Accueil > Geekeries > Parcs d'Attractions > Parc Astérix – 10 ans de Peur sur le Parc !

decoration-halloween-parc-asterix-peur-sur-le-parc-scary

Parc Astérix – 10 ans de Peur sur le Parc !

10 ans que le Parc Astérix joue à nous faire peur pour la saison d’Halloween. Et cette année, ils décident de sortir le grand jeu !

Et quoi de mieux qu’une nouvelle maison hantée pour fêter ça : grande de 400m2, située à l’arrière du théâtre de la Joconde, la nouvelle Maison Hantée sera la 4e que le Parc connaîtra. Son nom ? Les Catacombes. Celle-ci s’organise en 14 salles dans lesquelles les visiteurs déambuleront. Éboulement, fosse commune, squelettes, tunnel, rien ne sera épargné aux téméraires d’un jour. Gageons que même les visiteurs au courage digne de celui des vikings connaîtront la peur après avoir visité cette maison hantée !

Oserez-vous ?

Mais les équipes du parc se font aussi plaisir pour vous remplir le ventre… Si vous l’osez bien sur ! Pendant les quatre nocturnes prévues les 30 et 31 octobre et les 1er et 2 novembre, faites frissonner vos papilles avec des plats plus terrifiants les uns que les autres ! Oserez-vous goûter les œufs durs veinés, la panna cota « œil de sorcière », ou encore le gâteau au chocolat sanguinolent ? Les moins téméraires préféreront certainement la douce soupe au potiron servie directement depuis le chaudron !

Une petite faim ?

Le Parc Astérix vous propose ce buffet de l’horreur au restaurant du Cirque au prix de 14,90€ par personne. Ce buffet sera accessible sur réservation ou sur place en fonction des places disponibles.

Cet anniversaire est également l’occasion de rendre hommage à Transdémonium désormais définitivement fermée. Les monstres de l’attraction sont en pleine réhabilitation afin de trouver leur place dans trois des quatre maisons hantées. L’équipe décoration s’active d’ores et déjà pour que le Parc soit prêt pour cette saison aussi intense que remplie d’épouvante. Celle-ci repeint les décorations fluorescentes, réceptives à la lumière violette, peaufinent des araignées plus vraies que nature, et préparent les citrouilles et ballots de paille qui viendront décorer la Via Antiqua et autres allées du Parc. Ils ne sont pas moins de 7 à préparer la décoration de la saison phare du Parc depuis juillet ; ils auront bientôt du renfort, l’équipe sera portée à près de 20 personnes pour assurer les besoins de cette période et de sa transition vers le Noël Gaulois.

Et pour finir, le parc Astérix vous propose de partir à la rencontre de Thierry Bourgeois :

Thierry Bourgeois est le référent artistique du Parc Astérix, il est le garant de la cohérence artistique des saisons du Parc.

Quel est ton rôle dans l’organisation de Peur sur le Parc et depuis quand as-tu un oeil sur cette saison si particulière?

Je suis à l’initiative de ce projet, donc c’est déjà la dixième saison ! Depuis que l’idée a été évoquée il a fallu que j’imagine un univers, que j’organise et adapte sa mise en place aux contraintes physiques. L’important était aussi d’apprendre au fil des saisons à propos de ce qui avait fonctionné et ce qui pouvait être amélioré pour que nos améliorations répondent aux attentes des visiteurs.

Quelle est la nouveauté pour les 10 ans de PLSP ?

La quatrième maison hantée bien sûr ! « Catacombes » est importante pour deux aspects : premièrement on augmente l’ampleur de l’évènement pour le visiteur car le niveau de terreur est tel qu’elle est fortement déconseillée aux visiteurs âgés de moins de 16 ans. Ensuite, le fait qu’elle soit payante – ce qui est une première pour une maison hantée ici : c’est gage de l’investissement financier et humain placé dans cette maison hantée.

Pourquoi vient-on au Parc Astérix à cette période ?

Déjà le titre ! Ici on ne fait pas Halloween, on fait quelque chose d’original, on crée un climat de peur dans tout le parc. La décoration des rues de Paris fait partie des images phare de Peur sur le Parc. Les maisons hantées aussi, dont la Maison de la Peur dont le fameux personnage Jason sort en courant, tronçonneuse à la main. Tout ça a contribué à la renommée de l’évènement.

Et si on vient avec des enfants ?

On vient chercher de l’étrange, une sorte de féérie maléfique. On leur raconte des histoires de sorcières, de créatures inspirantes. La famille vient pour des curiosités, des choses peu communes, qui impressionnent comme dans la forêt d’Idéfix ou le long du chemin des sorcières dans l’attraction Nationale 7.

Quels spectacles recommandes-tu ?

Il y a « Métamorphosis », un spectacle à propos d’un loup, je n’en dis pas plus ! Mais j’aime aussi beaucoup les spectacles des rues qui rendent hommage à la littérature d’horreur comme quelques scènes inspirées de Jack l’Éventreur, le fantôme des templiers, ou les grosses araignées…

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.