Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Sword Art Online : Phantom Bullet, tome 2

sword-art-online-bullet-phantom-tome-2-avis-ototo

Sword Art Online : Phantom Bullet, tome 2

sao-phatom-bullet-tome-2-fr-vf-mangaPeut-être parce que j’aime beaucoup l’histoire initiale de SAO, le premier tome de Phantom Bullet ne m’a pas grandement convaincu. Pour rappel, on retrouve Kirito dans un nouveau VRMMO où le charme de la fantasy a laissé place au réalisme des armes à feu contemporaines. Ce deuxième tome démarre avec des explications sur le traumatisme que Sinon, personnage féminin de cet arc, a subit étant jeune, ce qui la pousse à utiliser des armes à feu et surtout à se recroqueviller sur elle-même. L’auteur du manga, Koutarou Yamada, en profite pour approfondir ce nouveau personnage au passé perturbant avec une psychologie qu’on sent assez complexe depuis le départ.

Le scénario de SAO Phantom Bullet se poursuit avec l’arrivée de Kirito dans ce nouveau monde et l’action se met en branle. La rencontre des deux personnages principaux de cet arc ne fait qu’accroître la tension au sein du jeu en ligne, jeu qui a d’ailleurs une place aussi importante que le monde d’Aincrad dans l’arc originel. On en apprend aussi bien sur l’univers que sur les armes qui sont quasiment une extension de la psyché des personnages. Puis vient inévitablement le premier tournoi, ce qui est l’occasion pour le mangaka de nous faire rencontrer quelques méchants qui vont certainement devenir emblématiques.

Si l’oeuvre de Reki Kawahara semble respectée, on est toujours un peu perturbé de voir Kirito dans un avatar si efféminée, mais son talent reste intact rassurez-vous. Cela dit, c’est un vrai plaisir de voir les deux personnages centraux se rencontrer, se rapprocher mais aussi se détester. Leur comportement est dicté par des sentiments bien réels de peur et d’amour, ils apprennent à se comprendre mais chacun ayant des problèmes à régler de son côté, les interactions sont parfois totalement incomprises des deux parties. Cela ajoute à la profondeur des héros, le mangaka hésitant quand même encore un peu trop à pousser la réflexion.

Quant aux dessins, ils sont toujours de très bonne qualité, que cela soit au niveau du chara-design ou des armes. L’action est bien sentie dans la découpe des cases, surtout dans l’histoire assez sombre de Sinon, très travaillée. Pour le moment Sword Art Online : Phantom Bullet avance dans la même direction que les précédents arcs, son histoire décolle doucement et les personnages se mettent en place. Reste à voir si le fameux Death Gun apportera une vraie dimension supplémentaire à toute l’oeuvre SAO. Phantom Bullet est édité en France chez Ototo mangas.

Peut-être parce que j'aime beaucoup l'histoire initiale de SAO, le premier tome de Phantom Bullet ne m'a pas grandement convaincu. Pour rappel, on retrouve Kirito dans un nouveau VRMMO où le charme de la fantasy a laissé place au réalisme des armes à feu contemporaines. Ce deuxième tome démarre avec des explications sur le traumatisme que Sinon, personnage féminin de cet arc, a subit étant jeune, ce qui la pousse à utiliser des armes à feu et surtout à se recroqueviller sur elle-même. L'auteur du manga, Koutarou Yamada, en profite pour approfondir ce nouveau personnage au passé perturbant avec une psychologie…

Ce qu'il faut en retenir

Toujours sympa à lire, SAO Phantom Bullet nous raconte l'histoire de Sinon, un chapitre sombre mais bien construit. Le reste permet la rencontre et les premiers échanges compliqués entre les deux héros de cet arc, le tout sur fond de tournoi introduisant pas mal d'action. C'est donc avec plaisir qu'on poursuit les aventures de Kirito, même si on attend plus de profondeur dans le scénario, notamment avec le personnage de Death Gun qui devrait ajouter un fil rouge à toute la saga.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.