Accueil > Ciné / Séries > Avis Ciné / Séries > [Films] Scott Pilgrim VS the World – Impressions

[Films] Scott Pilgrim VS the World – Impressions

scott-pilgrim-entete

scott-pilgrim-jaquette Réalisateur : Edgar Wright
Genre : Aventures d’un adulescent échappé d’un comic

Date de sortie USA : 13 août 2010
Date de sortie France : 1er décembre 2010
Dispo DVD/Blu-ray :5 avril 2011

Sources diverses : Site officiel

 

Comic canadien publié par Oni Press en 6 tomes depuis 2004 (dernier tome paru en 2010), engendré par le dessinateur Brian Lee O’Malley, Scott Pilgrim narre le quotidien d’un jeune homme de 23 ans, bon glandeur, qui s’anime lorsqu’il joue de la basse avec son groupe de rock. Ou lorsqu’il croise la fille de ses rêves Ramona Flowers.

 

Porté sur grand écran par le réalisateur Edgar Wright, à qui l’on doit Shaun of The Dead et Hot Fuzz, Scott Pilgrim Vs the World est peut-être à ce jour l’un des meilleurs hommages cinématographique rendu aux jeux vidéo. Parce que les références y sont multiples et pas du tout ringardes. Parce que la quête principale de Scott est d’affronter et vaincre à tour de rôle les 7 ex amants de Ramona dans des fights survitaminés, où les points sont comptés et les coups pleuvent à la manière d’un Street Fighter.

 

scott-pilgrim-screen1L’acteur Michael Cera campe de manière très crédible le héros, avec sa voix fluette et son air de ne pas y toucher, qui se révèlera être un redoutable adversaire dans l’arène. Nonchalant, et doté d’un physique quelconque, il traîne sa mollesse sur le matelas de son colocataire (Kieran Culkin, frère de Macaulay), chez son disquaire favori, ou lors de concerts avec son groupe. Il alimente aussi une relation du genre platonique avec une teenager asiatique.

 

Loin d’avoir une vie trépidante, Scott réussit pourtant la prouesse de nous attirer dans son monde, où les seconds rôles ne manquent pas d’aplomb. Où les effets spéciaux donnent souvent l’impression de le voir évoluer dans un jeu vidéo. Et nous le suivons sans broncher dans cette aventure rocambolesque et drôle, pleine de rebondissements et de geek attitude.

 

 

A propos de Karine

Karine
Humble scribe depuis 1999 sur divers supports papier et numérique tels que : Joypad, Playstation Magazine, Consoles+, Gamepro.fr, mais aussi Voici (si si pour 2 articles) ou encore Viamichelin.fr. Citation du moment : "I cry because others are stupid. That makes me sad." Sheldon Cooper.

Un commentaire

  1. Loglis

    Un film vraiment excellent ! L’ayant regardé sans savoir à quoi m’attendre, j’ai tout simplement adoré les références jeux vidéoludiques du début à la fin. Bon je trouve que le big boss est un peu too much, et Ramona est drôlement ressemblante à Clémentine dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind…
    En tous cas à ne pas rater si vous aimez la bande annonce :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.