Accueil > Geekeries > On a testé le Grand défi du labyrinthe à Thoiry !

On a testé le Grand défi du labyrinthe à Thoiry !

Quand on parle de Thoiry, vient immédiatement en tête le parc animalier et la réserve africaine. Mais l’histoire de Thoiry c’est avant tout un château, porté par les derniers propriétaires en date : la famille de la Panouse. Leur amour et respect des animaux se transmet de génération en génération, et aujourd’hui c’est Colomba de la Panouse qui officie en tant que directrice générale adjointe du parc animalier et qui nous a chaleureusement accueilli lors de notre venue.

thoiry 2016

Expérimentations

Pour redonner un coup de peps au parc animalier, sans aller chercher dans le spectaculaire -vous ne verrez pas de tigres blancs ici- Thoiry s’est lancé un défi, végétal ! Il faut dire qu’en matière de spectaculaire, avaient été installés l’année dernière des dinosaures « animatronics » de taille réelle. Ces derniers étaient venus d’Amérique en bateau et avaient séduits le public jeune, et moins jeune. L’idée est donc de séduire le public en se renouvelant et en proposant des attractions différentes, mais qui ne sont jamais au détriment des animaux.

 

grand-défi-du-labyrinthe-thoiry

Le labyrinthe végétal a été planté voici 30 ans, et cette année, il est utilisé de manière ludique. Les visiteurs sont invités à suivre les expérimentations d’un jeune garçon prénommé « Foufou » flanqué de cheveux violets. Ce dernier a créé des créatures extraordinaires dont la première est à l’entrée : une mygale géante. Les visiteurs sont invités à pénétrer dans le labyrinthe, puis à répondre à différentes énigmes tout en observant attentivement leur environnement.

DSCF5786 (1280x960)

 

Deux chemins peuvent être empruntés, l’un permet de franchir des escaliers et de voir le labyrinthe du haut d’un pont, et l’autre reste au sol. A chaque nouvelle créature, le visiteur doit deviner s’il s’agit d’un animal ou insecte inventé par Foufou, où s’il s’agit d’une espèce protégée.

« Vous ne verrez pas de tigre blanc ici, assure Colomba de la Panouse, c’est une espèce qui n’existe pas à l’état naturel et qui est le fruit de modifications génétiques faites par l’homme. »

Une fois le labyrinthe terminé, vous êtes invités à participer à un tirage au sort qui pourra vous faire gagner des entrées gratuites à Thoiry. Non loin du labyrinthe se trouve un endroit surprenant : l’arche des petites bêtes, où l’on peut voir de multiples insectes et espèces aquatiques comme des méduses, qui sont les premières à accueillir le visiteur avec leur ballet hypnotique. Ensuite, l’espace de visite se veut interactif et les enfants sont invités à manipuler différentes loupes et objets.

DSCF5910 (1280x960)

 

Une fois la visite des petites bêtes terminées, on ne saurait trop vous conseiller d’aller faire un tour de voiture dans la réserve Africaine. La multitude d’espèces présentes est surprenante, et les animaux évoluent en toute liberté, sans crainte des voitures. La fin du parcours se termine avec d’autres animaux issus de contrées plus fraîches : les ours. Un animal majestueux qui fut longtemps le symbole de la royauté avant d’être détrôné par le lion.

Pour tous les renseignements nécessaires : www.thoiry.net

DSCF5793 (1280x1050)

 

A propos de Karine

Humble scribe depuis 1999 sur divers supports papier et numérique tels que : Joypad, Playstation Magazine, Consoles+, Gamepro.fr, mais aussi Voici (si si pour 2 articles) ou encore Viamichelin.fr. Citation du moment : "I cry because others are stupid. That makes me sad." Sheldon Cooper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.