler trop de l’histoire surtout quand ce sont de gros coup de cœur. C’est tellement plaisant de découvrir l’histoire et ses rebondissements. Mais vous l’avez compris, je n’ai pas du tout été déçu par ce second tome, bien au contraire. Encore une fois, les dessins sont juste dingues, je suis complètement fan du crayon de Frederica di Meo, elle a un talent incroyable. Arane est sublime, bad ass et les scènes d’action sont dynamiques et servent parfaitement l’histoire . Histoire qui avance et qui n’est pas de tout repos. D’ailleurs, les petits moments d’humour sont grandement appréciés pour faire redescendre la pression et reprendre son souffle (merci Cab !).

Pour moi, ce duo est juste incroyable et tellement talentueux ! Je suis transportée à chaque page et je n’ai pas envie que ça s’arrête. Et la couverture, on en parle ou pas ? Une fois de plus, le travail effectué est dingue. Oneira fait partie de ces œuvres qui me bouscule, me transporte dans un autre univers avec des personnages auxquels je m’attache et ce, dès le premier tome. Ces lectures dans lesquelles je n’ai pas envie d’être dérangée. Ce second tome est dans la continuité du premier. On replonge avec Arane et Bastione avec plaisir malgré les épreuves. L’univers est toujours aussi immersif grâce, une fois de plus, à la qualité de l’histoire et des dessins. Bref, je pourrais balancer des éloges pendant des heures… Ce second tome confirme que Oneira est mon manga 2022. Et j’ai hâte de poursuivre l’aventure.

oneira-dark-kana-cab-frederica-di-meo-manga-fantasy-tome-2-avis-review-chronique-1

A propos de Shoop

Avatar photo
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.