Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Le Rituel de Chair – Notre avis cuit à point

rituel-de-chair-graham-masterton-bragelonne-lecture-coin-lecture-avis-roman-horreur-terreur-fantastique-thriller1

Roman – Le Rituel de Chair – Notre avis cuit à point

Le Rituel de Chair est un classique de la terreur de Graham Masterton sorti il y a quelques années déjà mais réédité en version poche chez Bragelonne. L’occasion de se plonger dedans…

Lorsqu’on est critique gastronomique et que l’on a fini par se lasser de la cuisine médiocre que proposent les auberges américaines, on se sent plein d’appétit en apprenant l’existence, au fin fond du Connecticut, d’un restaurant français très fermé qui, attrait supplémentaire, ne figure sur aucun guide.
Aussi Charlie McLean n’aura-t-il de cesse de s’y faire admettre. Mais pour la secte qui tient le  » Reposoir « , la cuisine n’est pas seulement un art, c’est une véritable religion à laquelle on se dévoue… corps et âmes. Et chacun doit donner du sien.


On pourrait croire en lisant ces lignes et le titre du livre qu’on va avoir droit à du gore à toute les sauces (ah ah ah sauce, cuisine tout ça…). Mais non, je vous rassure. Certes, certains passages sont là pour nous rappeler dans quel type de roman on s’est plongé mais j’ai trouvé ces passages bien intégré même si certains m’ont fait faire des grimaces de dégoût… Mais on sait où l’on met les pieds ! Charlie McLean, critique gastronomique veut tout faire pour mettre les pieds sous la table du « Reposoir », restaurant français très très fermé… Sauf que Charlie ne voyage pas seul mais avec Martin, son fils, avec qui il essaye de renouer des liens. Mais la situation s’envenime rapidement, Charlie étant obnubilé par ce restaurant qu’on lui déconseille pourtant fortement.

Victime d’une machination, Charlie en perd son fils une nuit et est persuadé qu’il a été kidnappé par le Reposoir. S’en suit une folle aventure où l’on vit et respire avec le héros, on a mal aussi, on a des hauts-le-cœur… On traverse des campagnes, le Bayou… Bref, on est dans le roman jusqu’à presque sentir l’odeur de chair brûlée. Car oui, derrière ce sympathique restaurant se cache une secte au précepte religieux poussé à fond, où le dont de soi est littérale et accompagné d’huile d’olive et d’herbes aromatique… On plonge dedans malgré tout sans pouvoir en sortir, on respire mal parfois, on vit les émotions avec le protagoniste… Et on se dit que le fanatisme religieux, c’est quand même bien flippant !

Les personnages sont très bien fait, soit ils sont attachant, soit on a envie de leur décocher des claques pour qu’ils se taisent… Ce roman est prenant, mélange les styles thriller, terreur, fantastique avec brio et ne laisse pas indifférent. Les choses poussées à l’extrême, c’est quand même assez flippant et on ne ressort pas indemne de la lecture. Je ne vous en dirais pas plus car je n’ai pas envie de raconter toute l’histoire mais si vous aimez le genre, il ne faut pas passer à côté, cela vous promet quelques nuits blanche !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.