Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Robothorium – Notre preview

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Logo

Robothorium – Notre preview

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Screenshot01Un fois n’est pas coutume, on va vous parler d’un jeu indépendant. Il s’agît de Robothorium du développeur Goblinz Studio. L’histoire nous emmène en 2052, les robots font partie de notre vie quotidienne et ont grandement participé à l’améliorer. Cependant, l’IA des robots s’améliorant, ceux-ci commencent à vouloir faire valoir leurs droits. Évidemment, le mouvement qui est d’abord pacifique devient plus violent lorsque les humains décident de réprimer l’arme au poing leur élan de liberté. Alors que la cause des robots semble perdue, une super IA est réveillée pour les mener vers un meilleur futur. Cette IA, S.A.I.A., c’est nous, le joueur. Et c’est à nous de décider de quoi sera fait ce futur.

 

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Screenshot05Le jeu se présente comme un Dungeon Crawler mâtiné de Tactical RPG. Dans chaque mission, il s’agira d’explorer une zone pour atteindre un objectif. Dans cette zone se trouveront des trésors et des systèmes qui peuvent augmenter ou diminuer la difficulté du reste du « donjon ». Par exemple, il est possible de pirater un terminal pour désactiver des pièges mais si le piratage échoue le niveau d’alerte augmente. Plus le niveau d’alerte augmente, plus les ennemis seront puissants. Car il y a aussi des combats et c’est là que la partie Tactical RPG entre en jeu. Pour explorer un donjon, il faut préalablement constituer une équipe de robots. Les robots sont à choisir au sein de 10 classes disponibles. Chaque classe a ses caractéristiques, compétences et équipements propres. Il faudra donc varier les équipes pour mettre en place les meilleurs synergies.

 

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Screenshot02Chaque robot peut avoir 3 compétences actives à un moment donné à choisir parmi 6. Et les robots gagnent de l’expérience en accomplissant des actions. Il gagnent ainsi des niveaux et des points de compétences permettant d’améliorer leurs compétences actives ou de débloquer des compétences passives. Là encore, il faut choisir quoi débloquer en fonction de son équipe et se son style de jeu. Les robots possèdent également un inventaire et l’on peut leur équiper toute sorte d’items qui modifie une quantité conséquente de caractéristiques. Encore une fois, il faudra bien étudier le tout pour pouvoir venir à bout des ennemis les plus coriaces. Heureusement, le choix du niveau de difficulté permet de ne pas trop se prendre la tête si on n’en a pas envie. Mais le jeu ne sera pas simple pour autant. Au niveau maximum de difficulté, le jeu se transforme même en Rogue-Like. Un didacticiel est disponible au début du jeu mais il est très succinct, et la quantité d’information pourrait en rebuter plus d’un. Bon point en revanche, le jeu est totalement traduit en français bien qu’il souffre quelques erreurs de traduction.

 

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Screenshot04Entre chaque mission, il s’agira de réparer les robot blessés ou détruits (dans les modes de difficulté bas) d’acheter des équipements ou des nouveaux robots pour renforcer l’escouade. Mais ce sera également l’occasion d’échanger avec les différentes factions du jeu. Elles sont au nombre de 5 et leurs objectifs ne sont pas toujours compatibles. Chaque faction propose des bonus à mesure que la réputation augmente. Il faudra donc faire un choix ou plutôt de nombreux choix. Car c’est un peu la base du jeu. Les choix qui sont proposés et leurs conséquences. Par exemple, il sera possible d’épargner des humains lors de mission ou au contraire de ne faire preuve d’aucune pitié. Chaque choix modifie le déroulement de la campagne et influe sa fin.

 

Robothorium-Goblinz-Studio-Whispergames-Screenshot03Coté rendu, le jeu est plutôt joli, tout en 2D mais je trouve le character design des robots peu inspiré. Ils sont trop communs mais ça dénote aussi le fait que ces robots sont des fabrications de série. Les différents personnages sont mieux fait, bien que souvent caricaturaux. Mais la grande force du titre ne se trouve pas dans son aspect visuel plutôt dans son ambiance sonore et surtout sa musique. Elle semble tout droit sortie de Deus Ex ce qui est plutôt une bonne référence en matière de musique Cyberpunk. Coté durée de vie, c’est encore un peu dur de juger étant donné que le jeu n’est pas fini mais elle semble plutôt conséquente et la rejouabilité au rendez-vous. Et oui car, c’est indiqué dans le titre, il s’agît d’une preview car le jeu est actuellement en early access. C’est à dire que les bases sont posées mais le développement est toujours en cours. Et tout le contenu n’est pas encore disponible.

Un fois n'est pas coutume, on va vous parler d'un jeu indépendant. Il s'agît de Robothorium du développeur Goblinz Studio. L'histoire nous emmène en 2052, les robots font partie de notre vie quotidienne et ont grandement participé à l'améliorer. Cependant, l'IA des robots s'améliorant, ceux-ci commencent à vouloir faire valoir leurs droits. Évidemment, le mouvement qui est d'abord pacifique devient plus violent lorsque les humains décident de réprimer l'arme au poing leur élan de liberté. Alors que la cause des robots semble perdue, une super IA est réveillée pour les mener vers un meilleur futur. Cette IA, S.A.I.A., c'est nous,…

Ce qu'il faut en retenir

Ce Robothorium est une très bonne pioche pour tout amateur de Cyberpunk, et de Tactical RPG. Une difficulté réglable mais élevée, un emballage de qualité et des mécaniques bien pensées. Et une musique, quelle musique. Malheureusement, l'absence d'un didacticiel complet pourrait empêcher les novices de s'y mettre.


GG :
Une musique extraordinaire
Des mécaniques intelligentes et poussées
Des classes de robots toutes différentes
Une durée de vie a priori conséquente
Un rendu visuel de qualité
Tout en français

Pas GG :
Des robots peu inspirés
Pas toujours très clair
Un didacticiel pas suffisamment complet
Quelques erreurs de traduction
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.