Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > BD – Prime Slime – Notre Avis
prime-slime-editions-jungle-remy-parasquive-clement-schoendorff-bd-avis-review-2

BD – Prime Slime – Notre Avis

Prime Slime est une BD qui nous est servie par Rémy Parasquive, l’auteur et Clément Schoendorff, le dessinateur. Avant de débarquer aux éditions Jungle, Prime Slime régalait les internautes sur Instagram. Mais ça donne quoi en fait ?

Slime (moi dans ma tête, ça résonne comme Pate à Prout…), ce petit bonhomme simple et transformable à souhait avec ses trois poils sur le cailloux est comme le personnage principale de cette épopée. J’en fait trop ? Oui surement. C’est lui qui se trouve sur tout les planches dans des histoires faisant référence à la pop culture, à des personnages connus, des histoires ou des univers qui nous sont familiers. Mais la dedans, ajoutez une bonne grosse dose d’absurde, un bon tas d’humour noir et un peu de trash. Si vous n’êtes pas adepte de ce genre de chose, passer votre chemin. Vous êtes prévenus.

Voilà, comme ça, cela vous donne une idée. Ce recueil de strips m’a fait mourir de rire. Après, l’absurde, l’humour noir et le politiquement incorrect, faut dire que j’y suis plutôt réceptive. Les dessins sont simplistes mais terriblement efficace. Détente absolument après une journée pourrie ! Alors oui, ça se lit assez vite mais c’est aussi le principe de ce genre de BD mais j’ai été jusqu’à avoir un fou rire (quand je dis que le style est efficace sur moi.)

Et autant dire qu’en ce moment, on a besoin de rire. J’espère vraiment qu’il y aura d’autres recueils de ce genre pour ce Prime Slime parce que déjà, c’est top et que je ne suis pas toujours fourrée sur mon portable sur les réseaux sociaux.

Mais si vous aimez l’humour noir, le cynisme et les chutes qui font un peu mal, fon-cez !! C’est dispo et c’est aux éditions Jungle. Une idée pour Noël peut-être ?

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.