Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Gate : Au-delà de la Porte, tome 6 – Notre avis

gate-au-dela-de-la-porte-manga-ototo-avis-review-2

Gate : Au-delà de la Porte, tome 6 – Notre avis

gate-au-dela-de-la-porte-manga-ototo-avis-review-1L’histoire de Gate s’approfondie de tome en tome et ce n’est pas ce sixième qui me fera dire le contraire. On commence avec Itami qui se décide à aller chasser le dragon de feu pour faire revenir Tuka, l’elfe, à la raison. Il en profitera pour passer dire bonjour au peuple de Yao, l’autre elfe, noire celle-ci. Même s’ils partent seuls, les forces de défenses japonaises ne vont pas laisser un idiot comme lui se battre contre un monstre de cette taille, une bonne partie de l’armée se met en route par la suite pour l’épauler. Pendant ce temps, c’est de Delilah dont on va nous parler, une lapine guerrière qui travaille au réfectoire du campement…

Si l’histoire de fond avance bon train avec quelques personnages non exploités jusqu’ici, je suis toujours un peu nostalgique des premiers tomes où l’humour était vraiment au cœur du manga. C’est encore un tome décevant de ce côté-là avec une histoire un peu trop sérieuse à mon goût. Même sans parler de géopolitique cette fois-ci, ce sixième tome se cantonne un peu trop à étaler son histoire, sans parvenir à créer de liens entre les personnages. On a d’ailleurs un peu perdu l’équipe du début, on ne voit plus les comparses ensemble ainsi que l’équipe sous les ordres de Itami. Sans être mauvais, Gate devient un peu plus fade.

Au niveau des dessins il y a de nettes améliorations sur les visages, ils sont plus expressifs, plus reconnaissables. L’ensemble me paraît aussi plus fourni en détails, les décors mais aussi les mouvements. Un bon point pour Satoru Sao qui, à mon sens, améliore son travail à chaque tome. La découpe des cases reste classique mais dynamique.

 

L’histoire de Gate s’approfondie de tome en tome et ce n’est pas ce sixième qui me fera dire le contraire. On commence avec Itami qui se décide à aller chasser le dragon de feu pour faire revenir Tuka, l’elfe, à la raison. Il en profitera pour passer dire bonjour au peuple de Yao, l’autre elfe, noire celle-ci. Même s’ils partent seuls, les forces de défenses japonaises ne vont pas laisser un idiot comme lui se battre contre un monstre de cette taille, une bonne partie de l’armée se met en route par la suite pour l’épauler. Pendant ce temps, c’est…

Ce qu’il faut en retenir

Un tome en demi-teinte avec une histoire qui progresse mais qui se concentre peut-être trop sur une péripétie en délaissant le scénario d’ensemble. Et puis surtout en laissant l’humour naïf du début totalement de côté, j’espère qu’on retrouvera un Gate plus second degré au prochain tome.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.