Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Les Entremondes tome 1 : L’Hôtel Invisible – Notre avis

les-entremondes-tome-1-l-hotel-invisible-lumen-sean-easley

Roman – Les Entremondes tome 1 : L’Hôtel Invisible – Notre avis

Le premier tome de Les Entremondes : l’Hotel Invisible de Sean Easley est une véritable surprise. Le teasing fait par les éditions Lumen avait déjà pas mal attisé ma curiosité et une fois le livre en main, je n’ai pas pu résister à me plonger dedans de suite ! Et je ne regrette pas !

Tournez la clé… et découvrez votre destination ! Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d’hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu’il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges… Jusqu’au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d’un petit magasin, il tombe sur un immense hall d’hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l’inscription :  » Découvrez votre destination ! « 

Le personnel de l’établissement n’en revient pas : d’habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s’y aventurer a toujours, toujours un prix… Car chacune de ses portes s’ouvre sur un pays différent. D’une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l’océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine ! Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit… Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s’empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l’établissement… L’hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?

Portes qui s’ouvrent sur les pyramides ou la forêt amazonienne, batailles à coups de plumeaux enchantés, animaux de pierre capables de s’éveiller à la vie… Une multitude de surprises attendent le jeune visiteur dans ce lieu aussi fabuleux qu’inquiétant. C’est avec une gourmandise évidente que Sean Easley imagine l’irruption en fanfare de la magie au beau milieu du quotidien. Une nouvelle série à découvrir d’urgence !

Ce premier tome est un vrai bonheur ! Ce roman est orienté jeunesse (à partir de 10 ans). Et autant vous dire qu’à mon âge (on est plus prêt de la quarantaine que de la vingtaine), j’ai été littéralement transporté dans l’univers crée par Sean Easley. Des les premières pages, on sent qu’il y a beaucoup de choses à mettre en place mais tout est bien fait, c’est fluide et on entre dans l’univers avec le sourire. Cam est de suite attachant en grand frère protecteur mais un peu flippé sur les bord (il tiens une liste des pires façon de mourir). On se retrouve emporté dans l’univers de l’auteur et on ne sait pas à qui Cam peut ou ne peut pas faire confiance dans ce monde assez spéciale. L’Hôtel est un personnage à part entière qui fascine et fait peur en même temps. On enchaine les chapitres sans pouvoir s’arrêter et, comme Cameron, on est parfois perdu sans savoir à qui on peut faire confiance, qui sont les vrais méchants. on va de rebondissement en rebondissement sans que ce soit lourd ou facile à deviner. C’est rare qu’un livre me transporte aussi vite dans son univers mais là, dès les première pages, on passe les portes d’un monde qui nous embarque pour notre plus grand plaisir !

La plume est simple mais efficace et on a beau tenir entre les mains un livre pouvant s’adresser aux plus jeunes, cela reste travaillé et à aucun moments niais ou simpliste au possible. Tout est bien dosé : l’humour, l’aventure, la peur… On passe par les mêmes émotions que le héros, qui est au passage très attachant. Les divers protagonistes sont assez variés avec leur propre personnalité. Avec toutes ces infos, tout cet univers à mettre en place, il n’y a pas un seul moment où je me suis ennuyée à cause de description trop longue. C’est fluide, sans temps morts avec une histoire aux multiples rebondissements mais sans tomber dans les clichés et l’ennui, comme l’hôtel, l’histoire est imprévisible !   J’ai eu du mal à terminer les derniers chapitres car je ne voulais pas quitter l’aventure ! Heureusement, un tome 2 est prévu. Heureusement, ça me manque déjà !

 

les-entremondes-tome-1-l-hotel-invisible-1090786

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.