Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – L’anneau de Claddagh Tome 1 Seamrog – Notre avis

anneau-de-claddagh-gulf-stream-review-video-critique

Roman – L’anneau de Claddagh Tome 1 Seamrog – Notre avis

Les éditions Gulf Stream nous offre encore un très beau roman avec L’anneau de Claddagh de Béatrice Nicodème. Il s’agit d’une trilogie et je vais vous parler du premier tome :  Seamrog.

Irlande, comté de Galway, 1846. Keira est la fille d’une cuisinière irlandaise, Arthur le fils d’un grand propriétaire anglais. Ils ne devraient pas se rencontrer, et encore moins s’aimer. Mais le destin les réunit, pour très vite les séparer : Keira apprend brutalement qu’Arthur est parti pour New York. Dans un pays ravagé par la famine, Keira peut s’estimer heureuse d’être employée dans une maison où on ne manque de rien. Cependant, le départ d’Arthur est suivi d’autres drames qui bouleversent son existence. Et si une vie meilleure l’attendait, elle aussi, de l’autre côté de l’Atlantique ?

 

Seamrog veut dire trèfle. Pas de doute, nous sommes bien en Irlande ! Mais pas à la meilleur période. La famine touche de plein fouet le pays et nous faisons la connaissance de Keira, fille d’une cuisinière irlandaise qui travaille pour une grande maison anglaise. Keira est la femme de chambre de cette famille, plutôt la suivante de la mère, ce qui, malgré la pauvreté, lui permet de manger à sa faim et d’avoir un toit. Mais elle va tombé amoureuse d’Arthur, fils d’une riche famille anglaise et promis à la fille de la famille dont elle est la bonne. Vous me suivez ? Compliqué hein !

Avant sa mort, sa grand-mère lui a offert son anneau, pour la protéger.  Celui-ci semble avoir des pouvoir magique, Keria évoque souvent la chaleur qui s’en émane et la présence protectrice de sa grand-mère. A noter que l’anneau de Claddagh existe, c’est une bague traditionnelle irlandaise offerte pour des fiançailles ou comme alliance.  La famine frappe fort et les plus pauvre n’y survivent pas. Keira et sa mère se mettent régulièrement en danger pour les aider. Mais elle n’a qu’un rêve, s’évader avec Arthur, un amour inconcevable à cette époque.

Ce roman nous décrit très bien l’ambiance de l’époque et pose les bases de la trilogie sans nous ennuyer un seul instant. On suit Keira, on s’y attache, la plume de Béatrice Nicodème est simple mais terriblement efficace. On en apprend ou on redécouvre certaine légende celtique et on se demande bien comment tout ça va finir pour Keira. J’attends la suite avec impatience, juste pour me replonger dans cette ambiance si particulière et tellement bien rendue.

 

 

anneau-de-claddagh-gulf-stream-review-video-critique

Les éditions Gulf Stream nous offre encore un très beau roman avec L'anneau de Claddagh de Béatrice Nicodème. Il s'agit d'une trilogie et je vais vous parler du premier tome :  Seamrog. Irlande, comté de Galway, 1846. Keira est la fille d’une cuisinière irlandaise, Arthur le fils d’un grand propriétaire anglais. Ils ne devraient pas se rencontrer, et encore moins s’aimer. Mais le destin les réunit, pour très vite les séparer : Keira apprend brutalement qu’Arthur est parti pour New York. Dans un pays ravagé par la famine, Keira peut s’estimer heureuse d’être employée dans une maison où on ne…

Un premier tome qui nous pose l'ambiance, l'histoire et les personnage. A découvrir sans hésitation. Et vivement la suite !

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.