Accueil > Geekeries > Peaky Blinders – Escape Game – Notre avis en 60 minutes
Peaky-Blinders-Escape-Game-Larousse-EndemolShineGroup03

Peaky Blinders – Escape Game – Notre avis en 60 minutes

Peaky-Blinders-Escape-Game-Larousse-EndemolShineGroup01

Bon, je vous rassure le test ne prends pas 60 minutes à lire hein ! Je vais donc vous parler aujourd’hui d’un genre de jeu de plateau assez nouveau. On connaît bien depuis quelques années maintenant les Escape Game en « réel » où on se retrouve dans une salle avec un groupe de personnes pour résoudre des énigmes et essayer de sortir de la pièce en question. D’où le terme Escape. Et bien il existe dorénavant des versions portable si je puis dire qui se présente sous la forme d’un jeu de plateau. Et nous avons pu tester pour vous la version inspirée de la série Peaky Blinder. Et de la première saison plus particulièrement.

En effet, ici, pas question de s’échapper de quoi que ce soit mais de revivre les événement principaux de la saison 1. Le jeu se présente sous la forme d’un plateau en papier représentant Birmingham et de plusieurs jeux de cartes. On trouve des cartes événements qui représentent des scènes de la série. A chaque événement il faudra résoudre une énigme en trouvant un code à quatre chiffre. Pour cela, il faudra utiliser les cartes indices qui sont indiquées sur la carte événement ainsi que des informations sur les cartes personnage représentant les personnages principaux de la série.

Peaky-Blinders-Escape-Game-Larousse-EndemolShineGroup02
Le site dédié sur l’écran du PC

Le jeu est fourni avec un fascicule qui donne les règles du jeu, très simples mais parfois un peu inutiles comme la répartition des personnages entre les joueurs alors que tout le monde joue ensemble. Il donne aussi des indices pour répondre aux énigmes, un tableau pour valider la réponse à l’énigme et la solution des différentes énigmes. Mais il est également possible de faire tout ça sur un site internet dédié qui propose également un chronomètre. Et ça c’est plutôt sympa. Ma seule déception c’est que, probablement pour des questions de performances, il n’y a pas de musique. Ca aurait été très cool d’avoir des musiques ou des sons en fonction de l’événement sur lequel on était. Dommage.

La plupart des énigmes sont plutôt bien faites. Ni trop dures, ni trop simples. A part la première qui manque un peu d’informations et si on est un peu tatillon comme moi, il est impossible de répondre à l’énigme. Le jeu est indiqué pour être fait en 60 minutes mais comme il est indiqué dans les règles, il n’y a aucune raison de s’arrêter quand le chronomètre indique 60 minutes. C’est une simple indication. Notre partie, à 2, a duré 75 minutes. Après, si on est plus nombreux ça peut durer un peu moins parce que l’on met ses idées en commun.

Peaky-Blinders-Escape-Game-Larousse-EndemolShineGroup04
Les cartes des personnages

Visuellement, le jeu est très beau. A part le plateau qui est un simple papier carton imprimé, les cartes sont très belles. Et c’est presque un point négatif. Le jeu étant se qu’il est, il ne se jouera qu’une seule fois. Impossible d’y rejouer vu que les énigmes seront toujours les mêmes. Et du coup, avoir un matériel aussi travaillé pour n’y jouer qu’une fois c’est un peu dommage. En revanche, le prix reflète cet état de fait. Il est vendu presque 17 €. Il est très inférieur aux tarifs habituellement pratiqué pour les jeux de plateau. Mais ça reste un peu cher pour un one shot.

Ce qu'il faut en retenir

Note

Cet Escape Game Peaky Blinders est un très bon jeu. Beau, des énigmes bien pensées et variées et une ambiance très proche de la série. Mais il ne se jouera qu'une seule fois et c'est bien dommage tellement le jeu est de qualité. Seul le prix assez élevé pour n'y jouer qu'une fois pourrait être bloquant. Mais il serait tout de même dommage de se passer de cette expérience.

User Rating: Be the first one !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Un commentaire

  1. Je participe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.