Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Evil Tome 1 – Vicious

evil-tome-1-vicious-lumen-editions-1

Roman – Evil Tome 1 – Vicious

A sa sortie, je n’avais pas pris le temps de me plonger dans ce premier tome de la saga Evil de Victoria Schwab Quelle erreur !! Que j’ai désormais rattrapée.

Le combat du mal contre le mal absolu. Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée. À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises… Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour  » ExtraOrdinaires « . Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté…

Attention ! Vicious est terriblement addictif ! On rentre dans un monde sombre, un peu tordue et assez mature. Et ça m’a aussi rappelé le film l’Experience Interdite vu la façon dont les EO deviennent EO.

L’autrice, Victoria Schwab a travaillé ses personnages et les deux principaux protagonistes se retrouve dans une espèce de compétition. Il n’y a pas de gentil et de méchant, il y a juste un combat du mal contre le très mauvais. On plonge rapidement dans le roman sans pouvoir s’arrêter. J’ai adoré les différents personnages, chacun a sa propre personnalité, ses propres pouvoirs (ou pas) et ils ne sont pas survolés. Les relations entre les personnages peuvent être complexe sans être barbante ou incompréhensible.

On a beau être dans un roman fantastique, la science est très présente et tout se fond bien ensemble, formant un ensemble cohérent au roman et la c’est moi qui me demande si je suis très cohérente… Bref c’est un plaisir de suivre l’évolution de ces antihéros et on se demande jusqu’où ils vont être capable d’aller pour remporter leur combat les uns contre les autres. Les chapitre démarre toujours a un moment précis, parfois dans le passé mais c’est tellement bien fait qu’on ne perd pas le fil. Une fois terminé, on a juste envie de se plonger dans la suite et ça tombe bien, elle est disponible !

evil-tome-1-vicious-lumen-editions

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.