Accueil > Geekeries > Michel Strogoff – Le jeu – Notre Avis
Michel-Strogoff-Purple-Brain-Jeu-de-Plateau02

Michel Strogoff – Le jeu – Notre Avis

Michel-Strogoff-Purple-Brain-Jeu-de-Plateau01

Vous connaissez l’histoire de Michel Strogoff ? Et vous aimez le livre de Jules Verne ? Alors réjouissez-vous car un jeu de plateau est sorti qui vous entrainera sur les routes de Russie direction la Sibérie pour empêcher le Colonel Ivan Ogareff (alias Jean-Michel Batard d’après Shoop) d’accomplir son plan et de prendre le contrôle de la Russie.

Russie, fin du XIXe siècle, le Colonel Ivan Ogareff, traître à sa patrie, s’est allié aux tartares pour envahir l’empire !
Les communications entre Moscou et Irkoutsk, capitale de la Sibérie, sont coupées. Vous, coursiers du Tsar, devez vous rendre auprès du Grand-Duc pour empêcher le Colonel de nuire.

Michel-Strogoff-Purple-Brain-Jeu-de-Plateau03

Dans le jeu, on ne jouera pas directement Michel Strogoff mais un coursier du Tsar qui a reçu la même mission que Michel dans le livre. Le long de la route de nombreux dangers se dresseront devant les joueurs. Il faudra faire des choix car à chaque pas en avant des dangers supplémentaires s’accumuleront. Des cartes actions devront être utilisées pour supprimer les différents dangers. Il faudra choisir entre avancer rapidement et risquer de se retrouver piégé ou avancer plus prudemment mais plus surement. La chance rentrera forcément en compte à un moment ou à un autre.

Sur la route, on pourra compter sur le soutien d’alliés directement issus du livre et en premier lieu le fameux Michel Strogoff. Et chaque allié possède un pouvoir unique qu’il faudra utiliser à bon escient. Mais pour pouvoir utiliser un pouvoir, le joueur devra sacrifier les mêmes cartes action que celles utilisées pour les dangers de la route. Il faut donc faire attention de ne pas se retrouver à court de carte action lors de la découverte de dangers sur la route.

Michel-Strogoff-Purple-Brain-Jeu-de-Plateau06

Les cartes actions sont d’ailleurs très bien pensées car elles servent à tout. Les dangers sur la route, les alliés et même à jouer le tour d’Ogareff car les méchants ont aussi droit de jouer dans ce jeu. Il n’y qu’une seule chose qui m’a un peu dérangé sur ces cartes. Le symbole de danger que les cartes peuvent annuler se trouve en haut de la carte au milieu et quand on prends les cartes en éventail dans une main, il n’y a aucun moyen de connaitre le danger contré par la carte. Il aurait surement été plus simple et judicieux de mettre le symbole dans les coins en haut pour qu’on puisse les voir. A coté de ça, le cadre de couleur permet d’identifier instantanément l’allié représenté sur la carte. C’est dommage de pas être allé au bout au niveau du design.

Michel-Strogoff-Purple-Brain-Jeu-de-Plateau07

Le jeu en revanche, dans son ensemble, est vraiment beau et bien pensé. La boite ressemble à un gros livre, les dessins sont vraiment très beau et le tout est parfaitement fonctionnel. Même les règles sont très accessibles et pourtant, elles possèdent une certaine profondeur stratégique. Et il est même possible de jouer seul, même si je ne vois pas vraiment l’intérêt d’une partie en solo. Seul le plateau en 4 morceau mais avec une seul reliure semble un poil fragile. C’est un peu dommage. En plus, les parties sont plutôt courtes. Il faut compter 30 minutes environ pour une partie. Ca permet de faire une petite partie rapide. Même si, il faut bien le dire, au bout d’un moment les parties finissent par se ressembler un peu.

Vous pouvez retrouver le jeu chez notre partenaire Eludra : Michel Strogoff.

Ce qu'il faut en retenir

Note

Le jeu Michel Strogoff est un très bon jeu. En plus de permettre de revivre les événements du livre, il possède des mécaniques relativement simples mais assez profondes. Le tout dans un écrin de grande qualité. Que demander de plus.

User Rating: Be the first one !

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.