Accueil > Geekeries > Expo / Spectacles > Geekopolis – On a testé l’expérience Mutations

Geekopolis-Paris-2019

Geekopolis – On a testé l’expérience Mutations

Mais déjà, c’est quoi Geekopolis ? A la base il s’agissait d’un festival temporaire centré sur la pop culture (l’autre nom de la culture Geek parce que Geek, ça fait un peu gros mot) qui proposait diverses activités immersives, des conférences, des concerts le tout autours de tous les thèmes centraux de la culture Geek.

Geekopolis-Paris-2019-05

Aujourd’hui, fort de son succès, le festival a un peut grandi et s’installe de façon permanente au nord de Paris et se veut être un point de rencontre pour tous les adeptes de culture Geek et de divertissement 3.0 (c’est à dire intégrant pleinement la technologie dans le divertissement.) Geekopolis proposera plusieurs expériences de différentes tailles mais également, un bar à thème pour se désaltérer entre deux parties, une ludothèque conséquente et des soirées à thème autours de conférences ou de concert. Le tout sur presque 2000 m2 de surface. On nous parle déjà du Naheulband ou d’un astrophysicien (dont j’ai oublié le nom, honte à moi) qui vulgarise la science en faisant des parallèles avec la science fiction.

Geekopolis-Mutations-Paris-2019-01

Et du coup, l’expérience phare proposée par Geekopolis s’appelle Mutations qui se veut comme un mélange de ce qui se fait actuellement en terme de divertissement de nouvelle génération. On y retrouve ainsi du théâtre immersif, où les participant sont autant acteurs que spectateurs, de l’escape game et de la VR. Mutations en quelques chiffres c’est 1200 m2 de décors, 8 participants, une dizaine d’acteurs, maitres du jeu, etc., le tout pendant 2h de parcours.

La multinationale GXP a ouvert le complexe médical Saint Adders dans la petite ville de Derry. Des recherches y sont menées sur les possibilités de régénération humaine.
Lorsque tout contact est perdu avec la base, votre groupe d’experts est envoyé pour infiltrer le complexe et récupérer des données.

Geekopolis-Mutations-Paris-2019-04

Et j’ai eu la chance de parcourir cette expérience inédite à ce jour de par sa taille et la diversité des activités proposées. Sans spoiler le contenu de l’aventure, car l’histoire est aussi une part importante de l’expérience, la première chose très intéressante, comme les participants sont aussi acteurs de leur aventures, tous n’ont pas les mêmes objectifs et ils ne doivent bien sûr pas informer les autres participants (ou ils peuvent choisir de le faire.) Et bien évidemment, il est aussi tout à fait possible de choisir de ne pas suivre les consignes données comme ce serait le cas dans la vraie vie. Ca crée une relation un peu différente avec les participant surtout si les gens jouent le jeu et sont pas là en mode bande de potes devant un film.

Geekopolis-Mutations-Paris-2019-06

Mais parlons un peu plus de l’expérience en elle-même. La première phase, le théâtre immersif, est vraiment impressionnante. Des décors, aux acteurs, en passant par l’ambiance sonore tout sonne relativement juste. Pour progresser, il faudra interroger les personnes présentes qui ne manqueront pas de nous aider si on galère trop. Le tout en restant dans leur personnage. Il y a parfois eu des petits couacs mais je ne suis pas sûr de savoir si ce sont des éléments qui n’ont pas fonctionné ou si c’est juste nous qui étions trop mauvais. Mais dans tous les cas, l’équipe de gestion du jeu peut prendre le contrôle d’une bonne partie des installations pour nous aider à progresser. Et ce en essayant au maximum de ne pas sortir de l’ambiance.

Geekopolis-Mutations-Paris-2019-03

La phase escape game se déroule dans des salles verrouillées où le groupe est séparé en deux. Chaque demi groupe doit réaliser certaines actions mais les deux salles sont liées tout comme les objectifs. L’une ne peut pas finir si l’autre n’a pas fait certaines actions. L’aspect collaboratif est vraiment sympa. Par contre, c’est pas toujours aisé de comprendre ce qu’on doit faire. Et comme on a bien bien galéré, en tout cas dans la salle où j’était, on a eu droit à la visite d’un membre de l’équipe pour nous aider. Ca a un peu cassé l’ambiance mais sinon on aurait surement pas avancé. Cette phase est la plus calme du voyage, mais elle permet de se poser un peu pour réfléchir.

Enfin, la phase VR passe ne mode un peu plus dynamique et frénétique. Avec un casque et une arme réelle en plastique représentée dans le jeu, il faudra abattre tous les infectés qui tentent de nous attaquer. Le tout manque peut-être un peu de rythme et la réalisation technique date un peu mais le tout fait son effet, ça tire, ça crie, ça insulte (les infestés hein, pas les autres participants.) C’est peut-être juste un peu long. Mais des ajustements seront certainement faits suivant les retours de utilisateurs.

Geekopolis-Paris-2019-01
Geekopolis-Paris-2019-02
Geekopolis-Paris-2019-03
Geekopolis-Paris-2019-04
Geekopolis-Paris-2019-06
Geekopolis-Paris-2019-07
Geekopolis-Mutations-Paris-2019-02
Geekopolis-Mutations-Paris-2019-05
Geekopolis-Mutations-Paris-2019-07
Geekopolis-Mutations-Paris-2019-08
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

L’expérience a beau durer 2h, on ne voit vraiment pas le temps passer tellement on est vite absorbé par l’ambiance et les actions qu’on doit mener. Honnêtement, j’avais déjà testé le théâtre immersif avec le Manoir de Paris, et sans vouloir comparer les deux, c’est une expérience vraiment différente du fait d’être actif en tant que participant. C’est vraiment à tester. Et pour 60 € la partie ce n’est pas franchement abusé. Et les organisateurs proposent également pour 30 € de plus, une expérience unique qui permet de passer dans les coulisses et de devenir pendant quelques minutes un infesté.

J’ai également pu tester une version alpha de Galactik Services, une autre expérience VR plus courte qui nous plonge dans l’ambiance déjantée de la maintenance de stations spatiales. Assis sur une plateforme mobile qui recrée les mouvements du jeu, on parcours l’espace et on tire sur les aliens qui infestent la station d’une main et on peut attraper des objets avec l’autre. Pour le moment en version Alpha, le jeu est vraiment très prometteur. Attention au vertige par contre.

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

2 Commentaires

  1. Ça serait pas Roland Lehoucq le physicien ? ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.