Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Le Secret de l’Inventeur – Notre avis

le-secret-de-linventeur-tome-1-rebellion-lumen-critique-avis-review1

Roman – Le Secret de l’Inventeur – Notre avis

A chaque fois que je reçois un roman en provenance des éditions Lumen, je me dis que je vais à coup sûr passer un bon moment.  Et en fermant Rebellion, le premier tome de Le Secret de l’Inventeur d’Andrea Cremer, bah je peux vous dire qu’une fois de plus, j’ai effectivement passé un très bon moment.

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde ! Rébellion est le premier tome du Secret de l’inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d’Andrea Cremer, l’auteur du best-seller international Nightshade, plusieurs fois classée dans les listes des meilleures ventes du New York Times. Monstres d’acier, magie vaudou, automates maléfiques et espions de haut vol, elle a su tisser un univers d’une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte !

Une fois de plus je fais une découverte et une fois de plus je ne suis pas déçue ! J’ai adoré ce premier tome ! L’ambiance Steampunk qui sent le fer et l’huile m’a emporté de suite ! L’écriture est fluide, il n’y a pas de temps mort. L’histoire commence doucement, en vous plaçant les différents personnages et leur caractères. Mais une fois commencé, on a du mal à se stopper.

On découvre les Catacombes, bastion des Résistants : son organisation, sa hiérarchie, sa vie sous terre et ses enfants, en attente d’avoir l’age de rejoindre le combat de leur parents. Bien sur, on se focalise sur une poignée de perso qui font l’histoire. Charlotte est un personnage vraiment attachant, protégé par son grand-frère, à ce moment là chef des Catacombes souvent suivi par Jack. L’histoire de Charlotte et Jack est ma fois assez classique mais bien amené, pas gnian gnian.  Mais ils ne perdent pas l’objectif de savoir qui est ce jeune garçon que Charlotte a sauvé et ramené dans leur Catacombes. Quel est son secret ? Pour ça, va falloir lire les amis, moi je n’en dévoilerais pas plus !

Le Secret de l’Inventeur est vraiment très bon, une fois de plus un coup réussi pour Lumen ! C’est fluide, dynamique, agréable, prenant… Et une fois de plus, le livre est vraiment très beau ! Et en plus d’une couverture soignée, à chaque début de chapitre, la première page est imprimé de plein de rouages, nous rappelant le thème. Chouette. Et moi qui suis fan de jeux vidéo, ça m’a rappelé Bioshock. A lire (comme pratiquement tout ce qui se fait chez Lumen) ! Et vite la suite !!

 

le-secret-de-linventeur-tome-1-rebellion-lumen-critique-avis-review

 

A chaque fois que je reçois un roman en provenance des éditions Lumen, je me dis que je vais à coup sûr passer un bon moment.  Et en fermant Rebellion, le premier tome de Le Secret de l'Inventeur d'Andrea Cremer, bah je peux vous dire qu'une fois de plus, j'ai effectivement passé un très bon moment. Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes…

Prenant du début à la fin, dans un univers me rappelant Bioshock, j'ai adoré suivre les aventures de Charlotte et consorts. On attend la suite avec impatience !!

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.