Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > BD – Super Pixel Boy, tome 1 – Notre avis en mode rétrogaming !
super-pixel-boy-t01-delcourt-album-illustre-jeux-video-retrograming-bd-2

BD – Super Pixel Boy, tome 1 – Notre avis en mode rétrogaming !

Super Pixel Boy est un album illustré de Loïc Clément (scénariste) et Boris Mirroir (dessinateur) qui s’adresse à tous les amoureux du jeu vidéo ! De ceux qui ont grandi avec Shinobi, Alex Kidd et consort. Et à ceux qui ont fait découvrir ces pépites aux nouvelles générations. Mais comme dit en préface par Edward (réalisateur de la chronique « Rétro Découverte »), il faut avouer que les jeux de notre enfance n’étaient pas aussi profonds que ceux de maintenant. Entre le scénario quasi identique à tous (voir pas de scénario), leurs bouillies de pixels et surtout des difficultés parfois à s’en bouffer les doigts pour arrêter cette souffrance, bon… Et pourtant !

Issu d’une famille de classe moyenne, le jeune Pixel est passionné de Zelda et Megaman. Il est entouré d’une fameuse bande de potes : Guilhem, Jérôme, Elodie et enfin du Scooby gang, un groupe composé des geeks de l’école pour qui le sport est un gros mot. Des récits dessinés tantôt de manière classique tantôt en Pixel Art à dévorer sans modération.

Et pourtant… Pixel pourrait être l’un d’entre nous. En tout cas, je me suis reconnue dans pas mal de passages ! Nous sommes fin des années 80 et pour Pixel, la vie se résume aux dessins animés, aux potes, au foot mais surtout aux jeux vidéo ! C’est un véritable passionné et cet album retrace avec tendresse et humour ses premiers pas dans les jeux vidéo, ses attentes, ses désillusions face à certains titres tant attendus. Mais aussi sa vie à l’école ou en famille, les filles tout ça…

Chaque chapitre correspond à un jeu et l’auteur nous raconte un bout de sa vie en rapport avec ce jeu. On y retrouve Shinobi, Zelda, Mario, Alex Kidd.. Et en plus des potes, on croise pas mal de personnages comme les parents (et le papa avec ses traductions d’anglais approximative), les grands-parents, la voisine alcoolique… Tout un panel où l’on retrouve forcément de notre enfance dedans. J’ai souris et rigolé un bon nombre de fois et comme dit plus haut, quand on est de cette génération, qu’on était dans les jeux vidéo, on se reconnaît forcément un peu dans Pixel. Ça en fait remonter des souvenirs !

Ce premier tome de Super Pixel Boy m’a vraiment fait voyager dans mes souvenirs. C’est une lecture vraiment chouette que ce soit la mise en page avec les phases en mode jeux pixelisés (quand il parle des jeux justement) pour plus d’immersions ou encore l’humour, omniprésent. J’aime vraiment le ton employé. Les dessins collent parfaitement à l’histoire, c’est choupi, c’est coloré et j’adore les bouilles des kids. L’auteur nous transporte dans ses souvenirs vidéoludiques, qu’ils soient bons, décevants, trop difficiles voir carrément naze… Je le redis mais on se retrouve tellement dans Pixel à plein de niveaux !

Quant à l’objet en lui-même, c’est un album plutôt joli et bien réussi avec son côté rétro et sa Game Boy en couverture. Là, ça ne se voit pas mais l’écran est en impression sur support lenticulaire et c’est super classe ! Bref, c’est une lecture que j’ai adoré et une très chouette plongé dans la jeunesse d’un gamin de la génération 8 -16 bits. Une vraie déclaration d’amour à cette génération de jeux vidéo. Vivement la suite !

super-pixel-boy-t01-delcourt-album-illustre-jeux-video-retrograming-bd-1

Plus d’infos : Super Pixel Boy T01 de Boris Mirroir, Loïc Clement – Album | Editions Delcourt (editions-delcourt.fr)

A propos de Shoop

Avatar photo
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.