Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Manga – Kiss X Death, tome 1 – Notre avis

Manga – Kiss X Death, tome 1 – Notre avis

kiss-x-death-tome-1-fr-vf-avis-critique-mangaLes éditions Delcourt Tonkam édite aujourd’hui Kiss X Death, un manga qui nous fait suivre les aventures d’un certain Shingo Tozu, jeune lycéen très renfermé sur lui-même qui va tout simplement mourir ! Mais c’est plutôt d’un meurtre dont il est victime, et son commanditaire est un tout petit extraterrestre qui a été envoyé sur Terre avec cinq détenus afin de les condamner à vivre dans l’organisme de petits êtres vivants tels que des lapins. Bien sûr cela va mal tourner et l’extraterrestre en question va se faire démembrer par les prisonniers qui ont pris possession des corps de cinq lycéennes qui passaient par là. Il va donc devoir intégrer un nouveau corps, celui de notre héros, pour se rapprocher des jeunes femmes et les embrasser.

Pourquoi des bisous avec la langue ? Parce que les extraterrestre se positionnent sur la langue des humains pour avoir un contrôle total du corps. Si au départ le gamin Tozu va se voir métamorphoser par celui qui le contrôle, il va bientôt se heurter à un problème important : Shingo Tozu est incapable d’approcher une fille ! Il en a tellement peur qu’il ne peut que détaler en courant dès qu’il s’en approche. Du coup une cohabitation entre l’hôte et celui qui le contrôle va devoir s’opérer. L’occasion pour le mangaka Yasuhiro Kanô de créer un lien entre les deux héros tout en essayant de creuser la psychologie d’un adolescent attiré par les filles.

Si les plans-culottes et pages entière de fan service sexy sont présentes dû au scénario qui impose forcément ce genre de moments, Kiss X Death est sympathique à la lecture. Il propose une narration simple et rapide avec des protagonistes étranges, surtout dans les situations incongrues telles que des bisous homosexuels. Peut-être une façon pour l’auteur de laver l’image que peut avoir ce genre de relations au Japon. L’ensemble reste cohérent, rentre dans les détails quand il le faut pour expliquer le background, mais reste encore un peu trop en surface pour ce qui est de la psychologie du héros.

Les dessins sont très bons, la découpe des cases permet une lecture rapide, l’aventure étant assez speed dans sa narration. Le seul vrai regret qu’on a en lisant ce premier tome de Kiss X Death, c’est la ressemblance frappante avec l’excellent Parasyte : The Maxim. Un lycéen qui doit cohabiter avec un extraterrestre qui a pris possession de son corps, on l’a déjà vu, le sujet avait été superbement traité dans Parasyte. Bien entendu ici c’est plus le second degré qui prend le pas tout comme l’aspect premier du scénario, à savoir l’adolescent face à des filles (sexy bien entendu). La suite devra se démarquer définitivement.

Les éditions Delcourt Tonkam édite aujourd'hui Kiss X Death, un manga qui nous fait suivre les aventures d'un certain Shingo Tozu, jeune lycéen très renfermé sur lui-même qui va tout simplement mourir ! Mais c'est plutôt d'un meurtre dont il est victime, et son commanditaire est un tout petit extraterrestre qui a été envoyé sur Terre avec cinq détenus afin de les condamner à vivre dans l'organisme de petits êtres vivants tels que des lapins. Bien sûr cela va mal tourner et l'extraterrestre en question va se faire démembrer par les prisonniers qui ont pris possession des corps de cinq…

Ce qu'il faut en retenir

Kiss X Death amène des scènes sexy, une histoire intéressante qui permet de voir un adolescent face à l'horreur que représente le contact avec la gente féminine. On attend de voir la suite car pour le moment le tout est un peu superficiel, même si assez second degré pour être rigolo parfois.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.