Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman graphique – L’Académie Avengers -Tome 1 & 2 – Notre avis
lacademie-avangers-tome-1-lumen-edition-roman-graphique-avis-review-marvel-couv

Roman graphique – L’Académie Avengers -Tome 1 & 2 – Notre avis

Premier roman graphique chez Lumen Editions, L’Académie Avengers de Preeti Chhibber prend place, comme vous l’aurez deviné, chez les super-héros Marvel. C’est un livre destiné aux 9/12 ans (m’enfin, vous avez le droit de le lire si vous dépassez les 12 ans !) et c’est, que ce soit le tome 1 ou 2, une réussite ! Commençons donc par le tome 1 : La Rentrée.

Kamala Khan était une simple collégienne – enfin, jusqu’à ce qu’un nuage au doux nom de Brume de Terrigen ne balaie le petit coin des États-Unis où elle habite et n’active ses super-pouvoirs ! Devenue la nouvelle incarnation de Miss Marvel, elle ne tarde pas à attirer l’attention de super-héros de premier plan dans son combat contre la criminalité. Quand des caméras de télévision la surprennent en train d’affronter un super-vilain – et, accessoirement, de détruire par erreur un bâtiment entier – elle reçoit un message de la grande Captain Marvel en personne : ses efforts pour lutter contre le crime sont certes bienvenus, mais peut-être un collège lambda n’est-il pas le meilleur endroit pour se faire à son nouveau rôle. Si elle veut mériter le titre de Miss Marvel, il va lui falloir se lancer dans quelques activités extra-scolaires… Bref, s’entraîner avec d’autres jeunes super-héros aux côtés des Avengers, à commencer par le nouveau Spider-Man, Miles Morales ! Mais si Kamala et ses nouveaux amis pensent survoler sans problème le cursus prévu par leur nouvelle école, ils ne vont pas tarder à déchanter…  » Le rôle du super-héros « ,  » Faire la différence entre le bien et le mal « ,  » Voyages interdimentionnels  » : des cours – et des aventures – aussi dangereux que passionnants les attendent à l’Académie Avengers !

Pour commencer, le format de roman graphique est super sympa et de qualité, pas étonnant venant des éditions Lumen en même temps. Avec ce premier tome, on fait d’abord connaissance avec Kamala Khan et ses amis (Spiderman Next Gen et Ecureuillette). Et notre jeune héroine n’est autre que Miss Marvel ! Recrutée par Captain Marvel herself, excusez du peu ! La lecture est un enchaînement de texte et d’image. Cela peut paraitre un poil déroutant au départ mais laissez vous tenter, on rentre vite dans l’histoire et le format est vraiment super sympa, j’ai adhéré de suite ! Les illustrations de James Lancett sont bien sûr destinée au public visé sans tomber dans le gniangnian. On y retrouve donc des passages écrit, des captures d’écran, des SMS, des pages Insta, bref, tout ce qui peut parler aux jeunes maintenant et tout est vraiment bien intégré. Les dessins sont vraiment chouettes et on a aussi le droit à une bel dose d’humour dans ce tome. Côté histoire, Captain Marvel et Pietro Maximoff convient les jeunes super-héros en devenir dans l’académie afin de les aider à maitriser leur pouvoir , s’améliorer et être au top en mission. Ce qui nous donne une bande de pote soudés et vraiment attachant. Et bien sur, qui dit super-héros dit super-méchant ! Mais je n’irais pas plus loin parce que c’est vraiment à découvrir, encore plus quand on est fan de Marvel. La lecture est simple et addictive et on attend qu’une chose, la suite ! Ce qui tombe bien parce que j’ai décidé de vous chroniquer les deux tome ici.

On passe donc au second tome de L’Académie Avengers : L’Imposteur ! Toujours écrit par Preeti Chhiber et illustré par James Lancett.

Moi, c’est Doreen mais, entre nous, je préfère qu’on m’appelle par mon nom de super-héroïne : Écureuillette ! Avec ma plus fidèle acolyte, Tite-Pattes, et tous mes super-copains (Spider-Man, Miss Marvel et Kid Apocalypse… une belle brochette, non ?), on est de retour à l’académie Avengers. Youpi !!! La noix sur le gâteau ? Captain Marvel a engagé de nouveaux profs pour nous faire cours : Thor, le dieu du Tonnerre en personne, mais aussi deux des Gardiens les plus déjantés de la Galaxie, j’ai nommé (roulement de tambour)… Rocket et Groot ! La classe intergalactique, pas vrai ? Mais ça, c’était sans compter sur tous ces phénomènes inexpliqués qui se multiplient à l’académie : ils touchent plusieurs enseignants, mais aussi des élèves ! Tout part en cacahouète, c’est moi qui vous le dis ! Attention les yeux, les amis ! Quelqu’un s’amuse à semer la zizanie au sein de l’académie Avengers et j’ai bien l’intention de découvrir qui ! Foi d’Écureuillette !

Nous retrouvons nos jeunes héros à l’académie ainsi que leurs nouveaux profs : Thor, Rockett et Groot ! C’est pas la classe ? Mais quelque chose ne tourne pas rond et certains protagoniste, profs comme camarade, n’agisse pas comme il le devrait. Comme le dit si bien Doreen, AKA Ecureuillette « Tout part en cacahuète ». Car dans ce second tome, c’est elle qui devra démêler tout ça. Du coup, elle est beaucoup plus mise en avant que ses amis. Elle va devoir découvrir ce qui se trame à l’académie et déjouer de mauvais plans.

On est toujours transporté dans l’histoire qui est toujours un roman graphique et c’est fun : on passe de séquence BD au téléphone ou encore journal intime. Retrouver des tête très connu comme Thor, Rockett et Groot, j’adore ! Niveau intrigue, on passe un cap, pas Captain America hein (yes je l’ai placé ^^) mais j’ai trouvé l’histoire plus accrocheuse dans ce second tome. Comme tout est déjà bien en place, on se concentre que sur une seul chose et je trouve ça plus sympa. L’héroine est très attachante et on apprécie les messages véhiculé comme l’importance de l’amité, de l’écoute et de rester soudé.

Bref, le truc vraiment dommage est que cette saga est en deux tome, ça aurait pu continuer ! Mais c’est une excellente saga pour les plus jeunes ! Tout y est attachant : le style, l’histoire, les jeunes super-héros, retrouver des têtes connus. Un super cadeau de rentrée (oh c’est bon on y est encore) ou de noël à faire ou à se faire.

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.