Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Sorceleur Tome 3 – Le Sang des Elfes

le-sorceleur-livre-3-le-sang-des-elfes-tome-3-Andrzej-Sapkowski-bragelonne-review-the-witcher-1

Roman – Sorceleur Tome 3 – Le Sang des Elfes

La série Netflix The Witcher fait de plus en plus parler d’elle, l’occasion parfaite pour se replonger dans les livres d’Andrzej Sapkowski. Ce troisième tome n’est plus un recueil de nouvelles comme ses prédécesseurs et il est important d’avoir lu le second tome pour celui-ci…

Le royaume de Cintra a été entièrement détruit. Seule la petite princesse Ciri a survécu. Alors qu’elle tente de fuir la capitale, elle croise le chemin de Geralt de Riv. Pressentant chez l’enfant des dons exceptionnels, il la conduit à Kaer Morhen, l’antre des sorceleurs. Initiée aux arts magiques, Ciri y révèle bien vite sa véritable nature et l’ampleur de ses pouvoirs. Mais la princesse est en danger. Un mystérieux sorcier est à sa recherche. Il est prêt à tout pour s’emparer d’elle et n’hésitera pas à menacer les amis du sorceleur pour arriver à ses fins..

Finalement, on pourrait dire que la saga du Sorceleur commence avec ce tome 3, les anciens tome étant surtout un recueil de nouvelles, proposant des aventures et mission de Geralt et introduisant certain personnage comme Ciri dans l’histoire (d’où l’importance de lire les premiers tomes).

Ce début de roman est un peu lent. Comme souvent, il faut placer l’histoire, l’ambiance, l’environnement et les nouveaux personnages (coucou Triss Merigold !). Mais une fois tout cela passé, on rentre dans le livre (et je ne dis pas ça juste parce que je suis accroc). Certe, on revient auprès de Geralt de Riv mais c’est avec Ciri que nous visitons les différents lieux déjà visité dans les premiers tomes mais là, on les découvre plus en détails plus en profondeurs. L’univers du Sorceleur est vraiment unique. L’auteur a su créer un univers fantasy mais pas tout à fait, la science et la technique est assez présence, le tout se mariant parfaitement. Il n’y a pas vraiment de bien ou de mal, les monstres, les environnements sont vraiment propre à l’univers de Andrzej Sapkowski

Tout n’est pas rose pour Geralt et les difficultés augmentent crescendo, lui qui est souvent détaché de tout va beaucoup moins l’être. Il entraîne désormais Ciri qui reste une jeune fille, future femme avec son propre caractère, ses propres envies et ses questionnement sur son devenir (c’était quand même une princesse), mais elle sera lié au Sorceleur quoi qu’il arrive. Triss Merigold, qui est du coup introduite dans ce tome, entraîne la jeune femme également avec des notions de magie.

La plume de l’auteur est plus ou moins comme les précédents tomes, même si on relève certaines longueur, j’ai pris un réel plaisir à replonger dans l’univers du Sorceleur auquel je suis si attachée. Toujours un plaisir de retrouver Geralt (cœur avec les doigts).

le-sorceleur-livre-3-le-sang-des-elfes-tome-3-Andrzej-Sapkowski-bragelonne-review-the-witcher-2
La série Netflix The Witcher fait de plus en plus parler d'elle, l'occasion parfaite pour se replonger dans les livres d'Andrzej Sapkowski. Ce troisième tome n'est plus un recueil de nouvelles comme ses prédécesseurs et il est important d'avoir lu le second tome pour celui-ci... Le royaume de Cintra a été entièrement détruit. Seule la petite princesse Ciri a survécu. Alors qu'elle tente de fuir la capitale, elle croise le chemin de Geralt de Riv. Pressentant chez l'enfant des dons exceptionnels, il la conduit à Kaer Morhen, l'antre des sorceleurs. Initiée aux arts magiques, Ciri y révèle bien vite sa…

Ce qu'il faut retenir

C'est avec ce livre 3 que commence réellement la saga du Sorceleur mais il est conseillé (voir impératif) de lire le livre 1 et 2 avant. Malgré un début un peu laborieux et quelques longueurs, j'ai retrouvé mon Sorceleur et son univers, bonheur !

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.